UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Les ministres des Sports de l’UE s’unissent pour appeler à une action politique visant à protéger le modèle sportif européen

Le président français, Emmanuel Macron, et les ministres des Sports de l’Union européenne s’unissent pour défendre les principes clés du modèle de compétitions ouvertes de l’UEFA et soulignent la nécessité d’établir un lien entre la performance annuelle dans les championnats nationaux européens et la qualification.

La ministre française des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, lors du Congrès de l’UEFA à Paris.
La ministre française des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, lors du Congrès de l’UEFA à Paris. AFP via Getty Images

Le Congrès annuel de l’UEFA, qui s’est tenu à Paris la semaine dernière, a vu les institutions politiques et les parties prenantes du football s’unir pour défendre le modèle sportif européen en tant que pierre angulaire de la vision à long terme de l’UE pour le football sur le continent.

Après qu’Emmanuel Macron s’est engagé mercredi à défendre le modèle ouvert et solidaire du football européen, Amélie Oudéa-Castéra, ministre française des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, a fait part de la volonté du gouvernement français de soutenir les politiques nationales et européennes visant à faire évoluer encore ce modèle.

« Le renforcement des principes fondateurs [de ce modèle] [...] pourrait nécessiter une protection juridique aux niveaux national et européen », a déclaré Mme Oudéa-Castéra dans son discours en ouverture du 48e Congrès de l’UEFA, jeudi. « La France soutiendra toujours ces efforts, si nécessaire, dans l’intérêt de nos pays et de notre cohésion. »

Les principes du modèle, à savoir les compétitions ouvertes, la solidarité financière, le mérite sportif et la reconnaissance des répercussions sociales du sport, ont guidé l’UEFA et le football européen depuis la fondation de l’instance dirigeante du football européen, à Paris, il y a 70 ans.

Déclaration commune

Auparavant, Mme Oudéa-Castéra s’était jointe à 25 autres ministres des Sports de l’UE pour publier une déclaration commune réaffirmant le soutien de leurs gouvernements respectifs au modèle sportif européen.

Fait significatif, le document invite la Commission européenne à réfléchir aux moyens appropriés de mettre en œuvre une résolution du Conseil de l'UE de novembre 2021 visant à protéger et à promouvoir ce modèle.

Cette déclaration ouvre la voie, dans le cadre du mandat de l’UE 2024-2029 et du nouveau Plan de travail de l’Union européenne en faveur du sport pour 2024-2027, à l’intégration d’actions spécifiques visant à affiner le modèle, notamment en protégeant le football contre des compétitions fermées et dissidentes, qui vont à l’encontre des valeurs du football interclubs et des équipes nationales en Europe.

La ministre française des Sports a prévenu : « Nos principes sportifs sont menacés, et nous devons être vigilants lorsqu’il s’agit de protéger notre modèle européen, qui nous tient tellement à cœur. »

Compétitions ouvertes et mérite sportif

En se référant spécifiquement à la nécessité de maintenir le « lien entre les performances annuelles dans les compétitions nationales et toutes les compétitions européennes », la déclaration commune souligne la volonté collective des gouvernements de l’UE d’empêcher des ligues dissidentes fermées ou semi-fermées dans le football européen.

Depuis la création de l’UEFA, en 1954, les clubs acquièrent le droit de participer aux compétitions européennes en se qualifiant chaque saison par l’intermédiaire de leurs compétitions nationales. Les compétitions ouvertes, la promotion et la relégation ainsi que le mérite sportif sont au cœur du modèle sportif européen, comme le reflète la structure pyramidale du football.

Parties prenantes du football

Philippe Diallo, président de la Fédération Française de Football, et Aleksander Čeferin, président de l’UEFA, ont fait écho aux paroles de Mme Oudéa-Castéra lors des discours prononcés à l’occasion du Congrès de l’UEFA, le rassemblement annuel des présidents et secrétaires généraux des associations membres de football européen.

« Ce modèle n’est pas une vision passive du sport. En tant que dirigeants du football européen, nous devons protéger et promouvoir un sport qui rassemble nos concitoyens et qui joue un rôle important dans l’éducation de nos jeunes », a déclaré M. Diallo. « [Le football européen] est au sommet du jeu depuis des décennies [...]. Nous avons la modestie de penser que c’est notre modèle unique [...] qui explique ce succès incontestable », a ajouté M. Čeferin.