Les surnoms des 8es de finaliste

Des Diables rouges aux Loups en passant par les Aigles, la Vieille Dame et autres Mineurs ou Dragons, les huitièmes de finale seront aussi une histoire de surnom.

José Mourinho et 'Fred the Red', mascotte de MU
José Mourinho et 'Fred the Red', mascotte de MU ©Getty Images

Des Diables rouges aux Loups en passant par les Aigles, la Vieille Dame et autres Mineurs ou Dragons, les huitièmes de finale seront aussi une histoire de surnom.

Blaugrana, les couleurs du club en catalan
Blaugrana, les couleurs du club en catalan©Getty Images

Barcelone – Barça, Blaugrana (Rouge et Bleu), Culés (Fesses)
Barça est le surnom le plus courant, Blaugrana le plus évident, mais Culés est sans aucun doute le plus intéressant. Il désigne les supporters du club et remonte à l’époque où le club jouait à Les Corts lorsqu'il n’y avait pas suffisamment de sièges pour accueillir tous les supporters. Ces derniers s’asseyaient ainsi sur les murs bordant le terrain, exposant leurs derrières aux passants.

Bâle – Bebbi
Aux 18e et 19e siècles, le nom Johann Jakob était très courant à Bâle et les gens qui portaient ce nom étaient couramment appelés 'Bebbi'. Le surnom est devenu si populaire que tous les garçons de Bâle étaient (et sont encore) appelés Bebbi.

Bayern – Die Roten (Les Rouges)
Six ans après sa création, le Bayern s’associe avec le Münchner Sport-Club afin d’utiliser son terrain et ses infrastructures. L’association reposait sur une condition : changer leurs maillots noirs pour du rouge. Depuis, le Bayern est resté Die Roten.

L'Aigle Noir de Beşiktaş
L'Aigle Noir de Beşiktaş©Getty Images

Beşiktaş – les Aigles noirs
Ce surnom trouve ses origines dans l'équipe qui est restée invaincue pendant toute la saison 1940/41. Lors d'un match, Beşiktaş menait 1-0 face à son rival le plus proche, Süleymaniye, mais plutôt que de gérer, l'équipe attaquait sans relâche. "Allez, les Aigles noirs ! Attaquez, Aigles noirs !", descendait des tribunes, des encouragements attribués au pêcheur Mehmet Galin. L'équipe obtenait un succès 6-0 et un nouveau surnom.

Chelsea – The Blues (Les Bleus)
Chelsea a toujours arboré un maillot bleu, à l'origine la teinte plus claire de l'école publique d'Eton, lieu où avait étudié le premier président du club. Le bleu royal est adopté en 1912. "Blue is the Colour" est encore populaire à Stamford Bridge, une chanson interprétée par l'équipe avant la finale de la League Cup 1972 et qui se classait au cinquième rang des charts au Royaume-Uni.

Juventus – Vecchia Signora (Vieille Dame)
Le débat est toujours intense au sujet de ce surnom. La majorité penche pour une origine venant de la famille Agnelli qui a acheté le club en 1920. Ils voulaient alors évoquer leur style sophistiqué, 'lo stile Juve', et auraient ainsi opté pour le chic d’une vieille dame noble.

Le célèbre Kop de Liverpool
Le célèbre Kop de Liverpool©Getty Images

Liverpool – The Reds (Les Rouges)
Les célèbres Reds évoluaient jadis en bleu, empruntant les couleurs d'Everton lorsque le club remplaçait les Toffees à Anfield en 1892. Deux ans plus tard, ils adoptaient des maillots rouges et arborent depuis les années 1960 la couleur rouge de la tête aux pieds.

Manchester City – Citizens, The Sky Blues (Bleu ciel)
Citizens est l’extension de City. Sky Blues (bleu ciel), fait référence aux couleurs du maillot... et non à la météo dans cette partie de l'Europe.

Manchester United – The Red Devils (Diables rouges)
United était The Heathens (ils venaient du quartier de Newton Heath à Manchester et jouaient le dimanche) mais, dans les années 1960, Sir Matt Busby se prenait d'affection pour les Red Devils. Il s'agissait du surnom que l'équipe de rugby voisine de Salford présentait depuis qu'un journaliste français les avait appelés "Les Diables Rouges" en 1934.

Paris Saint-Germain – PSG
Pas de surnom typique pour le club de la capitale française. Les Rouge et Bleu est aussi parfois utilisé.

Porto – Dragões (Dragons)
Le dragon est le symbole de Porto depuis le 19e siècle. Il représente le fighting spirit et l'invincibilité. Porto l'a adopté sur son blason en 1922 sur une suggestion de l'ancien joueur Augusto Baptista Ferreira.

1960 : Quand Madrid passe en mode Vikingos
1960 : Quand Madrid passe en mode Vikingos

Real Madrid – Merengues
La mode était lancée par un commentateur radio espagnol qui a comparé le maillot du club aux meringues. Un journaliste pour le journal britannique "The Times" a essayé Vikingos, après la victoire de Madrid 7-3 contre l'Eintracht Francfort lors de la finale de Coupe des champions 1960 à Glasgow, mais cela a moins bien marché.

Roma – La Lupa (la Louve)
La louve est le symbole de Rome. Lorsque le grand-père de Romulus et Remus a été renversé par son frère, l'usurpateur a ordonné que les jumeaux soient jetés dans le Tibre. Ils étaient sauvés par une louve et Romulus fondait plus tard la ville de Rome. Les fans emploient de plus en plus "La Maggica" (la Magique), avec deux "g" selon le dialecte romain, pour désigner l'équipe.

Séville – Palanganas (Les Lavabos)
Ici encore, l'origine est difficile à déterminer. Deux hypothèses : la forme du stade Ramón Sánchez Pizjúan et les couleurs rouge et blanc des lavabos du début du XXe siècle, les mêmes que celles du club.

Shakhtar Donetsk – les Mineurs
Hommage à l'univers des mines de charbon, dans la région du Donbass, Shakhtar signifiant mineur en ukrainien. Il y a un marteau et une pioche sur le blason du club et de nombreux fans portent des chapeaux de mineurs orange vif.

Tottenham – Spurs
Version écourté de 'Hotspur', qui provient de Harry Hotspur, noble anglais de l'époque médiévale que l'on peut retrouver dans 'Henry IV' de William Shakespeare, célèbre pour ses éperons et coqs de combat.

Haut