Analyse de l'équipe

England

Angleterre

England
JoueurNé lePos.POLESPITAGERFINBMClub
1Kayla Rendell29/06/2001Gardien80 808080 Southampton Saints (ENG)
2Emma Brown16/10/2001Défenseur80 17+14+ Teeside RTC (ENG)
3Phoebe Williams23/03/2001Défenseur808052*80 Southampton Saints (ENG)
4Katie Bradley25/12/2001Milieu Manchester City WFC (ENG)
5Lia Cataldo11/02/2001Milieu Arsenal WFC (ENG)
6Abbie Roberts07/06/2001Défenseur80808066*80 Milton Keynes Dons FC (ENG)
7Simran Jhamat22/01/2001Attaquant8026+63*8080 Liverpool LFC (ENG)
8Ava Kuyken15/06/2001Milieu 80 8080 Arsenal WFC (ENG)
9Ebony Salmon27/01/2001Attaquant19+72*68*54*40+4 Aston Villa Ladies FC (ENG)
10Annabel Blanchard07/05/2001Attaquant 17+80 64*1 Liverpool LFC (ENG)
11Olivia Smith11/03/2001Attaquant61*8+ 16+
12Asmita Ale03/11/2001Défenseur808028+8080 Aston Villa Ladies FC (ENG)
13Frances Stenson27/04/2001Gardien 80
14Paris Mckenzie17/01/2001Milieu80 808040+1 Birmingham City LFC (ENG)
15Lucy Roberts11/05/2001Défenseur 54*808080 Liverpool LFC (ENG)
16Missy Bo Kearns14/04/2001Milieu808017* Liverpool LFC (ENG)
17Paige Bailey Gayle12/11/2001Attaquant 63*12+26+40* Arsenal WFC (ENG)
18Jessica Park21/10/2001Milieu80808063+802 Manchester City WFC (ENG)
19Hannah Griffin12/01/2001Attaquant8080808080 1. FC Saarbrücken (GER)
20Jessica Woolley27/03/2001Milieu80 40* Bristol City WFC (ENG)
22Francesca Bentley26/06/2001Gardien Manchester City WFC (ENG)
Pos. = Position; BM = Buts marqués; * = Titulaire; + = Remplaçant

John Griffiths, sélectionneur de l'Angleterre :

Nous passons par un processus de développement des talents : on ne peut pas passer du club directement à l'équipe nationale, on passe d'abord par un camp de développement régional.

Mo Marley a 60-75 joueuses parmi lesquelles choisir pour les M20F et en a sélectionné 25 via le programme M17.

Il s'agit de former les joueuses. Sur les quatre dernières semaines, nous avons vu sept joueuses blessées. Nous n'avons pas de défenseures centrales titulaires, nous avons perdu notre meilleur 11.

Sur les filles nées en 1998, il y avait trois joueuses qui jouaient dans des équipes de l'élite, quatre sur les 1999, deux sur les 2000 et maintenant (2001) nous avons 12 joueuses évoluant en WSL. Elles jouent en WSL le samedi, un match de développement le dimanche puis à nouveau le mardi en WSL.

Les examens scolaires sont également source de stress, une ou deux joueuses ne peuvent pas jouer en raison des examens ; il ne s'agit pas de gagner, il s'agit d'expérience et de développement des joueuses. Cela me fend le cœur de voir les filles en larmes à cause du stress et nous avons dû voir ce qu'elles ont dû traverser. Je suis père et les considère comme des enfants. Mes trophées, c'est de voir les joueuses progresser, et les voir évoluer en équipe première.

Nous devons regarder les femmes entraîneures, nous sommes dans une situation où le sélectionneur des A est parti et il n'y a pas d'entraîneur d'expérience pour le remplacer. Nous allons voir comment former des entraîneurs avec les joueuses. Si nous voulons créer une situation durable pour les joueuses et les entraîneurs, il y aura des bas.

