Demi-finales - 25/07/2013 - 20:30HEC (20:30 heure locale) - Norrköpings Idrottsparken - Norrköping
1-1
Norvège l'emporte 4-2 aux tirs au but 

Norvège - Danemark 1-1 - 25/07/2013 - Page du match - EURO féminin 2013

 
Le site officiel du football européen

Norvège - Danemark, entre Nordiques

Publié: Mercredi, 24 juillet 2013, 13.32HEC
Le sélectionneur de la Norvège, Even Pellerud, a rappelé toute la rivalité qui existe entre les deux nation nordiques au moment d'affronter le Danemark.
Norvège - Danemark, entre Nordiques
Danemark et Norvège ont fait match nul 0-0 en mars en Coupe d'Algarve ©Sportsfile

Statistiques

NorvègeDanemark

Buts marqués7
 
5
Nombre de tirs 69
 
62
Tirs cadrés22
 
19
non cadrés34
 
37
Tirs contrés0
 
0
sur le poteau1
 
0
Corners31
 
24
Hors-jeu10
 
10
Cartons jaunes4
 
4
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises55
 
51
Fautes subies51
 
42

Dossiers de presse

  • Dossier de presse (français)
Publié: Mercredi, 24 juillet 2013, 13.32HEC

Norvège - Danemark, entre Nordiques

Le sélectionneur de la Norvège, Even Pellerud, a rappelé toute la rivalité qui existe entre les deux nation nordiques au moment d'affronter le Danemark.

La Norvège et le Danemark se sont croisés douze fois en un peu plus de dix ans, mais aucune de leurs rencontres n'a eu autant d'importance que la demi-finale du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2013 qui les met aux pris jeudi à Norrköping.

Les Norvégiennes, doubles vainqueurs de l'épreuve, ont connu un parcours linéaire, remportant leurs trois derniers matches, dont un contre l'Allemagne. Le sélectionneur Even Pellerud est conscient de la "rivalité nordique historique" qui oppose les deux équipes. Les Danoises ont eu un parcours plus chaotique puisqu'elles n'ont gagné aucun match après 90 minutes, ne devant leur présence dans le dernier carré qu'à une séance de tirs au but remportée aux dépens de la France. Mais Kenneth Heiner-Møller est heureux de ses ouailles.

Even Pellerud, sélectionneur de la Norvège
Nous sommes très heureux d'être ici à Norrköping, nous avons hâte de prendre part aux demi-finales de ce Championnat d'Europe féminin. Nous sommes très impressionnés par la qualité des équipes et des installations. Les rencontres sont toutes des rencontres de haut niveau, comme nous l'attendions.

Nous sommes heureux des progrès effectués sur les deux dernières semaines. Après quatre rencontres délicates, nous comptons trois victoires et un nul, le tout sans blessure majeure, à part celle de notre troisième gardienne, Nora Gjøen. Toutes les autres joueuses sont à 100 % de leurs moyens et heureuses d'être ici. C'est difficile de s'imaginer ailleurs. L'important est de se reposer, il y a peu de temps entre les rencontres alors je préfère voir mes joueuses se reposer et passer du bon temps ensemble plutôt que de s'entraîner dur.

C'est une rivalité nordique historique, entre deux équipes qui se connaissent très bien depuis les années 70. Nous avons bien sûr beaucoup observé et analysé le jeu des Danoises lors des dernières 24 heures. Elles pratiquent un jeu assez atypique. Elles sont très portées vers l'avant, avec des joueuses très techniques et intelligentes. Elles ont franchi de nombreux obstacles pour en arriver là, ce qui prouve leur force de caractère.

Un entraîneur ne voit jamais son équipe comme favorite. Nous ne sommes pas faits comme vous, les journalistes.

En phase de groupes
Norvège 1-1 Islande (Hegland 26e ; M. Vidarsdóttir 87e s.p.)
Norvège 1-0 Pays-Bas (Gulbrandsen 54e)
Allemagne 0-1 Norvège (Isaksen 45e+1)

• La formation de Pellerud remportait le Groupe B grâce à un succès 1-0 sur l'Allemagne à Kalmar. Un but signé Ingvild Isaksen infligeait anx Allemandes lors première défaite en Championnat d'Europe depuis plus de 17 ans. Les Norvégiennes avaient débuté leur phase finale par un décevant match nul 1-1 contre l'Islande, avant de dominer les Pays-Bas 1-0.

