Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Comment la famille des arbitres de l’UEFA garde-t-elle la forme ?

Alors que le football est suspendu dans toute l’Europe en raison de la pandémie de COVID-19, l’UEFA a donné aux arbitres d’élite du continent la possibilité de continuer de s’entraîner, de prendre soin de leur santé et de garder la forme... tout en démontrant une nouvelle fois leur dévouement pour leur métier.

Grâce à une planification minutieuse, à une préparation et à des recherches poussées, à des conseils d’experts ainsi qu’à un travail d’équipe et à un esprit positif de toutes parts, les arbitres principaux, les arbitres assistants et les arbitres assistants vidéo – hommes et femmes – continuent de s’entraîner et d’explorer leur métier en attendant que le football reprenne.

Le président de la Commission des arbitres de l’UEFA, Roberto Rosetti, explique ce que l’UEFA a entrepris pour mettre en œuvre un plan visant à maintenir les arbitres « dans la course » pendant cette période difficile.

Vidéo : L’arbitre hongroise Katalin Kulcsár en plein entraînement sur son balcon (MLSZ).
Photo principale : Tout sourire à la fin d’une séance d'entraînement en ligne.

« La première action que j'ai réalisée au début de la pandémie a été d’écrire une lettre ouverte à l’ensemble des arbitres », a déclaré Roberto Rosetti à UEFA.com. « Dans cette lettre, je leur ai demandé de prendre soin d’eux et de leur famille avant tout, et je leur ai promis que nous allions continuer de travailler ensemble pendant cette crise et trouver des moyens pour rester actifs.

Roberto Rosetti
Roberto Rosetti©UEFA.com

» Avec Dagmar Damkovà, Hugh Dallas, Marc Batta et Vlado Sajn, responsables de l'arbitrage de l’UEFA, nous avons ensuite pris contact avec chaque arbitre individuellement, car nous estimons que les contacts humains sont vitaux en ces temps difficiles, pour montrer que nous sommes ensemble et unis comme une famille. Puis nous nous sommes penchés sur la mise en place d’activités techniques et d’entraînements pour les arbitres. »

Dans ce domaine, il a été directement possible de profiter de la grande expérience du professeur Werner Helsen (Université KU Leuven, Belgique), spécialiste du sport et expert de la formation des arbitres de longue date à l’UEFA, qui a procédé à une recherche et à une collecte d’informations et d’idées provenant d’un large éventail de sources. Ses efforts ont abouti au lancement d’un programme d’entraînement destiné aux arbitres, qui comprend des séances d’entraînement à domicile et des séances de groupe en ligne. « Il va de soi que ce programme doit être ajusté en fonction de la situation dans chaque pays », a ajouté Roberto Rosetti.

« Perception 4 Perfection »

En parallèle à ce programme, l’outil en ligne « Perception 4 Perfection », qui forme à la prise de décision, a été mis en place pour les arbitres, les arbitres assistants et les arbitres assistants vidéo (VAR), et comprend des séquences vidéo et des images de fautes, de hors-jeu et de cas litigieux de but marqué ou non marqué. Il permet aussi aux responsables de l'arbitrage de l’UEFA de faire part de leurs commentaires. Des extraits de matches ont en outre été produits pour que les arbitres analysent des performances et repèrent des points susceptibles d’être améliorés.

Les arbitres et les responsables de l’arbitrage commentent les différents extraits, ce qui permet d’assurer la continuité du travail d’étude et d’analyse des arbitres pendant cette crise sanitaire.

Entraîner le corps et le mental

L'arbitre portugais Artur Soares Dias s'est joint au programme de l'UEFA.
L'arbitre portugais Artur Soares Dias s'est joint au programme de l'UEFA.©FPF

Les exercices d’entraînement à domicile individuels et de groupe conçus par Werner Helsen couvrent des aspects riches et variés. En plus des exercices physiques, qui ciblent l’entraînement de la force, l’endurance et l’entraînement fonctionnel (quasiment) sans équipement, ce programme comprend des conseils pour entraîner le mental, et notamment pour rester calme, réduire le stress et pratiquer le yoga et la pleine conscience. « Nos arbitres font déjà preuve d’une grande résilience, parce qu'ils apprennent à gérer la pression, a souligné Roberto Rosetti. Mais vu la situation exceptionnelle que nous vivons, nous avons estimé qu'il était important de les soutenir en leur donnant la possibilité d’entraîner leur mental. »

Roberto Rosetti tient à mettre en évidence la contribution essentielle fournie actuellement par Werner Helsen et son équipe : « Voilà bien des années que nous travaillons ensemble, fait-il remarquer. Il est l’un des meilleurs au monde dans son domaine, et nous avons de la chance de pouvoir compter sur son énorme expérience et son savoir-faire pendant cette période inédite. »

Les arbitres de l’UEFA : une équipe en soi

L'arbitre maltais Fyodor Zammit en plein entraînement à domicile.
L'arbitre maltais Fyodor Zammit en plein entraînement à domicile.©MFA

L’esprit de camaraderie qui règne au sein de la communauté des arbitres de l’UEFA est crucial dans le contexte actuel. « Fonctionner comme un groupe robuste fait déjà partie de notre conception globale, ajoute Roberto Rosetti, mais c’est particulièrement le cas actuellement. »

« Les arbitres restent en contact, s'encouragent mutuellement et se soucient du bien-être les uns des autres : c'est ce qui rend nos arbitres si forts en tant qu’équipe. » Pendant ce temps, Roberto Rosetti et les responsables de l'arbitrage de l’UEFA se retrouvent chaque semaine en visioconférence pour discuter des stratégies et des étapes pour le présent et l'avenir.

