Le site officiel du football européen

Une victoire tricolore dans la douleur

Publié: mardi, 18 juillet 2017, 23.38HEC
France 1-0 Islande
Que ce fut difficile face à une défense islandaise incroyable. Il a fallu un penalty d'Eugénie Le Sommer pour débloquer la rencontre à la 85e.
par Emma Hingant à Tilbourg
Une victoire tricolore dans la douleur
Eugénie Le Sommer (France) fête son but ©AFP/Getty Images

Statistiques des matches

FranceIslande

Buts marqués1
 
0
Nombre de tirs 21
 
4
Tirs cadrés5
 
0
non cadrés8
 
4
Tirs contrés8
 
0
sur le poteau1
 
0
Corners8
 
2
Hors-jeu1
 
1
Cartons jaunes1
 
2
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises9
 
15
Fautes subies14
 
8

Classements

Légende :

J: Joués   
pts: Points   
Mis à jour le: 20/07/2018 12:45 HEC
Publié: mardi, 18 juillet 2017, 23.38HEC

Une victoire tricolore dans la douleur

France 1-0 Islande
Que ce fut difficile face à une défense islandaise incroyable. Il a fallu un penalty d'Eugénie Le Sommer pour débloquer la rencontre à la 85e.

Les Françaises ont accouché d’une victoire dans la douleur dans leur match d’ouverture de l’EURO face à l’Islande. Il a fallu attendre un penalty transformé par Eugénie Le Sommer à la 85e match pour faire sauter le verrou islandais.

Les Bleues, qui comptaient dans leurs rangs les jeunes Clarisse Le Bihan (22 ans, réserviste appelée en renfort après le forfait d’Amel Majri) et Sakina Karchaoui (21 ans), ne s’approchaient que trop rarement des buts islandais, du moins en première période, et surtout ne cadraient pas, mis à part Bussaglia, de loin. La même réflexion pouvait être faite des Islandaises qui ne testaient pas vraiment Sarah Bouhaddi.

Rugueuses et rigoureuses

La rencontre était cependant vraiment rugueuse, tant et si bien que Le Bihan devait quitter ses coéquipières visiblement blessée à la cheville. La rencontre, ainsi hachée par les fautes, mettait du temps à se débrider.

La faute vraisemblablement à une défense de fer de la part des Islandaises, à l’image d’Atladóttir en tout début de rencontre qui glissait un tacle propre alors que Le Sommer s’était immiscée dans la surface adverse.

©Getty Images

Coups francs, corners, passes en profondeur, frappes de loin les Tricolores sortaient toute la panoplie, mais un pied islandais traînait toujours, voire le poteau sur une frappe de la tête de la capitaine Wendie Renard.

Soulagement

Dans la deuxième période, les Islandaises procédaient essentiellement par contres et les Françaises étaient à leur avantage. La forteresse scandinave a failli rester bouclée à jamais, mais Eugénie Le Sommer prenait la gardienne à contre-pied sur un penalty offert par Amandine Henry dans les derniers instants. Soulagement dans le camp français.

Pour les filles d’Echouafni, deuxième acte de l’EURO samedi contre l’Autriche qui a battu la Suisse.

Mis à jour le: 08/08/17 9.02HEC

https://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/matches/round=2000623/match=2020898/postmatch/report/index.html#une+victoire+tricolore+dans+douleur