UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L’Irlande du Nord retient son souffle avec le soutien de l’UEFA

La Super Coupe de l'UEFA sera le premier événement majeur de football interclubs organisé en Irlande du Nord. Le stade national du pays a récemment été rénové, ce qui lui confère un look impressionnant et moderne.

UEFA via Getty Images

Mercredi soir, quand les capitaines de Chelsea et de Villareal, César Azpilicueta et Raúl Albiol, fouleront, avec leur équipe respective, la pelouse de Belfast pour y disputer la rencontre de Super Coupe de l'UEFA, ce n'est pas seulement le début de la nouvelle saison de football interclubs européen qui sera célébré, mais aussi la première fois qu’un événement majeur de football interclubs de l’UEFA se déroule en Irlande du Nord.

Inauguré en 1905, le Stade national de football de Windsor Park sera sous le feu des projecteurs quand Chelsea et Villareal, vainqueurs respectifs de l’UEFA Champions League et de l’UEFA Europa League 2020/21, s’affronteront pour lancer la nouvelle saison.

« Il y a plusieurs années, l’UEFA a décidé de faire voyager la Super Coupe à travers l’Europe, et l’Irlande du Nord est la dernière association membre en date à avoir la chance d’accueillir cette manifestation majeure de football international », a déclaré Aleksander Čeferin, président de l'UEFA.

Et celui-ci d’ajouter : « Windsor Park est le stade du Linfield FC et de l’équipe nationale d’Irlande du Nord. De nombreux matches mémorables s’y sont disputés. L’Association de football d’Irlande du Nord est un membre loyal et dévoué de l’UEFA, et nous sommes convaincus qu’elle saura relever le défi d'organiser un match de ce calibre. »

Les précédentes villes hôtes de la Super Coupe (formule de match unique)

2020 : Puskás Aréna, à Budapest
2019 : Stade de Beşiktaş, à Istanbul
2018 : Stade Lilleküla, à Tallinn
2017 : Stade national Philip II de Macédoine, à Skopje
2016 : Stade Lerkendal, à Trondheim
2015 : Boris Paichadze Dinamo Arena
2014 : Cardiff City Stadium, à Cardiff
2013 : Stade Eden, à Prague
1998–2012 : Stade Louis II, à Monaco

Un stade rénové et prêt à accueillir un grand événement

Windsor Park a été rénové grâce au soutien du programme HatTrick de l'UEFA.
Windsor Park a été rénové grâce au soutien du programme HatTrick de l'UEFA.UEFA via Getty Images

Tenant son nom du district du sud de Belfast dans lequel il se situe, le stade de Windsor Park a subi des rénovations pour un montant de GBP 38 millions . Les travaux ont débuté en 2014 avec l’aide du programme HatTrick de l'UEFA, qui utilise les recettes générées par l’EURO pour contribuer au développement du football en Europe.

Trois nouvelles tribunes ont été construites, ainsi qu’un nouveau siège pour l’Association de football d’Irlande du Nord (IFA), dans la tribune est. Le stade rénové a été inauguré le 8 octobre 2016 avec une victoire de l’Irlande du Nord 4-0 contre Saint-Marin, à l’occasion d’un match de qualification pour la Coupe du monde de la FIFA 2018. S’il n'est soumis à aucune restriction, le stade peut accueillir plus de 18 000 spectateurs.

« Windsor Park, c'est mon Wembley à moi », a déclaré l’entraîneur de Linfield David Healy, qui a inscrit 36 buts en 95 sélections pour son pays entre 2000 et 2013. C’est dans ce stade que l’ancien attaquant est devenu un héros national, en inscrivant des buts victorieux face à deux grandes équipes, l’Angleterre en 2005 et l'Espagne pratiquement une année plus tard.

« En toute honnêteté, pour moi, il n’existe aucun stade comme celui-ci », a confié Healy, qui a remporté le championnat nord-irlandais à quatre reprises et réalisé le doublé coupe - championnat à deux reprises depuis qu’il est devenu l’entraîneur de Linfield, en 2015. « J'ai toujours rêvé de jouer au Windsor Park, pas à Wembley. »

Le programme HatTrick finance un bel avenir pour les jeunes stars

David Healy célèbre son but contre l’Espagne, en 2006.
David Healy célèbre son but contre l’Espagne, en 2006.

Grâce au soutien de HatTrick, davantage de jeunes talents nord-irlandais peuvent rêver de réitérer les exploits de Healy en équipe nationale.

La nouvelle Académie de football junior d’élite IFA-UEFA, située à 12 km de Belfast, offre aux jeunes joueurs un environnement de grande qualité leur permettant de développer leurs compétences sportives, académiques et sociales.

Préparant les joueurs au passage du niveau junior au niveau professionnel, l’académie entend créer, étoffer et pérenniser un pool de footballeurs talentueux afin de pouvoir donner à l’équipe nationale les plus grandes chances possibles de se qualifier pour des tournois internationaux majeurs.

Cette idée fait partie du programme de l’UEFA en faveur des académies juniors d’élite, auquel se sont joints l’Irlande du Nord, la Finlande et Israël. L’IFA reçoit plus de EUR 200 000 chaque année pour couvrir les frais de fonctionnement de son académie.

Le programme de l’UEFA en faveur des académies juniors d’élite

HatTrick, ou le soutien de l’UEFA aux associations nationales

En tant qu’organisation à but non lucratif, l’UEFA s’engage à réinvestir autant que possible les recettes générées par ses compétitions interclubs et pour équipes nationales dans le développement du jeu.

Depuis 2004, le Championnat d’Europe de l’UEFA a financé le programme d’assistance HatTrick, grâce auquel l’UEFA distribue chaque année EUR 195 millions en moyenne aux 55 associations nationales européennes. Ce montant soutient un large éventail d’activités de développement du football, telles que l’amélioration des infrastructures, le soutien au football féminin, le lancement d’activités de responsabilité sociale et l’organisation de cours pour entraîneurs et arbitres.

D’ici à 2024, le programme HatTrick aura reversé EUR 2,6 milliards au total dans des projets à travers le continent, ce qui en fera l’une des plus grandes initiatives en matière de développement sportif.

La contribution de ce programme à la santé du football européen sur le long terme n’a jamais été aussi évidente qu’au cours de ces deux dernières saisons. En effet, les clubs, les ligues et les associations ont eu du mal à faire face à la perte de recettes due au nombre inférieur de matches disputés et à la baisse de la vente de billets. Après avoir rassuré les associations, en avril 2020, quant à l’engagement de HatTrick pour les quatre prochaines années (à hauteur de EUR 775,5 millions de 2020 à 2024), l’UEFA a débloqué EUR 236,5 millions à l’intention des associations membres pour que celles-ci puissent investir dans la protection du football à l’échelle nationale et relever les défis posés par la pandémie de COVID-19.