UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Wullaert veut doubler la mise avec la Belgique

Après avoir battu la Russie en avril, la meneuse de jeu belge Tessa Wullaert espère pouvoir reproduire l'exploit jeudi dans le Groupe A.

La Belge Tessa Wullaert s'est confiée à UEFA.com à Cervia
La Belge Tessa Wullaert s'est confiée à UEFA.com à Cervia ©Sportsfile

La Belgique n'a pas réussi le meilleur des retours en Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA, avec sa défaite 4-1 lundi face à la Suisse. Pourtant, sa meneuse de jeu Tessa Wullaert pense que son équipe peut renouer avec la victoire, face à une équipe de Russie qu'elle connaît parfaitement.

Wullaert est arrivée au tournoi précédée de sa réputation, bâtie avec cinq buts en cinq matches en éliminatoires. Ses gestes techniques et ses passes millimétrées lui ont même valu les éloges de la capitaine suisse Chantal Fimian, qui lui a pourtant infligé une défaite 4-1.

Wullaert (18 ans) met sa maîtrise sur le compte de l'entraînement : "Je joue au football depuis que j'ai cinq ans, et aujourd'hui j'ai intégré un centre de formation d'élite. Je m'entraîne deux heures par jour, et c'est comme ça que j'ai progressé."

Dans l'entrejeu, elle forme un duo remarquable avec sa capitaine Justine Vanhaevermaet, derrière l'attaquante Jana Coryn, avec qui elle possède des automatismes issus de leur formation commune au Dames Zulte Waregem. "Nous avons une grande complicité : quand elle fait un appel d'un côté, elle sait qu'elle va recevoir une bonne passe", confirme Wullaert.

Ce match de jeudi contre la Belgique sera une revanche, car les jeunes Belges l'ont emporté le 5 avril dernier face aux Russes, sur un but de Coryn. Cette victoire permettait à la Belgique de retrouver l'élite européenne pour la première fois depuis 2006. "Ça n'a pas été un match fantastique", concède Wullaert, "mais nous avons réussi un énorme pressing et démontré notre envie de gagner.

"C'est l'un des meilleurs moments de ma carrière, parce que ça provoquait notre qualification pour ma toute première phase finale. Nous les avons battues une fois, et je suis certaine que nous pouvons le refaire."