UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
À compter du 25 janvier, UEFA.com ne prend plus en charge Internet Explorer.
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Aleksander Čeferin garantit le soutien de l’UEFA au Pacte européen pour le climat

L’instance dirigeante du football européen est « prête à faire tout ce qu’elle peut » pour contribuer à réaliser la vision de l’UE d’une économie neutre pour le climat d’ici à 2050.

​

Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a annoncé le soutien de l’UEFA au Pacte européen pour le climat ce mercredi, s’engageant à mettre la portée mondiale du football au service de la sensibilisation à l’urgence du problème climatique et à encourager davantage de personnes à agir pour sauver la planète.

Lancé à Bruxelles la semaine dernière, le Pacte européen pour le climat invite les individus, les communautés et les organisations à contribuer de manière proactive au Pacte vert, le programme de l’Union européenne (UE) pour créer une économie avec zéro gaz à effet de serre d’ici à 2050.

« En tant qu’organisation faîtière du sport le plus populaire au monde, l’UEFA s’engage en faveur du Pacte européen pour le climat », a déclaré Aleksander Čeferin.

Capacité du football à faire évoluer les mentalités sur le changement climatique

« De par les millions de supporters qui le suivent en Europe, le football a la capacité de faire vraiment évoluer les mentalités sur la question du changement climatique, ce qui est le premier pas essentiel pour engager tout le monde en faveur d’une économie neutre pour le climat », a ajouté le président de l’UEFA.

Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission européenne et responsable du Pacte vert, salue le soutien de l’UEFA.

« J’ai hâte de collaborer avec l’UEFA pour impliquer davantage d’Européens dans la transition écologique, a déclaré Frans Timmermans. Le Pacte pour le climat rassemble des citoyens européens, des sociétés et des organisations dans une action commune pour faire face à la crise climatique. Les pactes pour la planète indiqueront à chacun les actions qu’il peut entreprendre. »

Un coup du chapeau pour le climat

Ce mercredi, Aleksander Čeferin a souligné les plans d’action de l’UEFA en faveur du climat, qui sont au nombre de trois :

• établir des objectifs scientifiques pour mesurer les progrès de l’UEFA dans la réduction de l’empreinte carbone du football européen ;

• mettre à profit la popularité mondiale des compétitions d’élite de l’UEFA pour mener une campagne de promotion télévisée de trois mois afin de promouvoir l’appel à l’action lancé par le Pacte vert ;

• collaborer avec les parties prenantes clés du football européen pour garantir un EURO 2024 écoresponsable en Allemagne.

Partenaires de l’UEFA en matière de responsabilité sociale

Pour atteindre ces objectifs, l’UEFA travaillera en étroite collaboration avec la Commission européenne, en s’appuyant sur l’expertise de ses partenaires en matière de responsabilité sociale, à savoir le Fonds mondial pour la nature (WWF) et la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

L’UEFA peut également compter sur un large soutien de la part des associations nationales, des clubs, des ligues, des supporters, des joueurs et des partenaires commerciaux afin de garantir que le football joue son rôle dans la réalisation des objectifs 2050 de l’Accord de Paris sur la baisse des températures mondiales.

« Le football européen mènera l’action pour le climat sur le continent aux côtés de l’UE, a annoncé M. Čeferin. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider l’Europe à devenir la première économie du monde neutre pour le climat. »

Philipp Lahm : pour un EURO 2024 écoresponsable

Dans une déclaration vidéo ce mercredi, Philipp Lahm, capitaine vainqueur de la Coupe du monde de la FIFA 2014 avec l’Allemagne et directeur général d’EURO 2024 GmbH, a annoncé le soutien de la Fédération allemande de football aux objectifs de l’UEFA en faveur du climat.

« En tant que coorganisateurs de la phase finale 2024 du Championnat d’Europe de football de l’UEFA, nous voulons que ce tournoi soit le plus durable et le plus écoresponsable dans l’histoire de l’EURO », a-t-il expliqué.

Programme de compensation carbone lors de l’EURO 2020

Avant l’engagement de ce jour, l’UEFA avait déjà pris des mesures pour compenser les émissions de gaz à effet de serre générées par ses compétitions de football.

Sur la base d’une analyse montrant que les voyages constituent entre 75 et 80 % de l’empreinte carbone du football européen, l’UEFA a mis en place un programme de compensation carbone couvrant les déplacements de l’ensemble des supporters lors de l’EURO 2020, qui comptera douze pays organisateurs.

Afin de compenser les effets de l’EURO sur le climat, l’UEFA a créé un partenariat avec l’organisation South Pole, qui aide les sociétés à compenser leur empreinte carbone en investissant dans les énergies renouvelables et dans le développement de projets dans le monde entier. L’UEFA fournit ainsi des fours efficaces du point de vue énergétique à des communautés rurales du Rwanda.