Regardez la situation dans laquelle nous sommes : nous n'avons pas de défenseures centrales, la latérale gauche doit jouer dans l'axe, la milieue excentrée doit jouer latérale droite ; nous disons aux joueuses que si elles veulent jouer pour l'Angleterre, elles doivent être flexibles. Nous avons une structure et un ADN que nous voudrions développer. Quand les filles sont plus jeunes, elles jouent en 4-4-2 pour acquérir de l'expérience sur la façon d'être compactes, puis quand elles grandissent et comprennent mieux le jeu, elles peuvent être plus flexibles. Jouer avec la même formation devient prévisible.

Physiquement, les nations changent maintenant, la façon dont les joueuses font vivre le ballon techniquement. Les gardiennes de but ont énormément changé ; quand je suis arrivé, certaines filles n'avaient pas de grandes capacités pour capter le ballon, maintenant elles sont solides et ont de grandes qualités à la main et au pied. Le jeu est de grande qualité. Je demanderais à l'UEFA de penser à avoir plus d'équipes dans ce tournoi ; nous sommes prêts. La Norvège, la France, le Danemark, la Suède, l'Irlande, l'Autriche ; il y a six ou sept équipes qui ne sont pas là et qui devraient l'être. Le défi est que nous n'avons que trois équipes se qualifiant pour la Coupe du Monde. La campagne de qualification de l'UEFA est la plus dure du monde du football pour une Coupe du Monde. Nous avons trois tours de dix jours, puis une phase finale lors de laquelle trois places sont qualificatives. Peut-être que de passer provisoirement à 12 fonctionnerait. Il n'y a ni la France ni la Norvège ; nous voulons affronter les meilleures équipes.

(Une rencontre entre tous les sélectionneurs nationaux chez les jeunes serait) fantastique ; nous avons beaucoup de visites de l'UEFA, mais nous n'allons jamais sur le terrain avec les diverses équipes, philosophies et études de cas. Pourquoi les équipes ne partageraient-elles pas ? Anouschka et moi partageons beaucoup. Pedro, Sandrine viendraient.

Entraîneur des gardiennes de l'Angleterre :

Septembre au tour de qualification : première expérience du football féminin. Elles ont un désir incroyable de progresser, elles veulent être bien meilleures que ce qu'elles sont. Quand je suis arrivé, leur niveau était bien meilleur que ce à quoi je m'attendais. C'est important d'utiliser les deux pieds mais la distribution avec les deux pieds peut être améliorée. Il y a un processus mis en route et cela finira par arriver.

Il faudrait inviter 10/12 gardiennes et également leurs entraîneurs afin qu'elles apprennent puis fassent passer ce qu'elles ont appris.

Lors des échauffements, je regarde toujours ce que font les autres ; c'est intéressant de regarder les autres équipes.

Analyse : Angleterre

tr_attackAnalyse : Angleterretr_defenceAnalyse : Angleterre

• Jeu de transition rapide avec une combinaison de passes en profondeur et de dribbles.
• Construction principalement par son milieu de terrain.
• Dangereuse en contre-attaque.
• Kayla Rendell, gardienne sûre et autoritaire, excellente sur les arrêts et bon jeu au pied. Capable de lire le jeu et de comprendre le rythme de la rencontre, importante dans la construction depuis les lignes arrières.
• Paris Mckenzie (14), milieue centrale importante dans la construction par sa bonne qualité de passes.
• Ebony Salmon (9), attaquante rapide avec un bon contrôle du ballon et une excellente finition.
• La milieue offensive Jessica Park (18) est capable de jouer à différentes positions (ailière attaquante, milieue offensive). Spécialiste des coups francs.

John Griffiths, entraîneur : "Sur le plan physique, les nations changent maintenant – sur le plan technique, sur comment les joueuses utilisent le ballon. Les gardiennes ont changé de manière significative – quand j'ai débuté, certaines filles ne parvenaient pas à dompter le ballon, maintenant, elles sont fortes, rapides et maîtrisent la balle. Il y a une bonne qualité de jeu."