UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Pas de bis pour les Bleuettes

Russie - France 2-2 (6-5 t.a.b.)
Les Françaises ont frôlé leur second sacre dans l'EURO des moins de 19 ans.

Par Christian Châtelet

Russie - France 2-2 (6-5 t.a.b.)
La Russie a remporté dimanche à Zalaegerszeg (Hongrie) son premier titre continental chez les femmes. Les joueuses de Valentin Grishin sont venues à bout de la France qui les avait pourtant battues 4-0 en phase de groupes du Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA.

Pas de suite à 2003
Pour les Bleuettes, revenues deux fois au score, il n'y aura pas de seconde victoire cette année après l'exploit de 2003 en Allemagne. Il s'en fallut pourtant de quelques millimètres dans les tirs au but pour qu'elles imitent leurs homologues masculins sacrés vendredi en Irlande du Nord.

Bouhaddi avait la victoire au bout du pied
Sarah Bouhaddi, vainqueur il y a deux ans et gardienne titulaire chez les A, eut même le titre au bout du pied mais expédiait son ballon sur la barre d'Elvira Todua. Puis cette dernière n'avait aucun mal à capter la tentative de Laure Boulleau. Le camp russe pouvait alors exulter.

Onze jours qui changent tout
Il y a onze jours, pour le match d'ouverture, il n'y avait pourtant pas photo entre les deux équipes à Andrashida. Mais à mesure que la compétition avançait la Russie prenait confiance. Elle bénéficiait surtout de l'état de grâce d'Elena Danilova qui termine meilleure buteuse de la compétition après avoir levé les bras à neuf reprises.

Bouhaddi effleure le ballon
Surveillée de près par la défense tricolore, la prodige du FC Energy Vorozneh se tenait tranquille en première période, comme ses 21 camarades de jeu. La seconde mi-temps démarrait avec un coup de tonnerre frappé dans le ciel hongrois par Elena Terekhova : un tir que Bouhaddi ne pouvait que détourner dans son but (1-0, 46e).

Inévitable Danilova
Ce but allait déchaîner les Françaises jusqu'à l'égalisation d'Elodie Thomis sur un bon travail de Boulleau (1-1, 66e). Péchant dans la finition, les joueuses de Stéphane Pilard laissaient passer quelques occasions. Pas Danilova dont la frappe tutoyait les deux montants avant de passer la ligne (2-1, 77e). Les jeux étaient loin d'être faits : à la 84e minute, Morgane Courteille ramenait la France dans la course, de la tête, à la suite d'un corner (2-2).

Rendez-vous dans un an
La prolongation était à l'avantage des Françaises qui peuvent s'en vouloir de n'avoir pas concrétisé au vu du dénouement de cette soirée riche en émotions. Les deux formations se retrouveront en Russie dans un an pour le Championnat du Monde Juniors féminin de la FIFA.