Ambiance relax dans le Groupe B

À l'approche du tournoi, les staffs techniques de la France, l'Allemagne, l'Écosse et l'Espagne ne paraissaient pas plus stressés que ça.

Le Groupe B : Pauline Hamill, Guy Ferrier, Anouschka Bernhard et Jorge Vilda
©Sportsfile

À la veille des premiers matches du Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA, les staffs techniques des équipes du Groupe B se sont montrés plutôt détendus face aux journalistes.

L'Écosse aurait pu trembler un peu, elle qui a hérité de la France, de l'Allemagne et de l'Espagne. Mais non, même pas. Pauline Hamill – première joueuse à 100 capes – affichait confiance et envie, comme sur les terrains d'autrefois.

"C'est notre première phase finale, nous attendons le coup d'envoi avec impatience", a-t-elle déclaré. "Nous avons tiré les trois plus grosses équipes d'Europe, il faut rester réalistes. C'est quelque chose qui va rester à vie chez les joueuses."

Les triples championnes allemandes débarquent en Angleterre accompagnées d'un habituel devoir de réussite, mais la sélectionneuse Anouschka Bernhard se défend de ressentir une quelconque pression. Nous sommes ravies d'être ici", explique-t-elle simplement. "Nous avons déjà un joli palmarès à ce niveau, à nous de l'enrichir. Mais la problématique est la même pour tous les coachs ici. Nous n'avons pas plus de pression que les autres."

La France peut nourrir quelques ambitions, également, après leur triomphe à la Coupe du Monde M17 de la FIFA 2012. Mais Guy Ferrier, qui a trop de métier pour tomber dans la facilité, évoque lui aussi le caractère formateur de la compétition. "Participer veut dire beaucoup pour les filles", rappelle-t-il. "Cela leur permet d'emmagasiner beaucoup d'expérience sur le long terme – c'est de la formation de haut niveau. Notre objectif, c'est de jouer bien, d'apprendre de nouvelles choses et de faire progresser notre jeu."

Ce trio déjà relevé sera rehaussé par la présence de l'Espagne, titrée en 2010 et 2011 chez les M17. "C'est toujours un plaisir d'être ici, on se régale d'avance", a assuré un Jorge Vilda entousiaste, fidèle aux remontées de balles depuis la défense. "Nous jouerons toujours de la manière manière, ça nous réussit. Garder le ballon et mettre l'adversaire sous pression quand on ne l'a pas. Si on fait ça, on peut espérer des résultats corrects."

Matches du Groupe B
Mardi : Allemagne - Écosse, France - Espagne
Vendredi : Allemagne - France, Écosse -Espagne
Lundi : Espagne - Allemagne , Écosse - France

Haut