Ferrier : "Nous n'avons pas été au niveau"

Les réactions des deux sélectionneurs, Anouschka Bernhard et Guy Ferrier, après la large victoire 4-0 de l'Allemagne sur la France dans le Groupe B.

Guy Ferrier et les Bleuettes ont concédé une deuxième défaite en autant de rencontres du Groupe B
©Sportsfile

Les réactions des deux sélectionneurs, Anouschka Bernhard et Guy Ferrier, après la large victoire 4-0 de l'Allemagne sur la France en deuxième journée du Groupe B du Championnat d'Europe féminin des moins de 17 ans 2013.

Anouschka Bernhard, sélectionneuse de l'Allemagne
Je suis très fière de mes joueuses – elles ont très, très bien joué. La France a bien joué elle aussi, c'était une rencontre de très haut niveau. Tout c'est bien passé pour nous aujourd'hui. Nous savons que la France possède un très bon milieu de terrain, alors notre plan était de les neutraliser dans ce domaine. Elles n'avaient pas de plan B contre notre défense. C'était ça la différence.

Le premier but était facile pour nous, mais nous sommes restées très disciplinées sans le ballon. Nous avons observé l'Espagne contre la France, c'est une grande équipe et j'ai hâte d'une à lundi pour une nouvelle grande partie de football.

Guy Ferrier, sélectionneur de la France
Nous n'étions pas assez bien organisés ni solides mentalement pour les inquiéter. Je ne pense pas que les filles sont prêtes pour ce niveau de la compétition, même si je ne veux pas enlever de mérite à l'Allemagne, qui est une très bonne formation, l'une des favorites à la victoire finale. Nous avons eu la malchance d'encaisser des buts en début de rencontre, et nous n'avons pas su convertir nos occasions. Dans un tournoi comme celui-ci, vous n'avez pas le droit à l'erreur et vous devez transformer vos opportunités.

Nous avons rencontré de bonnes équipes, et nous n'avons pas été au niveau. Nous n'avons pas eu de chance avant la compétition, avec de nombreuses blessures et certaines filles en méforme. Nous avons aussi perdu notre gardienne lors du premier match. Les tuiles se sont accumulées. Pour avoir son mot à dire ici, il faut absolument être au complet.

Nous jouerons le dernier match pour l'honneur. C'est une compétition internationale majeure et nous nous sentons obligés de la jouer à fond. Je l'ai déjà dit, vous apprenez énormément lors de ces tournois, ils vous permettent de devenir plus fort. Nous étions trop prudents, parfois il faut savoir prendre des risques – nous aurions pu nous le permettre. Nous voulons finir sur une victoire mais l'Écosse ne va pas se laisser faire, c'est une équipe courageuse et fière.

Haut