Le site officiel du football européen

Introduction

Introduction
Rapport technique

Introduction

La Lituanie a accueilli la troisième édition du Championnat d'Europe féminin des moins de 17 ans de l'UEFA. Une phase finale de jeunes européenne effectuait son retour dans ce pays cinq ans seulement après le Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA. C'était une première phase finale féminine en Lituanie.

Šiauliai, Alytus et Marijampolė étaient les lieux choisis pour accueillir les matches. Le dernier abritant la finale, comme en 2013, et le premier cultivant un lien fort avec le football féminin, en tant qu'antre du FK Gintra-Universitetas, participant aux 8es de finale de l'UEFA Women's Champions League, face au FC Barcelona, en novembre 2017, occasionnant l'affluence record pour un match de football féminin en Lituanie.

Quelque 1825 spectateurs ont vu le pays organisateur – rejoint dans cette phase finale par la Finlande, autre équipe débutant à ce niveau, portant le nombre de pays participants à 22 – ouvrir les hostilités contre les Pays-Bas, qui disputaient leur troisième phase finale après celles de 2010 et 2017. Pour compléter le Groupe A, l'Allemagne participait pour la septième fois à la compétition. L'Espagne, que l'Allemagne avait battue lors des deux dernières finales, se trouvait dans le Groupe B, avec l'Angleterre, qui en était à sa sixième participation, l'Italie (3e participation) et la Pologne, championne en 2013, de retour pour la première fois depuis son triomphe, à Nyon (Suisse), lors de la dernière phase finale à quatre équipes.

©Saulius Čirba

Première pour la Finlande et la Lituanie

Le format était inchangé pour la cinquième année consécutive. Seize matches étaient disputés : 12 dans la phase de groupes, deux demi-finales et une finale auxquels il fallait ajouter un barrage entre les deux demi-finalistes battus pour déterminer le troisième qualifié européen pour la Coupe du Monde féminine U-17 de la FIFA 2018 en Uruguay. Šiauliai accueillait deux matches des deux premiers tours alors qu'Alytus et Marijampolė accueillaient un match chacun avec des affluences dépassant 1000 spectateurs lorsque la Lituanie était sur le terrain, avant d'organiser les matches de la troisième journée de la phase de groupes.

Concernant les distances, 185 km et 225 km respectivement séparaient les deux centres névralgiques du tournoi, Kaunas et Birštonas, de Šiauliai. Les équipes voyageaient dans la soirée précédant le jour du match et passaient la nuit dans la région de Šiauliai avant le retour après leur rencontre. Les voyages en bus duraient entre 35 et 60 minutes pour relier les deux autres lieux de compétition.

La Suissesse Désirée Grundbacher a été désignée parmi les 16 arbitres – six arbitres de centre, huit assistantes et deux quatrièmes arbitres locales – pour officier lors de la finale à Marijampolė. Dans le même temps, les séances auparavant séparées de sensibilisation à la lutte contre le dopage et le trucage de match étaient dispensées dans une seule et même réunion d'intégrité qui permettait également de faire passer le nouveau message #EqualGame de l'UEFA. Toutes les nations ont participé à ces séances qui étaient présentées en anglais, italien et espagnol, avec interprétation simultanée dans toutes les autres langues.

Les observatrices techniques de l'UEFA pour ce tournoi étaient Anna Signeul et Anja Palusevic.

https://fr.uefa.com/womensunder17/season=2018/technical-report/index.html#introduction