En quarts de finale
Norvège 3-1 Espagne (Gulbrandsen 24e, Paredes 43e csc, Hegerberg 64e ; Hermoso 90e+2)
Hjelmseth ; Mjelde, Rønning, Christensen, Akerhaugen ; Gulbrandsen, Isaksen (Dekkerhus 76e), Stensland ; Hansen (Ryland 81e), Hegerberg (Thorsnes 71e), Hegland.

• La Norvège a rejoint le dernier carré du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA en disposant facilement des Espagnoles à Kalmar. Déjà auteure du but de la victoire contre les Pays-Bas en phase de groupes, l'infatigable milieu Solveig Gulbrandsen a donné l'avantage à ses troupes. La malheureuse Irene Paredes doublait le score d'un but contre son camp peu avant la pause, avant qu'Ada Hegerberg n'alourdisse le score de belle manière après l'heure de jeu. Le but de Jennifer Hermoso dans le temps additionnel était anecdotique.

Blessées et suspendues
Pellerud a confirmé que seule Vesterbekkmo était indisponible.

Kenneth Heiner-Møller, sélectionneur du Danemark
Nous avons bien entendu hâte de disputer cette demi-finale de l'EURO. Nous voilà confrontés à la Norvège, c'est bien. Leurs résultats sont typiques de cette équipe : elles perdent plusieurs matches avant le tournoi mais, quand la compétition arrive, elles répondent présent.

On peut être satisfaits de nos prestations jusqu'à présent. On a démontré le jeu qu'on aimait développer. On a bien joué vers l'avant, on a fait preuve d'intellignece et de courage. C'est ce que nous sommes et ce que nous voulons être.

Mais ces quatre matches ne nous suffisent pas, quatre bons matches ne nous suffisent pas. Il faut en réussir encore un, malgré sa proximité avec notre quart de finale contre la France, qui était une grosse et longue partie. Inutile de préciser qu'on veut gagner, c'est une évidence, alors concentrons-nous sur notre performance. Il faudra être audacieux, malin, et beaucoup travailler pendant 90 minutes, voire 120. On le fera, je n'en doute pas un instant.

En phase de groupes
Suède 1-1 Danemark (Fischer 35e ; Knudsen 26e)
Italie 2-1 Danemark (Gabbiadini 55e, Mauro 60e ; Brogaard 66e)
Danemark 1-1 Finlande (Brogaard 29e ; Sjölund 87e)

• La gardienne danoise Stina Petersen arrêtait deux penalties pour offrir le point du match nul lors du match d'ouverture face à la Suède. Les troupes d'Heiner-Møller s'inclinaient ensuite face à l'Italie avant de se faire rejoindre en toute fin de rencontre par la Finlande lors du troisième et dernier match du Groupe A. Les Danoises se sont qualifiées pour les quarts en tant que deuxièmes meilleures troisièmes par tirage au sort aux dépens de la Russie.

En quart de finale
France 1-1 Danemark, pro. 2-4 t.a.b (Rasmussen 28e ; Necib 71e pen)
Petersen ; Nielsen, Ørntoft, Arnth, Røddik ; Brogaard (Jensen 74e), Søndergaard Pedersen, Gajhede Knudsen ; Veje (Nadim 67e), Harder, Rasmussen (Rydahl 61e).

• Le Danemark affrontera la Norvège en demi-finales du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA, jeudi, après avoir éliminé l'équipe de France aux tirs au but à Linköping. Les Danoises ne partaient pas favorites, mais c'est pourtant elles qui ouvraient le score en première période par l'intermédiaire de Johanna Rasmussen, magnifiquement lancée dans la profondeur par Katrine Søndergaard Pedersen juste avant la demi-heure de jeu.

Blessées et suspendues
Malgré les 120 minutes jouées lundi, tout le groupe danois est sur pied.

Sur le match
La Norvège a dominé le Danemark lors des deux demi-finales de Championnat d'Europe de l'UEFA disputées entre les deux nations, 8-7 aux tirs au but après un match nul et vierge en 1991, et 1-0 deux années plus tard.

La saviez-vous ?
Les Norvégiennes ont croisé la route des Danoises lors de leur campagne victorieuse en Coupe du Monde féminine de la FIFA 1995 en Suède pour une victoire 3-1 en quarts de finale.

Mis à jour le: 04/09/13 18.13HEC

http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2013/matches/round=2000177/match=2011601/prematch/preview/index.html#entre+nordiques