La formation des VAR de l’UEFA en point de mire

Le programme de formation des arbitres assistants vidéo (VAR) de l’UEFA vise à augmenter le nombre de VAR disponibles pour les compétitions de l’UEFA, compte tenu de l’élargissement du système au cours de la période à venir.

Les arbitres assistants vidéo ont participé à des sessions de simulation d'incidents de match.
Les arbitres assistants vidéo ont participé à des sessions de simulation d'incidents de match. ©UEFA

L’UEFA poursuit ses cours intensifs à l’intention des arbitres assistants vidéo (VAR).

Un nouveau groupe d’arbitres européens a suivi trois jours de formation à Nyon, l’objectif de l’UEFA étant d’avoir davantage de VAR à disposition d’ici à l’été.

Le président de la Commission des arbitres de l'UEFA, Roberto Rosetti
Le président de la Commission des arbitres de l'UEFA, Roberto Rosetti©UEFA

Vingt-deux arbitres des première et deuxième catégories de la FIFA – deux par pays où l’assistance vidéo à l’arbitrage est déjà en place – ont pris part à ce cours, qui est le dernier en date d’une série lancée à l’automne. Les participants ont bénéficié de conseils d’experts et reçu un feed-back précieux au cours de séances théoriques et pratiques dirigées par le président de la Commission des arbitres de l'UEFA, Roberto Rosetti, par le président suppléant, Hugh Dallas, et par les responsables de l’arbitrage de l’UEFA Vlado Sajn et Marc Batta.

Dans le cadre de l’assistance vidéo à l’arbitrage, qui a été incorporée dans les Lois du Jeu l’année dernière, un arbitre assistant vidéo, muni d’un casque audio pour communiquer avec l’arbitre, revoit les décisions prises par l’arbitre dans certaines situations clés du match à l’aide de séquences vidéo.

Hugh Dallas explique un point lors d'une session de simulation.
Hugh Dallas explique un point lors d'une session de simulation.©UEFA

Ce système a été introduit par l’UEFA pour la phase à élimination directe de l’UEFA Champions League, en février. Une équipe VAR – composée d’un arbitre assistant vidéo, d’un adjoint à l'arbitre assistant vidéo et de deux techniciens vidéo – est présente dans chaque stade pour soutenir l’arbitre et l’aider à prendre les bonnes décisions.

L’équipe VAR intervient en cas d’erreur manifeste de l’arbitre lors des quatre situations bien précises suivantes pouvant changer le cours du match : but, penalty, carton rouge direct et erreur sur l’identité d’un joueur.

En plus de l’UEFA Champions League, les VAR seront déployés ce mois-ci lors de la finale de l’UEFA Europa League à Bakou, lors de la phase finale de l’UEFA Nations League en juin au Portugal et lors de la phase finale du Championnat d’Europe des moins de 21 ans de l’UEFA, en juin également, en Italie.

Vlado Sajn donne des conseils sur les situations d'assistance vidéo à l'arbitrage.
Vlado Sajn donne des conseils sur les situations d'assistance vidéo à l'arbitrage.©UEFA

Ils seront ensuite déployés lors de la Super Coupe de l’UEFA 2019, et l’UEFA prévoit d’étendre leur utilisation à l’UEFA EURO 2020 et à l’UEFA Europa League 2020/21 à partir de la phase de groupe.

« L’objectif réel du cours, a déclaré Roberto Rosetti, est d’augmenter le nombre de VAR disponibles pour les compétitions de l’UEFA. Cette saison, nous avons commencé lors de la phase à élimination directe de l’UEFA Champions League, mais la saison prochaine, par exemple, nous commencerons dès les matches de barrage, et nous enchaînerons avec la phase de groupe et la phase à élimination directe. Nous aurons donc certainement besoin d’un plus grand nombre de VAR. »

Le cours de Nyon a donné à l’UEFA une occasion idéale pour tester les VAR en vue de la phase finale du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA à venir. « Les arbitres qui participent à ce cours sont tous des arbitres de la FIFA, a expliqué Roberto Rosetti. Nous sommes en contact constant avec les responsables de projet VAR dans les pays où ce système est en place, et ils nous recommandent les meilleurs VAR de leur pays.

Les candidats sont concentrés pendant la phase d'étude théorique.
Les candidats sont concentrés pendant la phase d'étude théorique.©UEFA

» Pour nous, l’EURO des M21 est très important, a-t-il ajouté. Nous aurons recours à neuf arbitres sélectionnés qui font déjà partie de notre projet VAR, et nous utiliserons également un groupe de VAR de pays où le système est en place. Les meilleurs VAR de ce cours seront directement désignés pour notre tournoi. »

Roberto Rosetti a souligné que l'assistance vidéo à l’arbitrage offre une aide déterminante aux arbitres dans leur prise de décision. « Nous mettons tout en œuvre dans l’intérêt du football, a-t-il déclaré, en évitant toute erreur évidente et manifeste [d'arbitrage]. » 

Haut