Déclaration de l’UEFA au sujet du fair-play financier

L’UEFA a publié une déclaration sur le fair-play financier.

©UEFA.com

Le fair-play financier (FPF) a eu un effet radical sur la santé financière des clubs de football européens. Il y a sept ans, les clubs européens enregistraient des pertes cumulées de EUR 1,7 milliard. L'an dernier, ils ont enregistré à eux tous un bénéfice de EUR 600 millions. Il est indiscutable que le FPF est un succès pour le football européen.

Le FPF constitue un cadre que les clubs qui souhaitent participer aux compétitions de l’UEFA s’engagent à respecter. Il nécessite la collaboration des clubs et repose sur la fiabilité et l’exhaustivité de leurs déclarations financières. L’UEFA étudie les informations qu’elle reçoit et part du principe que ces informations sur la situation financière des clubs sont précises et exactes.

Chaque année, l’UEFA évalue si tous les clubs respectent l’exigence relative à l’équilibre financier dans le cadre du FPF sur une base triennale. Dans ce cadre, l’UEFA examine dans le détail les positions financières des clubs sur la base des informations qu’ils lui ont transmises (conformément à leurs états financiers audités par un organe indépendant), et elle effectue également plusieurs vérifications et analyses (y compris des audits externes par un organe indépendant). Si de nouvelles informations lui parviennent qui pourraient être significatives dans le cadre de cet examen, l’UEFA les utilisera pour les comparer aux chiffres reçus et demander des explications, des éclaircissements ou des rectifications de la part du club concerné.

Si ces nouvelles informations semblent indiquer que des abus ont été commis, les cas correspondants peuvent être rouverts sur la base d’une décision ad hoc.

Cette approche est appliquée de manière uniforme à tous les clubs qui demandent une licence afin de participer aux compétitions interclubs de l’UEFA.

Haut