Finale - 28/07/2013 - 16:00HEC (16:00 heure locale) - Friends Arena - Solna
1-0
 

Allemagne - Norvège 1-0 - 28/07/2013 - Page du match - EURO féminin 2013

SSI Err
 
Le site officiel du football européen

La Norvège espère saisir sa chance

Publié: Samedi, 27 juillet 2013, 17.39HEC
Les deux sélectionneurs, Silvia Neid et Even Pellerud, ont livré leur sentiment à l'approche de la finale de l'EURO qui les oppose dimanche à Solna.
par Chris Burke et Paul Saffer
de Solna
La Norvège espère saisir sa chance
L'Allemagne et la Norvège à la lutte pour CE trohée, dimanche ©Sportsfile

Statistiques

AllemagneNorvège

Buts marqués6
 
7
Nombre de tirs 118
 
69
Tirs cadrés39
 
22
non cadrés53
 
34
Tirs contrés0
 
0
sur le poteau5
 
1
Corners42
 
31
Hors-jeu14
 
10
Cartons jaunes6
 
4
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises70
 
55
Fautes subies70
 
51

Dossiers de presse

  • Dossier de presse (français)
Publié: Samedi, 27 juillet 2013, 17.39HEC

La Norvège espère saisir sa chance

Les deux sélectionneurs, Silvia Neid et Even Pellerud, ont livré leur sentiment à l'approche de la finale de l'EURO qui les oppose dimanche à Solna.

Particulièrement détendue, Silvia Neid, la sélectionneuse allemande, a affirmé que son équipe devait mieux jouer si elle veut remporter un sixième titre européen consécutif, en battant en finale du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA la Norvège, un adversaire qu'elle a battue en phases de groupes (1-0).

Silvia Neid, sélectionneuse de l'Allemagne
La Norvège est une équipe compacte, robuste qui peut jouer et vous pressez sur toutes les parties du terrain. Ce sont des joueuses polyvalentes ; elles peuvent défendre assez bas mais également jouer très haut sur le terrain. Elles ont un jeu intelligent mais il va falloir savoir qui est le meilleur sur un match.

La Norvège a la possibilité de jouer selon plusieurs styles. Nous allons devoir être patientes et il va être important de ne pas prendre de but. S'ils prennent l'avantage, alors ils vont bétonner et ce sera vraiment difficile. Elles ont des attaquantes dangereuses, comme la Suède à des attaquantes dangereuses, nous devons être conscientes de cela.

Le fait que très peu de buts ont été marqués dans ce tournoi démontre le développement tactique physique et technique dont le jeu a fait preuve ces dernières années. La défaite lors de la phase de groupes contre la Norvège ne nous donne pas une motivation supplémentaire. Cela montre justement que la Norvège a des joueuses qui peuvent être très fortes et une équipe complète. Nous savons que demain nous on doit jouer mieux. Mais une finale n'a rien à voir avec un match de phase de groupes.

Parcours
Phase de groupes
Allemagne 0-0 Pays-Bas
Islande 0-3 Allemagne
(Lotzen 24e, Okoyino da Mbabi 55e, 84e)

Allemagne 0-1 Norvège (Isaksen 45+1)

Quarts de finale
Italie 0-1 Allemagne
(Laudehr 26e)

Angerer ; Maier, Krahn, Bartusiak, Cramer ; Kessler, Goessling ; Lotzen, Mittag (Marozsán 52e), Laudehr ; Okoyino da Mbabi (Däbritz 68e).

Demi-finale
Suède 0-1 Allemagne
(Marozsán 33e)

Angerer; Maier, Krahn, Bartusiak, Cramer; Kessler, Goessling; Lotzen (Leupolz 78), Marozsán (Schmidt 89), Laudehr; Mittag.

Sur l'équipe
Célia Okoyino da Mbabi (meilleure buteuse des éliminatoires) est incertaine depuis une blessure aux ischio-jambiers survenus contre l'Italie. Son entraîneur est optimiste.

Even Pellerud,  sélectionneur de la Norvège
Je trouve très enthousiasmant de jouer contre l'Allemagne à nouveau, d'autant que j'ai affronté à de nombreuses reprises cette équipe pendant les années 90 et jusqu'à maintenant. C'est une équipe pour laquelle nous avons énormément de respect, une équipe qui a de grandes traditions. Il y a des liens très étroits entre les staffs techniques norvégien et allemand depuis des décennies, alors nous sommes un peu dans la position d'une équipe qui rencontre des amis demain. Mais lorsque le coup d'envoi sera donné, nous mettrons ces sentiments de côté.

Nos filles sont en forme ; elles ont eu deux jours pour récupérer. Le moral est bon. Elles vont tout faire pour décrocher une nouvelle victoire pour la Norvège. Je ne me fais pas de souci pour leur forme physique. J'aimerais plus en revanche sur le mental et sur l'idée pour elle d'affronter l'Allemagne. Alors j'espère qu'elles pourront débattre à nouveau. Nous pensons que c'est possible.

Parcours
Phase de groupes
Norvège 1-1 Islande (Hegland 26e; M. Vidarsdóttir 87e, s.p.)

Norvège 1-0 Pays-Bas (Gulbrandsen 54e)
Allemagne 0-1 Norvège (Isaksen 45e+1)

Quart de finale
Norvège 3-1 Espagne
(Gulbrandsen 24e, Paredes 43e, csc, Hegerberg 64e ; Hermoso 90e+2)

Hjelmseth ; Mjelde, Rønning, Christensen, Akerhaugen; Gulbrandsen, Isaksen (Dekkerhus 76e), Stensland ; Hansen (Ryland 81e), Hegerberg (Thorsnes 71e), Hegland.

Demi-finales
Norvège 1-1 Danemark (a.p.) 4-2 t.a.b.
(Christensen 3e ; Knudsen 87e)

Hjelmseth ; Mjelde, Rønning, Christensen, Akerhaugen ; Gulbrandsen, Isaksen (Dekkerhus 63e), Stensland ; Hansen (Thorsnes 58e), Hegerberg, Hegland.

Sur l'équipe
Pellerud a indiqué qu'il n'avait aucune blessée avant cette finale.

Sur le match
L'Allemagne et la Norvège dispute leur quatrième finale d'un championnat d'Europe. Les allemandes ont remporté les trois précédentes.

Le saviez-vous ?
La victoire de la Norvège dans la phase de groupe a mis un terme à 59 matchs sans défaite des allemandes dans la compétition (53 victoires, 6 nuls)

Mis à jour le: 14/08/15 1.30HEC

http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2013/matches/round=2000178/match=2011602/prematch/preview/index.html#une+finale+savourer