Comment Roberto Rosetti envisage-t-il l’avenir après la crise, lorsque les équipes arbitrales reprendront leur travail sur le terrain et leur rôle d'ambassadeurs du football ? « J'adore le football et l’arbitrage, donc je serai évidemment tout aussi ravi de la reprise que n’importe quel autre passionné de ce sport, explique-t-il. Mais je crois aussi que la crise aura un effet plus vaste. Nous poursuivrons toujours nos buts et nos ambitions, mais je pense sincèrement que nous aurons tous acquis une nouvelle perspective sur les vraies priorités de notre vie, et c'est tant mieux. »

Werner Helsen, spécialiste du sport et de la formation de l’UEFA, s’exprime sur l'entraînement des arbitres européens en temps de pandémie

Werner Helsen
Werner Helsen©Sportsfile

UEFA.com : Avez-vous pu rapidement mettre en place le programme d’entraînement fonctionnel quand la crise s’est aggravée ? Quel rôle a joué votre vaste expérience dans ce processus ? 
Werner Helsen : En tant que scientifique dans le domaine du sport, j’ai la chance d'avoir accès aux données les plus récentes. En plus, nous avons appris à toujours anticiper en matière d’outils et de technologie, afin de soutenir les arbitres de la façon la plus professionnelle possible.

Par conséquent, j’ai pu fournir aux arbitres des informations peu après les derniers matches de l’UEFA Champions League sur les façons de s'entraîner et de manger pour renforcer son système immunitaire face au COVID-19, de mettre en place un entraînement fonctionnel chez soi, d’entraîner le mental et l'esprit, de bien dormir malgré le confinement grâce à des conseils simples et efficaces, de s’entraîner à la maison, de conserver sa masse musculaire, etc. Le genre d’informations qui sont précieuses pour les arbitres comme pour les joueurs.

Les arbitres de premier plan sont des athlètes de haut niveau au même titre que les joueurs et entraînent aussi leur mental. Quelle est l’importance accordée aux éléments d'entraînement mental que vous leur fournissez actuellement ? 
Ces aspects sont effectivement très importants. Ils complètent très bien les séances d’entraînement physique, en plus d’offrir une distraction bienvenue pendant cette période spéciale. J’ai donc fourni aux arbitres une liste d’exercices et de sites Web utiles « pour le cerveau », pour la gestion du stress et pour la pratique de la pleine conscience. Nous avons aussi travaillé sur l’activation du corps et du cerveau lors des séances de groupe en ligne.

L'arbitre estonien Kristo Tohver réalise un exercice d'entraînement.
L'arbitre estonien Kristo Tohver réalise un exercice d'entraînement.©EJL

Quels conseils donnez-vous aux arbitres concernant ce qu'il ne faut PAS faire en ce moment ?
Nous leur conseillons de ne pas s’entraîner trop intensivement ! Des entraînements trop intenses peuvent affaiblir le système immunitaire et augmenter le risque de contracter le COVID-19. C'est pourquoi nous recommandons d’éviter les séances trop intenses tant que la pandémie dure et de limiter la fréquence des entraînements de haute intensité à deux séances d’une heure au maximum par semaine.

Cette crise constitue une nouvelle expérience pour vous dans votre fonction et votre travail. À votre avis, qu’apprendrez-vous de cette expérience ? Et quels apprentissages pensez-vous que les arbitres vont en tirer ?  
À titre personnel, j’ai appris de nouvelles possibilités d’enseignement et d'entraînement en ligne grâce aux technologies, ce qui se reflète dans le travail que nous avons effectué ces dernières semaines. Johan Cruyff a dit un jour : « Tout inconvénient a son avantage. »

Nous avons aussi montré à quel point nous pouvions nous adapter. C’est incroyable la rapidité avec laquelle tout le monde s’est conformé aux mesures de confinement, vu l’impact conséquent qu’elles ont sur notre quotidien personnel et professionnel. C'est valable aussi pour les arbitres, qui montrent tout autant de flexibilité dans leur manière d’envisager leurs entraînements actuellement.

Vous aussi, ressentez-vous, comme Roberto Rosetti, l’esprit d’équipe existant parmi les arbitres ? 
Plus que jamais ! Pouvoir se voir et se retrouver, c'est l’une des principales raisons pour lesquelles les arbitres apprécient les séances d’entraînement en ligne. C'est un excellent moyen de rester en contact ! Pendant cette période difficile, il est plus que jamais nécessaire de rester une équipe soudée !

Vous devez vous réjouir du jour où vous pourrez de nouveau retrouver les arbitres à ciel ouvert à l’occasion d’un cours de l’UEFA ? 
Bien sûr, ce sera un grand jour pour chacun d’entre nous. En attendant, nous poussons les arbitres à utiliser des techniques de visualisation. Nous demandons par exemple aux arbitres concernés d’imaginer qu'ils sont en train de participer à un workshop préparatoire en vue de l’UEFA EURO 2020, voire à la compétition directement. Ce type d’exercice est conçu pour aider les arbitres à envisager de façon positive les défis qui les attendent.

Haut