Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Le projet d’académies juniors d’élite de l’UEFA permet d’éduquer de jeunes footballeurs en tant que joueurs et en tant que personnes

Le programme de développement des joueurs juniors d’élite a été déployé dans un plus grand nombre d’associations nationales européennes suite à aux répercussions positives des projets pilotes menés en Arménie, au Bélarus, en Géorgie et en Macédoine du Nord.

©FFM

Le programme de développement des joueurs juniors d’élite de l’UEFA, qui permet à de jeunes footballeurs de talent de développer leurs compétences sur le terrain et en dehors, a été étendu à l’ensemble des 55 associations nationales européennes, suite au succès des quatre projets pilotes. Chacune des 55 associations membres de l’UEFA reçoit un soutien pour développer ses programmes de promotion des jeunes joueurs d’élite.

Une équipe nord-irlandaise des M15 célèbre un but.
Une équipe nord-irlandaise des M15 célèbre un but.©IFA

De plus, les académies juniors en Finlande, en Israël et en Irlande du Nord bénéficient d’un soutien spécial jusqu’en 2023 au travers de ce programme novateur afin d’améliorer leurs programmes techniques et de développer leurs standards en matière de formation, sans négliger la scolarité des stars du football en devenir en dehors du terrain.

Un équilibre éducatif

« Beaucoup d’enfants rêvent de devenir footballeurs professionnels, mais il y a peu d’élus », explique Jean-François Domergue, chef Développement des joueurs et ancien international français.

Jean-François Domergue, chef Développement des joueurs.
Jean-François Domergue, chef Développement des joueurs.©UEFA

Et d’ajouter : « Nous essayons de leur donner tous les outils possibles pour réussir, y compris un bon équilibre éducatif. Car c’est absolument nécessaire pour leur développement, non seulement au sein de la communauté du football, mais également en tant que membres de la société. »

Dans le cadre de ce programme novateur de l’UEFA, les académies juniors tissent des liens solides avec les écoles et les clubs locaux. Elles veillent ainsi à ce que les entraînements techniques, tactiques et physiques dispensés aux jeunes joueurs leur enseignent également des compétences de vie essentielles en matière de comportement, d’attitude et de responsabilité.

Des répercussions attestées dans des associations nationales européennes en plein essor

L’extension du programme fait suite aux répercussions attestées des projets pilotes dans certaines associations nationales européennes en plein essor, à savoir en Arménie, au Bélarus, en Géorgie et en Macédoine du Nord.
« Ces projets ont connu un succès retentissant et ils ont montré à l’UEFA la voie à suivre », déclare Jean-François Domergue. Et de poursuivre : « Les quatre associations nationales ont manifestement progressé à tous les niveaux. »

Depuis le lancement de ce programme novateur lors de la saison 2014/15, entre 40 et 50 jeunes footballeurs talentueux ont suivi un apprentissage au sein d’une académie junior de leur pays. On estime que 60 à 75 % d’entre eux ont fini par être sélectionnés en équipe nationale des M15, des M16 et des M17, et certains se sont vu proposer des contrats professionnels en club. Quelques-uns poursuivent actuellement leur carrière en Belgique, en Bulgarie, en Italie, en Serbie ou en Slovénie.

De jeunes Bélarusses en plein entraînement.
De jeunes Bélarusses en plein entraînement.©BFF

« Nos données montrent qu’aujourd’hui, de plus en plus d’associations nationales disposent de programmes solides et de visions claires pour promouvoir les jeunes talents », ajoute Jean-François Domergue. Avant de déclarer : « Nous devons continuer de soutenir le développement des associations dans ce domaine. »

Le football junior en Arménie, au Bélarus, en Géorgie et en Macédoine du Nord continuera à recevoir un soutien financier à travers des partenariats locaux et par l’intermédiaire du programme HatTrick de l’UEFA. Ce dernier constitue le principal moyen permettant à l’instance dirigeante du football européen de redistribuer les recettes de son Championnat d’Europe au profit du développement du football.

Vivre, manger, dormir et apprendre au sein d’académies de football

La Géorgie (en noir) contre l'Arménie (en blanc) au cours d'un tournoi de développement de l'UEFA.
La Géorgie (en noir) contre l'Arménie (en blanc) au cours d'un tournoi de développement de l'UEFA.©GFF

L’UEFA a choisi l’Arménie, le Bélarus, la Géorgie et la Macédoine du Nord pour piloter son programme de développement des joueurs juniors d’élite après avoir visité de nombreuses associations nationales de petite et moyenne taille.

« Nous avons commencé avec une feuille blanche, en collaborant avec les associations nationales pendant cinq ans afin d’établir un plan d’action durable », indique Jean-François Domergue, vainqueur de l’EURO de l’UEFA avec la France en 1984.

Au cours des cinq dernières années, l’UEFA a régulièrement dépêché des spécialistes et des instructeurs techniques dans chaque association nationale afin qu’ils fassent part de leurs conseils et de leur expérience aux joueurs, aux entraîneurs et au personnel de l’association.

Les jeunes joueurs apprennent des compétences de vie importantes.
Les jeunes joueurs apprennent des compétences de vie importantes.©BFF

« L’idée de base était de créer et de développer un programme, des ressources et des outils afin de contribuer à optimiser la formation des joueurs d’élite ayant du potentiel, en leur permettant de vivre, de manger, de dormir et d’apprendre au sein des académies de football », explique Jean-François Domergue.

L’UEFA et le développement du football
Dans le cadre de sa mission générale consistant à promouvoir, à protéger et à développer le football européen, l’UEFA gère des programmes juniors de premier plan qui aident des footballeurs de talent au sein de ses 55 associations nationales à atteindre leur plein potentiel.
En préparant le terrain pour que les prochaines générations de footballeurs puissent s’épanouir, l’UEFA et ses partenaires veillent à ce que l’avenir du football européen soit bâti sur des bases solides : des joueurs de qualité, sur le terrain et en dehors.

 

Haut