Préparation des arbitres pour les matches du printemps

Les arbitres d’élite de l’UEFA, femmes et hommes, étaient en formation à Lisbonne pour se préparer à la seconde moitié de la saison et à l’introduction des arbitres assistants vidéo (VAR) en UEFA Champions League.

Les arbitres durant une séance d'entraînement à Lisbonne
Les arbitres durant une séance d'entraînement à Lisbonne ©Sportsfile
Les arbitres lors d'une session de discussion
Les arbitres lors d'une session de discussion©Sportsfile

C’est une seconde partie de saison exigeante qui attend les arbitres d’élite européens, mais l’UEFA est confiante qu’ils sauront bien gérer cette période importante pour l’arbitrage.

Les 122 arbitres, hommes et femmes, dont 46 nouveaux venus sur la liste internationale, ont passé une semaine à Lisbonne à l’occasion de la réunion annuelle d’hiver de l’UEFA afin de se préparer aux missions qu’ils auront à accomplir ces prochains mois lors des compétitions interclubs et pour équipes nationales de l’UEFA.

Pour les arbitres d’élite des matches masculins participant au cours avancé, les quatre jours passés au Portugal ont surtout été consacrés aux derniers ajustements en vue de l’introduction imminente des arbitres assistants vidéo (VAR) en UEFA Champions League à partir des huitièmes de finale, qui démarrent le 12 février..

Les arbitres revoient un incident sur l'écran dans le cadre de leur formation sur l'assistance vidéo à l'arbitrage
Les arbitres revoient un incident sur l'écran dans le cadre de leur formation sur l'assistance vidéo à l'arbitrage©Sportsfile

L’assistance vidéo à l’arbitrage été intégrée aux Lois du Jeu l’année dernière par l’International Football Association Board (IFAB), après la réalisation de tests dans les compétitions majeures. Muni d’une oreillette, l’arbitre assistant vidéo revoit les décisions prises par l’arbitre dans certaines situations clés du match à l’aide de séquences vidéo.

Le Comité exécutif de l’UEFA a pris la décision d’introduire l’assistance vidéo à l’arbitrage dans les compétitions de l’UEFA en septembre dernier puis, en décembre, celle de déployer les VAR à partir de la phase à élimination directe de l’UEFA Champions League en cours. L’assistance vidéo à l’arbitrage sera par ailleurs utilisée lors de la finale de l’UEFA Europa League à Bakou, lors de la phase finale de l’UEFA Nations League en juin au Portugal et lors de la phase finale du Championnat d’Europe des moins de 21 ans de l’UEFA, en juin également, en Italie.

Session de simulation VAR
Session de simulation VAR©Sportsfile

Les arbitres ont pris part à des séances pratiques spécifiques et à des simulations basées sur des séquences de matches réels afin de s’entraîner à l’examen de situations. De récents incidents survenus lors de matches de l’UEFA ont été analysés à l’aide d’images vidéo, et des discussions ont été menées sur des situations susceptibles de se présenter avec l’assistance vidéo à l’arbitrage. « L’assistance vidéo à l’arbitrage sera un outil très précieux pour les arbitres », déclare Roberto Rosetti, responsable en chef de l’arbitrage de l’UEFA. « Il s’agit d’une grande avancée pour l’arbitrage en Europe, et nous sommes prêts à relever le défi. ».

En plus de la préparation à l’assistance vidéo à l’arbitrage, les arbitres ont été encouragés à se montrer fermes et déterminés dans leur rôle crucial sur le terrain. Ils ont en outre été rendus attentifs à la nécessité de protéger les joueurs contre les blessures graves causées par les tacles dangereux et à celle de préserver l’image du football, notamment en se montrant intransigeants face aux cas de réclamation ou de harcèlement.

Roberto Rosetti, responsable en chef de l'arbitrage de l'UEFA
Roberto Rosetti, responsable en chef de l'arbitrage de l'UEFA©Sportsfile

« Nous n’avons pas besoin d’arbitres gentils ou populaires, a commenté Roberto Rosetti. Nous avons besoin de personnalités fortes, qui agissent avec professionnalisme, qui ont le courage de prendre des décisions et qui servent de modèles pour les autres arbitres en Europe. »

Les nouveaux venus sur la scène internationale ont reçu des instructions complètes sur ce que l’UEFA attend d’eux. « Vous devez être fiers, car vous vivez un moment clé. Soyez vous-mêmes, efforcez-vous de faire mieux jour après jour sans chercher à copier les autres, et savourez ce moment », leur a dit Roberto Rosetti.

Esther Staubli et Felix Brych ont donné de précieux conseils aux nouveaux arbitres
Esther Staubli et Felix Brych ont donné de précieux conseils aux nouveaux arbitres©Sportsfile

Les nouveaux arbitres ont aussi bénéficié des paroles motivantes de deux éminents représentants du métier, l’Allemand Felix Brych et la Suissesse Esther Staubli, qui leur ont notamment donné des conseils quant à leur rôle d’ambassadeurs de l’UEFA et du football européen.

L’entraînement physique a figuré en bonne place dans le programme de Lisbonne, et les nouveaux venus ont ainsi été testés sur des exercices de sprint et se sont soumis au test Yo-Yo d’endurance intermittente, le but étant de s’assurer de leur condition physique. « Fixez-vous des objectifs de progression, nous sommes là pour vous aider à les atteindre », leur a dit Werner Helsen, spécialiste de la condition physique des arbitres à l’UEFA.

Les femmes arbitres à l'entraînement
Les femmes arbitres à l'entraînement©Sportsfile

Pendant le cours, la nécessité de décisions cohérentes et uniformes a été rappelée aux arbitres. Les nouveaux venus, en particulier, ont été informés des exigences placées en eux par l’UEFA alors que démarre ce qui, espèrent-ils, sera une longue et brillante carrière.

Le week-end s’est terminé avec la présence lumineuse d’une invitée de marque, celle de l’escrimeuse italienne handisport Beatrice Vio, qui a remporté les titres de championne du monde et d’Europe et décroché l’or aux Jeux paralympiques.

L'enthousiasme de Beatrice Vio, invitée de marque
L'enthousiasme de Beatrice Vio, invitée de marque©UEFA

La jeune femme de 21 ans, qui a été amputée des deux jambes et des deux avant-bras à 11 ans des suites d’une méningite, a été acclamée par les arbitres, touchés par son histoire et par le courage dont elle a fait preuve pour vaincre l’adversité et réaliser des exploits sportifs. « Vous arbitrez parce que vous aimez cela. Croyez en vous, et soyez convaincus que ce que vous faites est juste », leur a-t-elle lancé.

 

 

 

 

Haut