Ferrier : "Nous avons beaucoup appris"

Les réactions des deux sélectionneurs, Pauline Hamil et Guy Ferrier, après le succès 1-0 de la France sur l'Écosse en dernière journée du Groupe B.

Guy Ferrier et les Bleuettes terminent sur une bonne note
Guy Ferrier et les Bleuettes terminent sur une bonne note ©UEFA.com

Les réactions des deux sélectionneurs, Pauline Hamil et Guy Ferrier, après le succès 1-0 de la France sur l'Écosse en dernière journée du Groupe B du Championnat d'Europe féminin des moins de 17 ans de l'UEFA 2013. Les deux formations sont éliminées de la compétition.

Pauline Hamill, sélectionneuse de l'Écosse
Nous méritions d'être ici et nous nous sommes bien battues avec trois des meilleures équipes en Europe. Nous avons prouvé notre qualité lors de chaque rencontre et nous sommes désormais conscientes que nous pouvons évoluer à ce niveau, c'est quelque chose qui nous servira pour la suite, d'un point de vue collectif mais aussi individuel pour les filles.

C'est toujours important d'apprendre face à différents styles et nous avons réalisé cela également. C'est une éducation fantastique pour tout le monde, les joueuses comme le staff. Notre but ultime est de former des joueurs pour l'équipe A.

Guy Ferrier, sélectionneur de la France
Nous avons renoué avec nos points forts. Nous avions faim sur le terrain, et nous sommes très heureux de retrouver le chemin de la victoire. C'était une bonne rencontre contre une bonne opposition. Nous avons beaucoup appris lors de ce tournoi, principalement que vous nous pouvez pas vous permettre d'être de ne pas être au complet. Nous sommes arrivés ici avec de nombreuses blessées, et cinq ou six joueuses qui revenaient à peine.

Peut-être un match nul contre l'Espagne aurait été suffisant pour nous qualifier, mais la chance n'était pas de notre côté. Avec un effectif aussi dégarni, c'était impossible pour les filles de prétendre à la victoire finale. Nous avons également commis trop d'erreurs individuelles, ce que vous ne pouvez pas faire si vous visez une qualification pour les demies.

Haut