L'UEFA continue sa lutte contre le racisme

Le Comité exécutif a demandé des mesures strictes contre le racisme et a confirmé la procédure de candidature pour l'EURO 2020.

Le Comité exécutif de l'UEFA et le Conseil stratégique du football professionnel de l'UEFA (CSFP), qui comprend des représentants des associations membres de l'UEFA, des clubs (ECA), des ligues (EPFL) et des joueurs (FIFPro), ont renouvelé aujourd'hui leur appel à l'application de sanctions strictes en cas d'incidents de nature raciste lors de matches de football.

Le Comité exécutif et le CSFP, qui se sont réunis séparément à Turin, en Italie, demandent aux organes responsables d'appliquer les mesures fortes approuvées à l'unanimité par les associations membres de l'UEFA lors du Congrès ordinaire de l’UEFA 2013, à Londres. Ces mesures comprennent notamment, en cas d'incident de nature raciste de la part de supporters, la fermeture partielle du stade pour une première infraction et, s'il s'agit d'une deuxième infraction, un match à huis-clos ainsi qu'une amende de 50 000 €. Le Comité exécutif de l’UEFA et le CSFP soulignent également l'importance d'une application stricte de la "procédure en trois étapes", qui permet à un arbitre d'arrêter un match en cas de comportement raciste des supporters.

"Le Comité exécutif de l’UEFA condamne fermement tout acte de discrimination. J'ai été choqué par les incidents qui se sont déroulés ces dernières semaines", a déclaré le Président de l'UEFA, Michel Platini. "Il est inacceptable que quiconque fasse l'objet d'insultes racistes ou de toute autre forme de discrimination dans nos stades, et nous ne pouvons tolérer ces comportements. Nous en appelons à l'ensemble de nos associations membres et de nos parties prenantes pour qu'elles appliquent une politique de tolérance zéro envers toute forme de discrimination et pour qu'elles respectent les directives de l'UEFA en sanctionnant toutes les parties impliquées. Nous avons amendé nos Statuts récemment pour nous assurer que toutes les associations membres de l'UEFA adoptent des politiques efficaces afin de mettre fin au racisme."

La procédure de vote pour l'attribution des matches de l'UEFA EURO 2020 a été confirmée, et la cérémonie d'annonce se déroulera à l'Espace Hippomène, à Genève, le 19 septembre 2014. La ville organisatrice de la finale et des demi-finales sera sélectionnée en premier, suivie par les quatre sites qui organiseront les quarts de finale et trois matches de groupe. Ensuite, des zones régionales, qui seront constituées d'ici à la fin août par les membres du Comité exécutif de l’UEFA dont les associations n'ont pas soumis de candidature, s'appliqueront pour la désignation des sites pour les huitièmes de finale et trois matches de groupe, avant que les villes accueillant les matches de restants ne soient désignées. La constitution de zones régionales, comportant chacune au moins deux sites, garantira une bonne répartition des matches en Europe.

En outre, le Comité exécutif de l'UEFA a approuvé plusieurs règlements de compétitions ainsi que le Règlement médical de l'UEFA. L'Arménie, la Lettonie, la Lituanie et le Monténégro ont été admis dans la Convention des entraîneurs de l’UEFA, au niveau Pro, et la structure du projet de fondation de l'UEFA pour l'enfance a été ratifiée. Cette fondation, approuvée par les associations membres de l'UEFA lors du Congrès ordinaire de l’UEFA 2014, à Astana, a pour vocation d'aider les enfants en apportant un soutien dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'accès au sport, du développement personnel, de l'intégration des minorités et de la défense des droits de l'enfant. Elle sera constituée d'un conseil de fondation, d'un secrétariat et d'un organe de révision, et sera enregistrée à Nyon dans le courant de l'année 2014.

Haut