UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Renforcement du modèle de gouvernance de l’UEFA par les ministres des Sports de l’UE

Le Conseil de l’UE adopte une résolution sur le modèle sportif européen et souligne le rôle central des instances dirigeantes dans le sport organisé fondé sur des valeurs en Europe.

Aujourd’hui, les ministres des Sports de l’Union européenne ont adopté une résolution du Conseil de l’Union européenne sur un modèle sportif européen. Cette résolution, approuvée à l’unanimité par les ministres au nom des 27 États membres de l’UE, appelle à renforcer le sport organisé fondé sur des valeurs en Europe et à le protéger de menaces telles que les compétitions fermées.

L’adoption de cette résolution fait suite au soutien énergique apporté au modèle sportif européen, tant par le Parlement européen que par la Commission européenne. La résolution du Conseil de l’UE constitue une étape qui façonnera le sport européen dans les décennies à venir. L’UEFA salue la détermination des ministres des Sports de l’UE à parvenir à cet accord, et loue la vision du Conseil de l’UE concernant l'avenir de la politique sportive européenne.

Pour le football européen, la position du Conseil de l’UE apporte un soutien capital à nos valeurs et à notre modèle basé sur la solidarité. En effet, la vision offerte par la politique de l’UE est largement alignée sur le modèle de gouvernance de l’UEFA, qu’elle vient ainsi soutenir. Par exemple, les 27 États membres reconnaissent le rôle central des fédérations dans la supervision de l’organisation et du fonctionnement de leur sport respectif et dans la conciliation des perspectives des parties prenantes, afin que toutes contribuent au développement sain de la discipline concernée.

Les États membres de l’UE déclarent expressément qu’ils confirment les grandes lignes d’un modèle sportif européen, parmi lesquelles la structure pyramidale, le système ouvert de promotion et de relégation, l’approche en matière de sport de base et de solidarité, ainsi que le rôle du sport dans l’identité nationale et ses fonctions sociales et éducatives. En termes plus explicites, la résolution du Conseil de l’UE fait écho aux positions prises récemment par le Parlement européen et par la Commission européenne, et rejette les compétitions fermées, telles que la tentative de « Super League », en soulignant à nouveau le principe de l’ouverture des compétitions sportives et en donnant la priorité au mérite sportif.

Élément important : la résolution souligne également que les organisations sportives doivent continuer à s’efforcer d’être plus transparentes et à améliorer leur gouvernance, et préconise des réformes dont plusieurs sont prévues ou déjà mises en place par l’UEFA. En outre, la résolution appelle à intégrer davantage les parties prenantes dans les processus décisionnels, en particulier en relation avec les supporters et les athlètes. L’UEFA a hâte d’approfondir ces discussions avec les principales parties prenantes du football dans le cadre de la Convention sur l’avenir du football européen.

S’exprimant au sujet de cette résolution, le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a déclaré : « Il s’agit d’une déclaration d’intention capitale de la part des États membres de l’UE. Il ne fait aucun doute que l’Europe et le sport européen réussiront à protéger et à promouvoir notre modèle sportif européen. Nous disposons à présent d’un plan d’action à long terme au niveau européen pour défendre une vision du sport européen ouverte, fondée sur des valeurs et inscrite dans la société. Avec ce soutien à notre modèle, le football européen continuera à montrer l'exemple en la matière. »