L'Angleterre en danger dans le Groupe A

L'Angleterre aura fort à faire pour garder son trophée de l'EURO féminin des moins de 19 ans face à l'Italie, l'Allemagne et l'Écosse qui sont toutes de sérieux adversaires dans le Groupe A.

Mo Marley (Angleterre), Maren Meinert (Allemagne), Shelley Kerr (Écosse) et Corrado Corradini (Italie)
©Sportsfile

La sélectionneuse de l'Angleterre Mo Marley n'était pas disposée à lâcher son trophée du Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA lors de la conférence de presse d'avant-tournoi. Mais avec l'Allemagne, l'Italie et l'Écosse dans le Groupe A, les Anglaises vont devoir batailler ferme pour le conserver.

"On sait qu'on est dans un groupe très fort, et maintenant, tout dépend de notre approche et de notre préparation", a déclaré Mo Marley. "L'année dernière, on a fait un grand tournoi. Cette année, c'est différent."

La présence de 12 joueuses de l'équipe de 2008/09 va beaucoup compter, et Marley table sur l'expérience pour venir à bout de l'Écosse, une équipe qui monte. Point de vue partagé par son homologue écossaise Shelley Kerr. "Cela fait un peu plus d'un an que je travaille avec ce groupe. Elles ont beaucoup progressé", a-t-elle indiqué à UEFA.com. "On va être les outsiders car on s'est qualifiées en tant que meilleur deuxième. Mais on mérite d'être là."

Les Italiennes ont manqué la phase finale la saison dernière, mais cette année, elles sont inarrêtables avec 25 buts marqués contre un seul encaissé en six matches de qualification. "Nous respectons toutes les équipes, et nous allons tout donner pour aller en demi-finale", a déclaré l'entraîneur Corrado Corradini. "C'est une équipe complètement différente de celle de 2008, mais nous sommes bien préparés."

Côté allemand, Maren Meinert sait toute l'importance du premier match : "Le premier match du tournoi est toujours un peu spécial, et nous respectons cette équipe d'Italie. Cela va être dur de les battre". Surtout qu'elles sont privées du duo Alexandra Popp et Dzsenifer Marozsán, ménagées en vue de la prochaine Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA. "Je pense qu'elles auraient fait la différence", a reconnu Meinert.

Et d'ajouter : "Mais il est important de donner cette expérience à autant de jeunes joueuses que possible, je suis heureuse avec cette équipe. Je pense qu'on peut faire un bon tournoi." Une chose est sûre, ce Groupe A risque d'être très disputé.

Haut