Historique

Chez les M19 comme chez les A féminines, l'Allemagne reste la puissance dominante en Europe. Attention toutefois, les autres montent en puissance.

Germany celebrate
©Sportsfile

Comme à l'étage du dessus, l'Allemagne a été l'équipe à battre au cours du Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA, malgré une domination moins féroce ces dernières années. Elle s'est déjà imposée sans discontinuer de 2000 à 2002 avant de récidiver en Suisse en 2006, puis en Islande en 2007, puis en 2011, mais ne s'est pas qualifiée deux fois depuis.

L'Allemagne ne parvenait pas à dépasser le stade des demi-finales lorsque le tournoi est devenu une compétition des moins de 18 ans en 1997/98, battue par le Danemark, futur vainqueur. Le trophée restait en Scandinavie la saison suivante avec le succès de la Suède. Puis l'Allemagne annonçait la couleur en glanant deux titres consécutifs face à l'Espagne et à la Norvège.

Le format changeait encore en 2001/02 et la compétition devenait un tournoi des moins de 19 ans. Mais cela n'affectait pas la domination allemande. Sur 34 équipes, il n'en restait que huit pour la phase finale, puis deux en finale : l'Allemagne et la France. Comme deux ans auparavant, l'Allemagne triomphait sur le score de 3-1 à Helsingborg.

C'était la deuxième finale perdue par la France, qui s'était également inclinée lors du tournoi inaugural. Mais en 2003, la chance était du côté des Françaises. Les hôtes allemandes étaient éliminées en phase de groupes, et la route était toute tracée pour la France qui s'imposait 2-0 face à la Norvège à Leipzig pour enfin voir son nom figurer sur le trophée. L'Allemagne revenait à son meilleur niveau la saison suivante, marquant 23 buts (un record) lors de la phase finale, y compris une victoire 7-0 sur l'Espagne en phase de groupes. Mais les choses étaient différentes en finale. L'Espagne s'imposait 2-1 devant plus de 2 600 spectateurs, autre record.

L'Espagne ne se qualifiait pas pour défendre son titre en Hongrie en 2005. C'est la France qui se retrouvait en finale pour affronter la Russie. Les Russes menaient 2-1 à six minutes de la fin, mais la France égalisait et obligeait les deux équipes à disputer la prolongation. Mais la Russie s'imposait 6-5 aux tirs au but. Elena Danilova était la star du tournoi avec neuf buts. Danilova arrachait à nouveau le titre de meilleure buteuse en 2005/06 avec sept buts marqués lors de la phase finale, 17 en tout dans la compétition. Mais les Russes s'inclinaient 4-0 face à l'Allemagne en demi-finale. L'équipe de Maren Meinert battait la France 3-0 en finale et remportait son quatrième succès. Les jumelles Isabel et Monique Kerschowski marquaient toutes les deux. Elles étaient encore présentes en Islande en 2007, et Monique a même marqué en finale contre les Anglaises (2-0 après prolongation).

Nouveaux prétendants

L'année suivante, en France, l'Allemagne est tombée aux tirs au but dans le dernier carré, devant la Norvège, qui s'est elle-même inclinée en finale face à l'Italie, Alice Parisi transformant un penalty à la 71e minute. En 2009, l'Angleterre a remporté le tournoi pour la première fois en battant en finale le Suède sur des buts de Toni Duggan et Jordan Nobbs, mais en 2010, les Anglaises étaient battues 2-1 par la France qui empochait son deuxième titre.

L'Allemagne s'est de nouveau imposée en 2011, et avec la manière puisqu'elle a signé une victoire record 8-1 en finale face à une jeune équipe de Norvège. En revanche, elle ne se qualifiait pas pour la phase finale pour la première fois de son histoire et ne pouvait défendre son titre. La Suède s'en chargeait et était couronnée en Turquie. Le but de Malin Diaz en prolongation était suffisant contre l'Espagne et offrait un septième vainqueur au tournoi en 12 éditions.

L'Allemagne ne s'est même pas qualifiée pour ces phases finales. 2013 a marqué un coup d'arrêt dans sa domination, avec la victoire des Françaises, pour la troisième fois. En 2014, aucune des grandes nations historiques n'étant parvenue à se qualifier, ce sont les Pays-Bas qui ont inscrit leur nom sur un tout nouveau trophée qui revenait à la Suède en 2015, dans une finale remportée contre l'Espagne. La France s'imposait de nouveau en Slovaquie en 2016, faisant chuter l'Espagne qui perdait ainsi sa troisième finale consécutive.

2015 WU19 EURO final
La Suède couronnée en 2015



Année : vainqueur (pays hôte)
2002 : Allemagne (Suède)
2003 : France (Allemagne)
2004 : Espagne (Finlande)
2005 : Russie (Hongrie)
2006 : Allemagne (Suisse)
2007 : Allemagne (Islande)
2008 : Italie (France)
2009 : Angleterre (Belarus)
2010 : France (ARYM)
2011 : Allemagne (Italie)
2012 : Suède (Turquie)
2013 : France (Pays de Galles)
2014 : Pays-Bas (Norvège)
2015 : Suède (Israël)
2016 : France (Slovaquie)
2017 : (Irlande du Nord)
2018 : (Suisse)