Dix filles à surveiller

Le Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA 2010 a permis de voir l'émergence de nombreux jeunes talents en ARY de Macédoine. Les reporters d'UEFA.com ont choisi dix joueuses.

Toni Duggan (Angleterre) face à Carmen Manduapessij (Pays-Bas)
Toni Duggan (Angleterre) face à Carmen Manduapessij (Pays-Bas) ©Sportsfile

Laetitia Philippe (France)
Blessée lors du premier match perdu 2-0 par la France face aux Pays-Bas, Laetitia Philippe a été décisive lors du match face à l'Espagne, sauvant son équipe en fin de match alors que les Bleuettes menaient 1-0. Rapide dans ses sorties, elle a d'excellents réflexes et une très bonne prise de balle. La gardienne n°1 du Montpellier Hérault SC s'est aussi employée devant l'Anglaise Toni Duggan alors que le score de la finale était encore de 0-0.

Gilly Flaherty (Angleterre)
Flaherty a fini le tournoi sur des béquilles, blessée à la cheville en sauvant devant Rose Lavaud qui allait marquer. Leader naturel, c'est son penalty qui a permis à l'Angleterre d'éliminer les Néerlandaises en demi-finale, et elle a été omniprésente sur son flanc gauche tout au long du tournoi.

Valeria Kleiner (Allemagne)
Le tir au but manqué de la capitaine allemande en demi-finale face à la France ne doit pas faire oublier qu'elle a été excellente pendant tout le tournoi. Pleine d'assurance, calme et impériale dans les airs, Kleiner semble jouer avec une facilité déconcertante. Sa capacité à lire le jeu et à sortir le ballon est une grande force pour l'Allemagne.

Kelly Gadea (France)
La solide défenseuse centrale a dirigé sa ligne arrière de main de maître. À l'aise dans ses relances, elle a été un redoutable obstacle pour l'Allemagne et l'Angleterre. Elle a fêté ce nouveau trophée pour la France avec une immense joie.

Carmen Manduapessij (Pays-Bas)
Les Pays-Bas ont quitté le tournoi invaincus. Ils ont travaillé en équipe et Manduapessij s'est démarquée dans ce collectif. Elle a récupéré beaucoup de ballons et son jeu de passe a été très dangereux pour les Jong Oranje.

Natasa Andonova (A.R.Y. de Macédoine)
Considérée comme le grand talent de son pays, la capitaine et meneuse de jeu macédonienne n'a pas déçu sur son territoire. Très habile ballon au pied, elle a été d'une grande influence pour son équipe. Contre la France, sa vision lui a permis de voir Laetitia Philippe un peu avancée, et de marquer des 40 mètres. Les grands clubs européens n'auront pas été insensibles à son talent.

Turid Knaak (Allemagne)
Titulaire au FCR 2001 Duisburg, demi-finaliste de l'UEFA Women's Champions League, Knaak a inscrit le seul triplé du tournoi final face à l'Écosse. Souvent alignée à droite, Knaak a également ouvert le score contre l'Angleterre et partage le titre de meilleure buteuse avec Lieke Martens.

Lieke Martens (Pays-Bas)
Martens a connu un début de tournoi exceptionnel puisqu'elle a marqué seulement 12 secondes après son entrée en jeu face à la France. Puis elle a inscrit un doublé face à la Macédoine, puis contre l'Espagne.

Rebecca Dempster (Écosse)
Buteuse née, Dempster a marqué deux fois lors du dernier match face à l'Italie (3-3). Elle est redoutable quand elle est à l'extérieur de la surface de réparation, comme elle l'a prouvé contre l'Allemagne. Si l'on tient compte des éliminatoires, elle est la meilleure buteuse de la compétition avec dix buts en neuf matches.

Toni Duggan (Angleterre)
Comparée à Fernando Torres, Duggan était déjà présente dans notre liste la saison dernière. La buteuse de l'Everton LFC a égalisé contre l'Italie à trois minutes de la fin. Puis sur sa talonnade géniale, c'est Lauren Bruton qui a marqué le but de la victoire. Duggan a été très influente dans le jeu anglais.

Haut