L’UEFA salue la décision du TAS concernant le Skënderbeu

L’UEFA salue la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de rejeter l’appel interjeté par le KS Skënderbeu contre la décision de l’Instance d'appel de l’UEFA du 26 avril 2018.

©UEFA.com

L’UEFA salue la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de rejeter l’appel interjeté par le KS Skënderbeu contre la décision de l’Instance d'appel de l’UEFA du 26 avril 2018.

Le TAS a ainsi confirmé la décision prise par les instances disciplinaires de l’UEFA d’exclure le KS Skënderbeu des compétitions interclubs de l’UEFA pour dix (10) ans et d’imposer au club une amende de EUR 1 000 000 pour sa participation à des activités visant à truquer le résultat de matches.

Il s'agit là d’une nouvelle confirmation de la fiabilité du système de détection des fraudes liées aux paris (BFDS) de l’UEFA dans l’identification des activités de paris inhabituelles concernant les matches disputés par les clubs à l’échelle européenne et nationale.

Par sa décision, le TAS soutient les efforts accomplis pour protéger les compétitions nationales et européennes contre le trucage de matches ; il montre aussi la confiance qu’il porte au BFDS de l’UEFA, conçu en collaboration avec Sportradar, qui est un outil déterminant pour garantir l’intégrité des compétitions. Les rapports de surveillance des paris tels que ceux fournis par Sportradar et par d’autres fournisseurs comme Starlizard, dans le cas présent, sont confirmés dans leur statut d’outils appropriés pour lutter contre le trucage de matches.

Le BFDS a été établi en 2009 en réponse à la menace croissante de trucage de matches de l’UEFA et des championnats nationaux européens. Son rôle consiste à signaler les mouvements de paris inhabituels avant et pendant les matches (en direct) sur les principaux marchés des paris grâce à la surveillance de tous les bookmakers clés d’Europe et d’Asie.

La surveillance des marchés des paris couvre tous les matches des compétitions de l’UEFA (soit environ 2000 matches par saison) et les matches des deux premières divisions et de coupe nationale de l’ensemble des associations membres de l’UEFA (soit environ 30 000 matches par saison). Cette surveillance fait appel à des algorithmes sophistiqués et à des modèles mathématiques pour comparer les cotes théoriques à celles des bookmarkers et déterminer ainsi si les cotes sont inhabituelles à une minute ou sur une période spécifique.

Haut