UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Les arbitres travaillent dur

L'arbitre anglais Mark Birkett raconte à UEFA.com comment se déroule le Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2014 pour les hommes en noir.

Mark Birkett (deuxième en partant de la droite) et son équipe d'arbitres avant Russie - Pays-Bas
Mark Birkett (deuxième en partant de la droite) et son équipe d'arbitres avant Russie - Pays-Bas ©Sportsfile

La première semaine du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA EURO 2014 à Anvers a été mouvementée pour tout le monde, y compris pour les arbitres.

"J'ai été très occupé dans ce championnat, jusqu'à dimanche, j’ai eu cinq matchs en six jours", a déclaré l'officiel anglais Mark Birkett à UEFA.com. "J'ai eu un jour de congé depuis mon arrivée. Les matches ont été très exigeants physiquement et mentalement, mais ce fut un grand plaisir."

Birkett est l'un des 16 arbitres provenant d'autant de pays dans ce tournoi, supervisés par quatre observateurs, eux-mêmes anciens arbitres internationaux de haut niveau. "Le tournoi a été jusqu'ici une très bonne expérience", a déclaré Birkett, qui a également arbitré l'édition 2012 en Croatie et a officié lors de la finale de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA à Bangkok plus tard cette année-là. "Nous avons eu de très bons matches, des matches très difficiles. L'organisation a été très bonne, les salles sont spectaculaires et le spectacle que l'UEFA a mis en place pour nous a été brillant."

Regroupés sur un étage à l'hôtel du tournoi, les arbitres ont formé une équipe. Birkett : "On se soutient de cette manière, on a la possibilité de se détendre avec nos collègues, la chance d'évoquer les matches et d'autres choses, de se connaître".

"On est un groupe tout au long de la journée, y compris pendant les matches. Notre formation a été spécialement conçue pour nous comme arbitres de futsal pour optimiser notre potentiel. Pas seulement en préparation physique, mais en préparation mentale aussi bien, qui nous a très certainement aidés  sur le terrain."

Une innovation à Anvers fut aussi les réunions avant le match entre les observateurs d'arbitres, les arbitres et les équipes. L'obsvertateur d'arbitres espagnol Pedro Galán Nieto a expliqué : "Nous voulions que les équipes sachent qu'en novembre l'UEFA a organisé un stage d'arbitrage pour harmoniser l'arbitrage. Nous avons donné aussi des instructions aux équipes".

Birkett a ajouté : "Cela contribue certainement à renforcer les relations entre la famille de l'arbitrage et de la famille de jeu de futsal. Nous sommes tous ici pour apprendre mutuellement pour porter cette discipline où nous voulons la porter".

 

La première semaine du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA EURO 2014 à Anvers a été mouvementée pour tout le monde, y compris pour les arbitres.

"J'ai été très occupé dans ce championnat, jusqu'à dimanche, je ai eu cinq matchs en six jours", a déclaré l'officiel anglais Mark Birkett à UEFA.com. "J'ai eu un jour de congé depuis mon arrivée. Les matches ont été très exigeants physiquement et mentalement, mais ce fut un grand plaisir."

Birkett est l'un des 16 arbitres provenant d'autant de pays dans ce tournoi, supervisés par quatre observateurs, eux-mêmes anciens arbitres internationaux de haut niveau. "Le tournoi a été jusqu'ici une très bonne expérience", a déclaré Birkett, qui a également arbitré l'édition 2012 en Croatie et a officié lors de la finale de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA à Bangkok plus tard cette année-là. "Nous avons eu de très bons matches, des matches très difficiles. L'organisation a été très bonne, les salles sont spectaculaires et le spectacle que l'UEFA a mis en place pour nous a été brillant."

Regroupés sur un étage à l'hôtel du tournoi, les arbitres ont formé une équipe. Birkett : "On se soutient de cette manière, on a la possibilité de se détendre avec nos collègues, la chance d'évoquer les matches et d'autres choses, de se connaître".

"On est un groupe tout au long de la journée, y compris pendant les matches. Notre formation a été spécialement conçue pour nous comme arbitres de futsal pour optimiser notre potentiel. Pas seulement en préparation physique, mais en préparation mentale aussi bien, qui nous a très certainement aidés  sur le terrain."

Une innovation à Anvers fut aussi les réunions avant le match entre les observateurs d'arbitres, les arbitres et les équipes. L'obsvertateur d'arbitres espagnol Pedro Galán Nieto a expliqué : "Nous voulions que les équipes sachent qu'en novembre l'UEFA a organisé un stage d'arbitrage pour harmoniser l'arbitrage. Nous avons donné aussi des instructions aux équipes".

Birkett a ajouté : "Cela contribue certainement à renforcer les relations entre la famille de l'arbitrage et de la famille de jeu de futsal. Nous sommes tous ici pour apprendre mutuellement pour porter cette discipline où nous voulons la porter".