UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Huit villes hôtes de l’UEFA EURO 2020 confirment la présence de spectateurs

La décision sur les matches organisés dans les quatre autres villes hôtes sera prise le 19 avril.

©Getty Images

L’UEFA est heureuse d’annoncer que les spectateurs vont faire leur retour dans les stades à l’occasion de l’EURO 2020, et tient à remercier ses associations membres ainsi que les autorités nationales et locales, qui mettent tout en œuvre pour garantir le retour des spectateurs dans les stades en toute sécurité.

À l’heure actuelle, huit pays organisateurs ont confirmé la capacité de leurs stades selon leurs prévisions concernant l’amélioration de la situation sanitaire sur leurs territoires respectifs aux mois de juin et juillet. Plusieurs facteurs sont pris en compte, notamment le plan de vaccination national, les mesures prévues pour rouvrir l’économie et le ralentissement espéré de la propagation du virus en raison de l’arrivée de la saison chaude.

Plusieurs pays organisateurs avaient déjà intégré l’EURO 2020 dans le déploiement de leur stratégie de reprise nationale. De plus, lors de la planification de l’UEFA EURO 2020, l’UEFA a travaillé en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) afin d’adapter à l’EURO 2020 l’outil d’évaluation des risques liés au COVID-19 de l’OMS.

Stades ayant confirmé une capacité de 25 % à 100 %

Saint-Pétersbourg a confirmé pouvoir accueillir des spectateurs à hauteur de 50 % de la capacité de son stade, avec possibilité d’augmenter ce chiffre d’ici à la fin du mois d’avril. Budapest, de son côté, entend accueillir des spectateurs à 100 % de la capacité, à condition que ceux-ci respectent des conditions d’accès au stade strictes.

Bakou a confirmé une capacité de 50 %. Les supporters visiteurs des équipes participantes devront présenter un test négatif au COVID-19 à leur entrée en Azerbaïdjan.

Amsterdam, Bucarest, Copenhague et Glasgow ont confirmé ouvrir entre 25 % et 33 % de leurs stades. Amsterdam, Bucarest et Copenhague se laissent la possibilité d’augmenter leurs capacités d’ici à la fin du mois, selon l’avancée de leurs programmes de tests de masse et l’évolution des conditions sanitaires générales.

Londres a confirmé une capacité minimum de 25 % pour ses trois matches de groupe et son huitième de finale, et espère être en mesure de confirmer, début juin, une capacité supérieure pour les demi-finales et la finale.

Munich, Rome, Bilbao et Dublin

Les quatre villes restantes, à savoir Munich, Rome, Bilbao et Dublin, ont jusqu’au 19 avril pour fournir des informations supplémentaires concernant leurs plans. À cette même date, des décisions finales seront prises quant à l’organisation des matches dans ces villes.

Des informations supplémentaires seront communiquées également le 19 avril à l’intention des détenteurs de billets pour des matches devant se jouer sur ces sites.

Les supporters invités à tenir compte des restrictions et conditions d’entrée aux frontières

Les supporters souhaitant se rendre dans les pays organisateurs pour voir les matches risquent d’éprouver des difficultés en raison de l’évolution constante des restrictions. Ils devront ainsi se plier aux restrictions et conditions d’entrée aux frontières (notamment la quarantaine) en vigueur au moment de leur arrivée car aucune exemption ne sera accordée aux détenteurs de billets dans neuf pays organisateurs.

Seuls trois pays prévoient des exemptions des restrictions et conditions d’entrée. Les détenteurs de billets se rendant à Bakou, Budapest et Saint-Pétersbourg devraient pouvoir profiter de procédures spéciales qui les exempteront d’éventuelles interdictions d’entrée ou mesure de quarantaine.

Les détenteurs de billets non résidents se rendant à Budapest devront présenter une preuve de résultat négatif de deux tests de dépistage du COVID-19 réalisés dans les cinq jours précédant l’arrivée en Hongrie ou un certificat d’infection précédente au COVID-19 valable dans les six mois précédant l’arrivée dans le pays.

À Saint-Pétersbourg, les autorités envisagent également une exemption des restrictions pour le grand public et les supporters des équipes participantes détenant des billets valables, sous réserve de présentation d’une preuve d’un test négatif récent au COVID-19.

À Bakou, l’exemption s’appliquera uniquement aux supporters des équipes participantes (citoyens ou résidents apatrides du pays en question) détenant un billet, qui pourront alors entrer dans le pays s’ils présentent la preuve d’un test négatif récent au COVID-19. Par ailleurs, pour les rencontres se disputant à Bucarest, les détenteurs de billets pourraient bénéficier d’une exemption de quarantaine s’ils présentent un test négatif récent au COVID-19, à condition que leur séjour dure moins de trois jours.

Les personnes ayant acheté des billets recevront un e-mail leur indiquant où trouver des informations concernant les restrictions et conditions d’entrée aux frontières des pays organisateurs. L’UEFA répond aux questions que peuvent se poser les spectateurs à la suite de ce communiqué dans les guides officiels de l’événement à l’intention des spectateurs, disponibles sur fr.EURO2020.com et sur l’app UEFA EURO 2020, qui comportent également de plus amples informations sur les mesures de limitation des risques liés au COVID-19 dans les stades, ainsi que des renseignements sur les déplacements dans chaque ville hôte.

Dernière chance pour rendre ses billets

Toute personne souhaitant rendre ses billets peut le faire sur le portail de billetterie de l’UEFA afin d’être remboursée intégralement. Ce dernier est déjà ouvert et fermera le jeudi 22 avril à 18h00 HEC. Des dispositions spéciales seront prises pour les personnes ayant acheté des billets dans le cas où il y aurait un changement de site ou si un stade devait ne pas pouvoir accueillir de spectateurs. De plus amples informations seront communiquées en temps utile.

Un tirage au sort pour respecter les capacités réduites

Une fois la phase de retour des billets terminée, le 22 avril, l’UEFA déterminera si le nombre de billets vendus ayant été conservés par les détenteurs de billets est supérieur aux capacités en places assises autorisées pour chaque match. Si c’est le cas, un tirage au sort sera organisé pour déterminer les billets supplémentaires qui devront être annulés afin de respecter les décisions des autorités des pays hôtes. Concernant les billets achetés par l’intermédiaire des programmes de vente des associations nationales participantes, les règles des clubs de supporters concernés s’appliquent.

Les détenteurs de billets qui auront connu un tirage au sort défavorable en seront informés au mois de mai.

Billets pour les supporters de l’Écosse, de la Hongrie, de la Macédoine du Nord et de la Slovaquie

La vente des billets réservés aux équipes qui se sont qualifiées par l’intermédiaire des matches de barrages en vue de l’EURO 2020 (Écosse, Hongrie, Macédoine du Nord et Slovaquie) commencera début mai.