Müller optimiste pour l'EURO féminin M17

L'ambassadeur de la phase finale Patrick Müller promet de "bonnes surprises" pour les supporters de l'UEFA EURO M17 féminin, cette semaine à Nyon.

Patrick Müller - 81 sélections en Suisse - est l'ambassadeur de la compétition
©AFP

L'ancien défenseur suisse Patrick Müller, ambassadeur du Championnat d'Europe féminin des moins de 17 ans de l'UEFA, dont la phase finale se joue cette semaine à Nyon, se souvient ce que signifie porter le maillot orné de la croix suisse.

"C'est une sensation très forte", indique le joueur de 34 ans à UEFA.com. "C'est un honneur, car c'est une sélection, vous êtes choisi pour représenter votre pays. Le moment le plus intense est juste avant le début du match, lors des hymnes nationaux. On a des frissons et on se dit qu'on a de la chance de jouer pour son pays, que l'on va tout donner. On se sent fier."

"Né à Genève, Müller a joué 81 matches pour la Suisse en dix ans, inscrivant trois buts. Il a notamment participé à la Coupe du Monde de la FIFA 2006 en Allemagne ("Les stades étaient rouges de maillots suisses", se souvient-il). Il n'a pas oublié l'ambiance du football international. Une sensation que partageront les jeunes joueuses françaises, allemandes, islandaises et espagnoles lors de la phase finale des M17 au stade Colovray, face au siège de l'UEFA, à Nyon.

"C'est un honneur et un plaisir d'être l'ambassadeur du tournoi", ajoute l'ancien joueur des Servette FC, Grasshopper-Club et FC Basel 1893, qui a également évolué en France à l'Olympique Lyonnais et l'AS Monaco FC, ainsi qu'au RCD Mallorca. "Le foot féminin est intéressant et se développe de plus en plus. Ces deux ou trois derniers mois, je me suis beaucoup plus impliqué dans le football féminin, ça m'a aidé à en savoir plus sur cette facette de notre sport."

Müller espère désormais que de nombreux compatriotes se prendront d'intérêt pour la phase finale des M17. "Les personnes dans cette partie de la Suisse aiment explorer de nouvelles choses", dit-il. "C'est une occasion pour eux de découvrir le foot féminin. Je pense qu'il y aura de bonnes surprises pour les joueurs qui viendront au stade voir les filles jouer."

Les demi-finales auront lieu jeudi, entre l'Islande et l'Espagne à 14 heures (HEC), suivi d'Allemagne-France à 18 heures. L'entrée est gratuite, et pour ceux qui ne peuvent se déplacer, les matches seront retransmis en direct sur Eurosport 2, tout comme la finale de dimanche. Les rencontres seront retransmises en différé sur Eurosport.

 

Haut