Demi-finales - 24/07/2013 - 20:30HEC (20:30 heure locale) - Gamla Ullevi - Göteborg
0-1
 

Suède - Allemagne 0-1 - 24/07/2013 - Page du match - EURO féminin 2013

 
Le site officiel du football européen

La Suède "favorite" selon Neid

Publié: Mardi, 23 juillet 2013, 13.57HEC
Les hôtes ont laminé l'Islande 4-0 pour accéder au dernier carré, ce qui fait dire à la sélectionneuse allemande Silvia Neid que la Suède est favorite.
par Sam Crompton
de Göteborg

rate galleryrate photo
1/0
counter
  • loading...

Statistiques

SuèdeAllemagne

Buts marqués13
 
6
Nombre de tirs 77
 
118
Tirs cadrés37
 
39
non cadrés29
 
53
Tirs contrés0
 
0
sur le poteau1
 
5
Corners52
 
42
Hors-jeu20
 
14
Cartons jaunes2
 
6
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises43
 
70
Fautes subies41
 
70

Dossiers de presse

  • Dossier de presse (français)
Publié: Mardi, 23 juillet 2013, 13.57HEC

La Suède "favorite" selon Neid

Les hôtes ont laminé l'Islande 4-0 pour accéder au dernier carré, ce qui fait dire à la sélectionneuse allemande Silvia Neid que la Suède est favorite.

La Suède affronte l'Allemagne en demi-finale du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2013, mercredi dans un stade Gamla-Ullevi de Göteborg plein à craquer. Les hôtes ont laminé l'Islande 4-0 pour accéder au dernier carré, mais la sélectionneuse Pia Sundhage demande de l'intelligence pour continuer à rêver. Côté allemand, Silvia Neid présente la Suède comme favorite.

Pia Sundhage, sélectionneuse de la Suède
Demain, ce sera un grand match entre deux grandes équipes. C'est une demi-finale, mais c'est surtout une grande chance de jouer avec autant de pression. Continuons à exploiter notre vitesse sur les côtés, mais trouvons aussi notre rythme. Jouer à un rythme élevé et aller vite vers l'avant ne suffira pas à battre l'Allemagne, il faudra se montrer plus intelligentes.

Chaque fois qu'on affronte l'Allemagne, on sait à quel style on va se frotter. Combinaisons, vitesse... il va falloir les contrer. On a évidemment étudié leur jeu et on se sent prêtes pour le match de demain.

Ça ne m'a pas franchement fait plaisir (de voir l'Allemagne en difficulté). Je suis avant tout fan de football et j'ai apprécié de voir de belles choses sur le terrain. C'est toujours bien pour le football féminin. 'est également bénéfique pour nous de rencontrer une équipe qui joue bien car on est capables de battre n'importe qui. N'oubliez pas que l'Allemagne est une équipe merveilleuse avec de grandes joueuses.

En phase de groupes
Suède 1-1 Danemark (Knudsen 26e, Fischer 35e)
Finlande 0-5 Suède (Fischer 15e 36e, Asllani 38e, Schelin 60e 87e)
Suède 3-1 Italie (Manieri 47e csc, Schelin 49e, Öqvist 57e, Gabbiadini 78e)

• Les hôtes ont débuté par un résultat nul 1-1 contre le Danemark à Göteborg, où ils ont ensuite défait la Finlande 5-0. Les troupes de Sundhage ont ensuite dominé l'Italie 3-1 pour s'assurer la première place du Groupe A.

En quart de finale
Suède 4-0 Islande (M. Hammarström 3e, Öqvist 14e, Schelin 19e et 59e)
K. Hammarström, Rohlin, Fischer, Thunebro, Samuelsson, Jakobsson, Seger, Öqvist (Göransson 46e), M. Hammarström (Dahlkvist 63e), Asllani, Schelin (Konradsson 67e).

