La Norvège résiste à la Suisse

Suisse 2-2 Norvège
Les deux équipes ont pris l'avantage à Kopavogur avant de se séparer dos à dos.

Lena Tyriberget satisfaite du match nul contre la Suisse en ouverture
©Sportsfile

L'entrée en lice de la Suisse, seule équipe ayant remporté tous ses matches de qualification (26 buts en 6 rencontres), était très attendue en Islande, au Championnat d'Europe féminin des moins de 17 ans de l'UEFA. Face à une équipe de Norvège déterminée, les joueuses de Monica Di Fonzo ont dû se contenter d'un nul 2-2 avant d'affronter la République d'Irlande, jeudi.

Ingrid Kvernvolden ouvrait la marque pour la Norvège, en reprenant un coup franc de la droite après 10 minutes. Sur une superbe passe de Lara Jenzer, Géraldine Reuteler égalisait.

Après la pause, le rythme de la partie s'élevait notablement. Cela profitait d'abord à Jenzer qui redonnait l'avantage à son équipe. Mais cela ne durait que trois minutes, le temps qu'Andrea Wilmann égalise de la tête. La Norvège rencontrera la France, leader, jeudi.

Monica Di Fonzo, sélectionneuse de la Suisse
Nous voulions vraiment gagner ce premier match, mais beaucoup d'erreurs ont été commises en milieu de terrain et nous avons manqué d'efficacité dans la surface de réparation. Dans le même temps, la Norvège a joué comme nous l'attendions. On espère toujours se qualifier pour les demi-finales, bien sûr, mais cela aurait été plus facile avec une victoire pour commencer.

Lena Tyriberget, sélectionneuse de la Norvège
Je m'attendais à un match difficile parce que la Suisse a beaucoup de bonnes joueuses et développe un football offensif. Nous savions qu'elle a marqué beaucoup de buts et qu'elle a de bonnes attaquantes qui sont préparées pour marquer. Le défi numéro un que nous avons eu à relever aujourd'hui, c'était de jouer notre propre jeu. Les joueuses ont fait de leur mieux et même mieux que ce que nous attendions. Nous sommes heureuses d'avoir pu revenir après avoir été menées deux buts à un, cela veut dire qu'il y a un bon état d'esprit dans ce groupe. On va maintenant essayer de gagner contre la France et nous penserons à l'Irlande après ce match seulement. Nous avons le sentiment d'être très chanceuses d'avoir nos parents et nos amis qui viennent soutenir l'équipe.

Haut