Dix joueuses M19 prometteuses

Les correspondants d'UEFA.com ont choisi dix joueuses exceptionnelles au Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA.

Le Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA 2012 à Antalya a été le théâtre de nombreuses prestations individuelles exceptionnelles. L'équipe de correspondants d'UEFA.com a choisi dix joueuses prometteuses, dont six Espagnoles et Suédoises.

Bárbara Santos (Portugal)
Après avoir encaissé un seul but en trois matches du Groupe A, la gardienne Santos a été sensationnelle face à l'Espagne. Repoussant tous les assauts de la Rojita, elle a finalement dû s'incliner sur une superbe frappe de Raquel Pinel à la 87e minute.

Jennie Nordin (Suède)
L'intransigeante arrière centrale a fait parler sa puissance tout au long du tournoi. Nordin a bien choisi ses moments en résistant aux assauts danois en deuxième période de la demi-finale avant de repousser les attaques de l'Espagne en finale.

Ivana Andrés (Espagne)
Bonne dans les tacles et calme balle au pied, la défenseuse a entretenu une bonne entente avec l'autre arrière centrale Andrea Pereira pour empêcher l'Espagne d'encaisser des buts à quatre reprises. Les Espagnoles espèrent qu'Andrés puisse devenir l'une des meilleures du monde à son poste.

Eda Karataş (Turquie)
Aussi à l'aise en défense qu'en attaque, l'arrière droite a fait partie d'une ligne défensive turque qui n'a encaissé que deux buts en trois matches. Spécialiste des coups de pied arrêtés, la joueuse de 17 ans a également toujours bien servi ses coéquipières.

Amanda Sampedro (Espagne)
Ultra-rapide, dotée d'une bonne lecture du jeu et particulièrement dangereuse quand elle repique au centre de la gauche, Sampedro a été un maillon important de l'équipe d'Ángel Vilda. Elle sait aussi se procurer des occasions à partir de rien.

Ştefania Vătafu (Roumanie)
Travailleuse, Vătafu a montré toute sa palette de passes et a dirigé une équipe jeune d'une main de fer. Malgré l'élimination rapide des Roumaines, le sélectionneur Mirel Albon pense que la milieue de terrain sera un jour capitaine de l'équipe A.

Alexia Putellas (Espagne)
Illustration de l'élégance pure, Putellas semble flotter au-dessus des défenseuses. Elle a brillé en servant parfaitement ses coéquipières ou en tentant sa chance. Difficile à bousculer et très dangereuse avec quelques centimètres d'espaces, Putellas a combiné avec Sampedro pour inscrire le but de la victoire contre le Portugal en demi-finale.

Julie Jensen (Danemark)
Maître d'œuvre du milieu de terrain danois, Jensen a constamment imposé son rythme. Très vocale également, elle a inspiré, coordonné et unifié le milieu de terrain avant de s'incliner contre la Suède en demi-finale.

Malin Diaz (Suède)
La petite milieue de terrain a la classe. Douée techniquement, intelligente et à l'aise balle au pied, Diaz n'a cessé d'échapper à la vigilance de ses adversaires en trouvant les espaces ou ses attaquantes suédoises. Cerise sur le gâteau : elle a inscrit le but de la victoire contre l'Espagne en finale.

Elin Rubensson (Suède)
Auteure de huit buts en éliminatoires, Rubensson a été excellente en phase finale. Simplement irrésistible, la joueuse de 19 ans a marqué cinq buts en quatre matches pour propulser son équipe en finale. Son plus beau ? Un magnifique coup franc qui laissait la gardienne danoise Maria Christensen clouée au sol. En finale, c'est elle qui sert Diaz pour le but de la victoire.

Haut