L’ancien entraîneur de l’équipe de Suisse Köbi Kuhn est décédé

Jakob (dit « Köbi ») Kuhn s’est éteint à l’âge de 76 ans. Il avait mené la Suisse à deux EURO et à la Coupe du monde de la FIFA 2006.

Köbi Kuhn applaudi à la fin du parcours de la Nati lors de l'UEFA EURO 2008
Köbi Kuhn applaudi à la fin du parcours de la Nati lors de l'UEFA EURO 2008 ©Getty Images

L’ancien entraîneur de l’équipe de Suisse Jakob (surnommé « Köbi ») Kuhn est décédé à l’âge de 76 ans.

Après une carrière de joueur remarquable, Köbi Kuhn a pris les rênes de l’équipe de Suisse. Il a conduit la Nati à deux EURO et à la Coupe du monde de la FIFA 2006, et a pu jouir d’un profond respect quant à son leadership et à sa personnalité.

Milieu de terrain de talent, il a remporté six titres de championnat sous le maillot du FC Zurich et a été sélectionné à 63 reprises sous les couleurs helvétiques, et notamment lors de la Coupe du monde de la FIFA 1966. Après avoir raccroché les crampons en 1977, il est resté dans le club zurichois mais y a revêtu la casquette d’entraîneur de juniors, ainsi que celle d’entraîneur ad interim de l’équipe A. En 1995, il a pris les fonctions d’entraîneur des équipes nationales juniors et des M21.

En 2001, il a franchi le dernier échelon national en devenant sélectionneur de l’équipe nationale A. En sept ans à la tête de l’équipe, il a conduit la Suisse à l’UEFA EURO 2004, puis à la Coupe du monde 2006, où les rouge et blanc ont été éliminés aux tirs au but au stade des huitièmes de finale, sans avoir concédé le moindre but en phase de jeu dans l'ensemble du tournoi. Kuhn entraînait encore la Nati quand la Suisse a coorganisé l’UEFA EURO 2008.

Le président de l’Association suisse de football, Dominique Blanc, lui a rendu hommage : « Pour nous, Köbi Kuhn était une icône, aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Il a fait rayonner notre football et ses valeurs. Nous le remercions profondément pour tout ce qu’il a accompli pour notre sport. » Ottmar Hitzfeld, qui a succédé à Köbi Kuhn à la tête de l’équipe de Suisse à la retraite de ce dernier, en 2008, a ajouté : « Köbi restera une véritable légende du football suisse, et son humanité nous manquera. Mes sincères condoléances à sa famille et à ses amis. »

« Nous avons pu vivre ensemble l’EURO à domicile, en Suisse », a déclaré l’actuel capitaine de l’équipe de Suisse, Stephan Lichtsteiner. « Köbi Kuhn a toujours été un entraîneur très agréable. J'ai eu énormément de plaisir à m'entraîner et à jouer sous ses ordres. »

« Je suis très triste et bouleversé », a confié l’ancien attaquant de la Nati Alexander Frei, qui a disputé les trois phases finales sous sa direction. Pour moi, il a été un modèle tout au long de ma carrière de footballeur. On nous avait envoyé un ange et on nous l’a repris. » Son ancien coéquipier en équipe nationale Pascal Zuberbühler a ajouté : « Je suis très, très triste. Je le remercie pour ces années exceptionnelles passées en équipe nationale. C'était fantastique. Pour moi, il sera toujours l’entraîneur numéro un. »

Haut