UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
À compter du 25 janvier, UEFA.com ne prend plus en charge Internet Explorer.
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Tirer les leçons d'une année unique

S’exprimant dans UEFA Direct, le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, revient sur les leçons que l’UEFA et le football européen ont apprises durant ces douze mois extraordinaires, et souligne que le travail d’équipe, l’unité et la solidarité peuvent aider la communauté du football à surmonter tous les obstacles.

Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin
Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin UEFA

Peu nombreux sont les événements qui témoignent de la richesse de la diversité culturelle sur notre continent aussi bien que le Nouvel An : les Autrichiens dansent la valse, les Italiens se débarrassent de leurs vieux vêtements, les Turcs ouvrent les robinets pour que la chance puisse s’écouler dans leur demeure. Il est cependant une tradition qui unit tous les pays d’Europe et du monde entier à la fin de l’année : faire le bilan des douze derniers mois en vue de l’avenir.

Le football ne fait pas exception, d’autant moins après avoir survécu à une année aussi tumultueuse qu’extraordinaire. Il y a de nombreuses leçons à tirer de la façon dont les instances dirigeantes, les associations nationales, les clubs, les ligues, les joueurs et les supporters ont tiré dans le même sens pendant la pandémie de coronavirus afin de s’adapter à des changements sans précédent, et trois de ces leçons sortent du lot.

L’UEFA a proposé et mis à l’épreuve une formule visant à organiser les compétitions européennes (plus de 1000 matches interclubs et pour équipes nationales depuis la reprise du jeu au mois d’août) en toute sécurité.

Le Protocole de reprise du jeu de l’UEFA, publié en juillet, fixe des standards médicaux et opérationnels solides pour toutes les compétitions de l’UEFA. Nous n’avons ménagé aucun effort pour protéger toutes les parties prenantes de nos matches, sur le terrain comme en dehors.

De par sa popularité et sa portée, le football endosse une responsabilité sociale plus grande encore, et en ces temps difficiles, il a le pouvoir de soutenir et de renforcer les communautés.

Les associations nationales, les ligues, les clubs et les joueurs ont lancé de nombreuses initiatives visant à aider leurs communautés locales à traverser la période de confinement dans leur pays. Ces initiatives comprenaient la levée de fonds pour l’achat d’équipements médicaux, la distribution de nourriture aux personnes âgées et aux plus vulnérables, la réalisation de vidéos d’entraînement pour rester en forme à la maison, et le recours à la portée énorme du football pour faire passer des messages sanitaires vitaux.

Ces neuf derniers mois, nous avons franchi une grande série d’obstacles. En des temps plus normaux, chacun d’eux aurait semblé insurmontable : réécrire complètement le calendrier des matches de l’UEFA, modifier les formules de quatre compétitions de façon à les mener à leur terme en l’espace de quatre semaines uniques en août, faire revenir en toute sécurité un nombre limité de supporters à l’occasion de la Super Coupe à Budapest, et reporter l’EURO 2020 de douze mois, un report qui a notamment permis de conclure les championnats nationaux européens 2019/20 quand le football a fait son retour, en été.

En 2020, nous avons appris qu’en travaillant ensemble dans un esprit de compromis et de compréhension, en agissant en tant qu’équipe et en luttant pour les mêmes objectifs, la communauté du football européen pouvait surmonter tous les obstacles. Cette leçon nous sera très utile pour l’avenir.