Mato Stanković : "Difficile de trouver les mots"

Les réactions des deux sélectionneurs, Mato Stanković et Gennadiy Lysenchuk, après la victoire à domicile de la Croatie sur l'Ukraine aux tirs au but.

Branko Laura (à g.) fête la qualification après les tirs au but
©Sportsfile

Les réactions des deux sélectionneurs, Mato Stanković et Gennadiy Lysenchuk, après la victoire à domicile de la Croatie sur l'Ukraine aux tirs au but, en quarts de finale du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA, à Split.

Mato Stanković, sélectionneur de la Croatie
J'ai du mal à exprimer ce que je ressens en ce moment, c'est difficile de trouver les mots. Les joueurs avaient rêvé de ce moment (atteindre les demi-finales) et je suis heureux car nous allons rester jusqu'à la fin du tournoi. Il nous reste deux matches et je suis content que nous jouions à Zagreb. Ivo Jukić l'a déjà fait à plusieurs reprises. Il est en très bonne forme et il a fait ce que tout capitaine doit faire. Je suis fier de lui.

La Croatie est-elle lancée ? C'est difficile à dire pour l'instant mais si on entrevoit une chance minime, nous devons la saisir. Split a à nouveau montré à quel point il était bon organisateur. Mais pas seulement Split, il y a aussi la Dalmatie et toute la Croatie. Je dois remercier toutes les personnes qui ont soutenu l'équipe et qui nous ont aidés à nous qualifier pour les demi-finales.

Ivo Jukić, gardien de la Croatie
Nous ne sommes pas tous professionnels et nous avons d'autres métiers, mais nous travaillons et agissons comme des professionnels et nous donnons tout ce que nous avons pendant les matches. Nous sommes très fiers de jouer pour notre pays et d'entrer dans l'histoire du futsal croate.

Gennadiy Lysenchuk, sélectionneur de l'Ukraine
Tout d'abord, je tiens à féliciter la Croatie pour avoir réalisé le plus grand exploit de son histoire. Ce fut un match exceptionnel et je suis sûr que tous les spectateurs se sont amusés. C'était le premier match du tournoi à aller en prolongation et aux tirs au but, donc rien que ça prouve l'intensité de la rencontre. Malheureusement, notre séjour ici est arrivé à sa fin en quarts de finale. C'est trop tôt selon nous mais nous ne pouvons plus rien y faire maintenant.

Haut