Réponse de l’UEFA à la lettre d’Arsenal

L’UEFA a répondu aujourd’hui à la lettre envoyée par Arsenal le 15 mai concernant la finale 2019 de l’UEFA Europa League.

©UEFA

Le texte complet de la lettre de l’UEFA est reporté ci-dessous.

Nous accusons réception de votre lettre du 15 mai.

Je souhaite vous donner davantage d’informations par la présente. Compte tenu de votre longue expérience en matière de football et de compétitions de l’UEFA, je suis certain que vous êtes en mesure d’apprécier pleinement la complexité de l’organisation d’une finale et la longueur du processus. L’UEFA s’est engagée à désigner les organisateurs de ses compétitions exclusivement sur la base d’une procédure équitable et transparente, dans le cadre de laquelle les candidats doivent démontrer leur capacité à organiser l’événement en fonction d’un certain nombre de critères qui sont essentiels à la réussite de la réalisation.

La procédure de candidature pour une finale interclubs est généralement lancée deux ans à l’avance, ce qui signifie que les circonstances exactes dans lesquelles cette finale devra être organisée ne peuvent pas être connues au moment de la désignation.

Les questions de mobilité et d’hébergement sont bien entendu des critères clés dans le cadre de cette évaluation, la capacité aéroportuaire constituant un élément important. La spécificité de la finale de l’UEFA Europa League, en comparaison avec l’UEFA Champions League, est la forte fluctuation du nombre de supporters qui suivent les deux équipes finalistes. L’expérience des éditions précédentes nous a montré que leur nombre peut varier énormément d’une équipe à l’autre et d’une finale à l’autre. Par conséquent, il est plus judicieux d’établir les contingents de billets des deux équipes finalistes en fonction de chiffres réalistes basés sur des données statistiques et non en proportion de la capacité du stade. Il serait bien entendu idéal de pouvoir retarder l’ensemble de la procédure de billetterie (y compris concernant les billets pour le grand public) jusqu’à ce que les équipes soient connues ou prévisibles. Toutefois, ce n'est pas possible en raison de la complexité des opérations de billetterie et de la nécessité d’établir des plans de sécurité détaillés et solides.

Il va sans dire qu’une finale exclusivement anglaise disputée par deux clubs londoniens n’était pas un événement prévisible au moment de la désignation de la ville organisatrice. Ce fait a naturellement ajouté des difficultés significatives à la logistique de l’événement. Nous sommes sincèrement désolés des problèmes que vos supporters (et ceux de Chelsea) rencontrent dans l’organisation de leur déplacement à Bakou. Nos experts travaillent activement sur cette question à la recherche de solutions moins onéreuses pour le déplacement des supporters. Nous apprécierions un effort commun avec votre club à cet égard.

Les supporters font partie des priorités de l’UEFA. Le football est destiné aux supporters, et tous les supporters d’Europe devraient avoir la chance de vivre des moments uniques de football d’élite, comme seules les compétitions de l’UEFA peuvent en offrir. Ces matches sont habituellement réservés à un nombre limité de pays dont les clubs sont particulièrement compétitifs, mais, lorsque des infrastructures appropriées existent ou sont construites dans cette optique, il est équitable et juste non seulement de donner à d’autres supporters la possibilité de vivre une expérience unique, mais aussi de permettre à un pays d’organiser des événements qui pourraient promouvoir largement le football dans toute une région. C'est la raison pour laquelle l’UEFA considérerait comme injuste d’exclure certains sites uniquement en raison de leur position géographique décentralisée.

J’espère qu’en tant que sportifs et représentants d’un club au bénéfice d’une longue et glorieuse histoire et de principes sportifs solides vous comprendrez cette position. Je confirme notre disposition à collaborer avec vous en vue de trouver des solutions pour vos supporters.

Haut