L’UEFA lance un nouveau programme dédié à la direction et au management du football

L’instance dirigeante du football européen a mis sur pied une initiative innovante visant à renforcer les compétences en matière de direction et de management au sein des associations membres de l’UEFA.

Le premier séminaire du nouveau Diplôme de l’UEFA en direction et en management du football (DFLM) s’est tenu au siège de l’organisation, à Nyon.

Le programme vise à transmettre des compétences essentielles en direction et en management aux personnes qui occupent des postes de management dans les associations membres de l’UEFA et détiennent un Certificat de l’UEFA en management du football (CFM).

L’UEFA a entrepris de mettre en place le DFLM en réponse aux commentaires reçus de ses associations membres. L’instance dirigeante du football européen a pu constater que les participants avaient aimé suivre le CFM mais souhaitaient savoir quelle était la suite. 

« Nous avons le programme MESGO (Master exécutif en gouvernance du sport), mais nous souhaitons le réserver aux personnes au niveau de la haute direction dans les associations membres », explique le responsable Formation et recherche de l’UEFA, Thomas Junod. « Nous avons donc eu le sentiment d’un vide entre le CFM et le MESGO. C’est pourquoi nous avons décidé d’introduire le Diplôme de l’UEFA en direction et en management du football, qui nous permet d’investir dans le fort potentiel du personnel de nos associations membres. »

Le DFLM est axé sur l’apprentissage du savoir-être et vise à exploiter le potentiel des associations nationales, afin que les participants puissent mettre à profit les connaissances acquises et mettre en œuvre des projets complexes dans leur propre domaine.

Les participants s’inscrivent au programme avec un projet en lien avec la stratégie de leur association nationale, qui pourra être utilisé pour le travail de séminaire et les modules en ligne. Un mentor expérimenté leur est également attribué pour leur donner des conseils en matière de gestion de projet, de savoir-être et de connaissance de soi.

« J’ai suivi le cours du CFM, qui m’a été grandement bénéfique, et j’ai particulièrement apprécié que le DFLM soit axé sur des projets. Cela m’intéresse, d’un point de vue professionnel », a témoigné Tomislav Pacak, porte-parole de la Fédération de football de Croatie (HNS), qui a participé à la première édition du DFLM. « À ce stade, je n’ai pas envie d’études trop théoriques, mais je veux rencontrer des gens d’autres associations nationales, acquérir de l’expérience et développer mon réseau. »

Gerhard Aigner, ancien secrétaire général puis CEO de l'UEFA, évoque l'importance du leadership.
Gerhard Aigner, ancien secrétaire général puis CEO de l'UEFA, évoque l'importance du leadership.©UEFA.com

Gerhard Aigner, qui a été le secrétaire général puis le CEO de l’UEFA de 1989 à 2003, est intervenu en tant que conférencier invité lors du séminaire d’ouverture. Il a insisté sur l’importance pour toutes les organisations sportives de disposer de leaders forts et a souligné ce que les cours pourraient apporter aux participants.

« Le leadership constitue toujours un élément important, si ce n’est l’élément le plus important, dans toute organisation. Et ce leadership se voit avant tout à la manière dont une personne agit, a-t-il expliqué. C’est une très bonne chose que ces programmes existent, et il est crucial qu’ils soient menés dans le contexte du football. Ces séances sont essentielles pour que les participants partagent leurs points de vue et leurs expériences, et ces échanges enrichissent leur propre capacité à devenir des dirigeants à l’avenir. »

L’UEFA investit déjà des ressources financières considérables pour aider ses associations membres à travers le programme de développement HatTrick, une assistance qui leur a permis de développer leurs infrastructures sportives et administratives à tous les niveaux.

Cependant, avec ce nouveau programme en direction et en management, l’organisation entend veiller à ce que ces compétences clés soient renforcées au sein des associations nationales. 

« La mission première de l’UEFA est de protéger, développer et promouvoir le football, a rappelé Thomas Junod. Dans cet esprit, nous offrons à nos associations membres la possibilité d’investir non seulement dans les infrastructures et dans des projets spécifiques, mais aussi dans le développement des personnes qui travaillent dans le football. »

Haut