UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L’UEFA annonce qu’aucun match des compétitions de l’UEFA ne sera disputé dans la région de Transnistrie jusqu’à nouvel avis

Décision prise en raison de la situation actuelle en matière de sécurité dans la région.

Le siège de l’UEFA, la Maison du football européen,  à Nyon (Suisse).
Le siège de l’UEFA, la Maison du football européen, à Nyon (Suisse). UEFA via Getty Images

Conformément aux décisions prises précédemment par le Comité exécutif de l’UEFA à la lumière de l’escalade du conflit militaire qui a abouti à l’invasion du territoire ukrainien par l’armée russe, le Comité exécutif de l’UEFA a décidé aujourd’hui qu’aucun match des compétitions de l’UEFA ne sera disputé dans la région de Transnistrie, en Moldavie, jusqu’à nouvel avis.

Cette décision se fonde sur les considérations et les conclusions tirées de manière cohérente par des agences spécialisées dans les analyses politiques et stratégiques internationales, dont les rapports ont été consultés par l’Administration de l’UEFA à la suite de l’évaluation de la situation actuelle dans la région de Transnistrie.

En tant qu’organe compétent pour la promulgation de règlements régissant l’organisation des compétitions de l’UEFA (en vertu de l’article 50, alinéa 1er, des Statuts de l’UEFA), le Comité exécutif de l’UEFA assume la responsabilité générale du bon déroulement des compétitions de l’UEFA, ce qui comprend l’obligation d’empêcher temporairement la tenue de matches de compétitions de l’UEFA dans certaines régions lorsque les circonstances le requièrent.

En conséquence, le FC Sheriff Tiraspol, qui jouera prochainement le premier tour de qualification de l’UEFA Champions League (saison 2022/23), a été invité à proposer un site/stade de remplacement (qui doit respecter la réglementation applicable de l’UEFA) hors de la région de Transnistrie pour ses matches à domicile des compétitions interclubs de l’UEFA tant que l’interdiction de jouer dans la région restera en vigueur.

Le Comité exécutif de l’UEFA se tient prêt à convoquer d’autres séances, sur une base régulière si nécessaire, afin de réévaluer la situation factuelle et juridique au fur et à mesure de son évolution et de prendre d’autres décisions au besoin.