UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L’UEFA approuve les mesures de réintégration de neuf clubs impliqués dans la « Super League »

La question des autres clubs impliqués dans la « Super League » sera soumise aux instances disciplinaires compétentes de l'UEFA.

UEFA via Getty Images

Dans un esprit de réconciliation et pour le bien du football européen, 9 des 12 clubs impliqués dans le projet de « Super League » ont présenté à l'UEFA une Déclaration d'engagement des clubs, qui définit la position des clubs, y compris leur engagement envers les compétitions interclubs de l'UEFA et les compétitions interclubs nationales.

L'UEFA a réuni un Comité d'urgence de son Comité exécutif, qui a dûment pris en considération l'esprit et le contenu de la Déclaration d'engagement des clubs et a décidé d'approuver divers engagements, actions et mesures pris par les clubs en question. Une confirmation formelle des engagements et des modalités de réintégration et de participation des clubs aux compétitions interclubs de l'UEFA a été convenue et signée par l'UEFA et ces neuf clubs. Les mesures de réintégration approuvées sont complètes et définitives.

Ces neuf clubs reconnaissent et acceptent que le projet de Super League était une erreur et s'excusent auprès des supporters, des associations nationales, des ligues nationales, des autres clubs européens et de l'UEFA. Ils ont également reconnu que le projet n'aurait pas été autorisé en vertu des Statuts et des règlements de l'UEFA.

En particulier, chaque club :

  • reconnaît et accepte sans réserve le caractère exclusif des Statuts de l'UEFA ;
  • reste engagé envers et participera à toutes les compétitions interclubs de l'UEFA chaque saison pour laquelle ce club se qualifiera sur la base de ses résultats sportifs ;
  • rejoindra l'Association des clubs européens (ECA), qui est le seul organe représentatif des clubs reconnu par l'UEFA ;
  • prendra toutes les mesures possibles en vue de mettre fin à son implication dans la société créée pour former et exploiter la Super League et de mettre fin à toute action en justice connexe existante ;
  • en signe de bonne volonté, et avec les autres clubs, fera un don d'un montant total de EUR 15 millions, à utiliser au profit des enfants, des jeunes et du football de base dans les communautés locales à travers l'Europe, y compris le Royaume-Uni ;
  • accepte une retenue de 5 % des recettes qu'il serait amené à percevoir dans les compétitions interclubs de l'UEFA pendant une saison, montant qui sera redistribué ;
  • accepte de se voir infliger des amendes substantielles s'il cherche à participer à une telle compétition non autorisée (EUR 100 millions) ou s'il enfreint tout autre engagement qu'il a pris dans la Déclaration d'engagement des clubs (EUR 50 millions) ;
  • fournira un engagement individuel à l'UEFA dans lesquels tous les principes et valeurs énoncés dans le protocole d'accord signé en 2019 entre l'UEFA et l'ECA sont acceptés.

À l'avenir, les clubs sont pleinement engagés par les nouvelles réformes après 2024. À la demande des clubs, l’UEFA demandera et fera en sorte que leurs associations nationales et leurs ligues nationales respectives accordent une attention particulière à l’esprit, au contenu et au but des engagements pris par les clubs envers l’UEFA.

Le président de l'UEFA, Aleksander Čeferin, a déclaré :

« J'ai dit au Congrès de l'UEFA, il y a deux semaines, qu'il fallait une organisation forte pour admettre avoir commis une erreur, surtout à une époque où les procès sont faits sur les réseaux sociaux. C'est exactement ce à quoi ces clubs ont consenti.

En acceptant leurs engagements et leur volonté de réparer les perturbations qu'ils ont causées, l'UEFA veut tirer un trait sur ce chapitre et avancer dans un esprit positif.

Les mesures annoncées sont importantes, mais aucune des amendes ne sera conservée par l'UEFA. Elles seront toutes réinvesties dans le football junior et le football de base dans les communautés locales à travers l'Europe, dont le Royaume-Uni.

Ces clubs ont rapidement reconnu leurs erreurs et ont fait preuve de contrition. Ils ont donné la garantie qu'ils s'engageraient à l'avenir en faveur du football européen. On ne peut pas en dire autant des clubs qui restent impliqués dans la "Super League", et l’UEFA s'occupera du cas de ces clubs par la suite. »

Les clubs suivants sont concernés et ont accepté ces mesures :

  • Arsenal FC
  • AC Milan
  • Chelsea FC
  • Club Atlético de Madrid
  • FC Internazionale Milano
  • Liverpool FC
  • Manchester City FC
  • Manchester United FC
  • Tottenham Hotspur FC

En outre, et pour aller de l’avant, l’UEFA s’est réservé le droit de prendre les mesures qu’elle jugera appropriées contre les clubs qui ont jusqu’à présent refusé de renoncer à la « Super League ». L'affaire sera rapidement renvoyée devant les instances disciplinaires compétentes de l'UEFA.