• Les Islandaises n'ont jamais vraiment réussi à se remettre de l'ouverture du score de Marie Hammarström après trois minutes de jeu. Alors que la Suède n'avait plus gagné de match à élimination directe de l'EURO féminin depuis 2001, elle était poussée par son public et Josefine Öqvist doublait la marque. Lotta Schelin concluait avec un doublé.

Blessées et suspendues
Les 23 joueuses sont disponibles pour Sundhage.

Silvia Neid, sélectionneuse de l'Allemagne
Je suis très fière de notre présence ici et nous ferons tout pour passer. Pia est une excellente technicienne, très expérimentée. Elle était aussi une bonne joueuse. La Suède ne doit pas avoir peur de nous. Elles sont expérimentées, alors que nous sommes jeunes.

Aujourd'hui, il s'agit de préparer les joueuses pour le match de demain sur le plan mental. Il est important qu'elles se reposent. Celia va bien. On ne sait pas encore si elle jouera demain mais, ce soir, on verra comment elle se sent lors des sprints. C'est une joueuse très difficile à remplacer, qui crée des brèches pour les autres et reste extrêmement dangereuse balle au pied.

Anja pourrait la suppléer si nécessaire. Je voulais aligner deux attaquantes contre l'Italie - Anja et Celia – pour mettre la pression sur la défense italienne. Concernant demain, rien n'est décidé.

Il est évident que la Suède est favorite. C'est le pays hôte, qui évolue devant son public. Elles ont clairement annoncé avant le tournoi qu'elles voulaient le gagner. Nous aussi, mais mais c'est compliqué avec une équipe aussi jeune et décimée par les blessures.

Elles possèdent des joueuses de classe mondiale à chaque poste, ce qui n'est pas notre cas. Elles vont très vite vers l'avant, à nous de jouer comme contre l'Italie et l'Islande pour les contenir.

En phase de groupes
Allemagne 0-0 Pays-Bas
Islande 0-3 Allemagne
(Lotzen 24e, Okoyino Da Mbabi 55e, 84e)
Allemagne 0-1 Norvège (Isaksen 45e+1)

• Tenue en échec par une solide formation néerlandaise lors de son match d'ouverture, l'Allemagne a ensuite bien réagi en dominant comfortablement l'Islande à Växjö. Cependant, la sélection de Neid a conclu sa phase de groupes par une défaite, sa première depuis un revers lors de l'EURO féminin de l'UEFA 1996, face à la Norvège pour finalement terminer deuxième de son groupe.

En quart de finale
Italie 0-1 Allemagne (Laudehr 26e)
Angerer, Bartusiak, Maier, Krahn, Cramer, Laudehr, Kessler, Lotzen, Goessling, Mittag (Marozsán 52e), Okoyino Da Mbabi (Däbritz 68e).

• Les tenantes du titre avaient subi leur premier revers en 17 ans dans la compétition lors de leur dernier match de groupe et si les Azzurre ont une fois de plus tenu la dragée haute aux Allemandes, comme il y a quatre ans en Finlande, le but de Simone Laudehr en première période a assuré la qualification.

Blessées et suspendues
Okoyino Da Mbabi, qui a battu le record de buts avec 19 réalisations depuis le début des éliminatoires, est touchée aux ischio-jambiers lors du succès 1-0 sur l'Italie. Neid explique : "Célia va bien. On ne sait pas encore si elle jouera, on va voir comment elle réagit aux sprints, ce soir. C'est une joueuse difficile à remplacer, qui crée des brèches pour les autres et reste très dangereuse balle au pied."

Sur le match
• Neid et Sundhage (un but) se sont croisées lors du succès allemand 3-2 sur la Suède en finale 1995 à Kaiserslautern. L'Allemagne a également battu la Suède au Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2001 et à la Coupe du Monde de la FIFA 2003, les deux fois au But en or.

Le saviez-vous ?
• Antonia Göransson évolue avec Jennifer Cramer au 1. FFC Potsdamand, où sont aussi passées Mittag et Bianca Schmidt.

Mis à jour le: 04/12/13 3.53HEC

http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2013/matches/round=2000177/match=2011600/prematch/preview/index.html#la+suede+favorite