Phase finale - Phase de groupes (Groupe C) - 18/07/2013 - 20:30HEC (20:30 heure locale) - Norrköpings Idrottsparken - Norrköping
1-1
 

Russie - Espagne 1-1 - 18/07/2013 - Page du match - EURO féminin 2013

 
Le site officiel du football européen

Espagne et Russie n'ont plus le choix

Publié: Mercredi, 17 juillet 2013, 17.42HEC
Le sélectionneur de l'Espagne Ignacio Quereda espère que ses filles restent fidèles à leurs principes. Le coach russe va jouer l'attaque.
par Dúnia Martín et Vladimir Bogachov
de Norrköping
Espagne et Russie n'ont plus le choix
Le sélectionneur de l'Espagne Ignacio Quereda avant un match décisif contre la Russie ©AFP

Statistiques

RussieEspagne

Buts marqués3
 
5
Nombre de tirs 21
 
51
Tirs cadrés9
 
22
non cadrés9
 
23
Tirs contrés0
 
0
sur le poteau0
2
Corners13
 
12
Hors-jeu7
 
11
Cartons jaunes4
 
3
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises27
 
32
Fautes subies26
 
27

Dossiers de presse

  • Dossier de presse (français)
Publié: Mercredi, 17 juillet 2013, 17.42HEC

Espagne et Russie n'ont plus le choix

Le sélectionneur de l'Espagne Ignacio Quereda espère que ses filles restent fidèles à leurs principes. Le coach russe va jouer l'attaque.

Le sélectionneur de l'Espagne Ignacio Quereda espère que ses filles restent fidèles à leurs principes, tandis que le coach russe Sergei Lavrentyev sait que son équipe n'a plus le choix dans le Groupe C du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2013.

Qualifiées si...
• L'Espagne peut accrocher la deuxième place avec un nul ou une victoire. Elle peut terminer dernière et ne pas se qualifier comme meilleur troisième uniquement si elle perd et que l'Angleterre gagne.

• La Russie sera qualifiée avec une victoire. Elle terminera deuxième si elle gagne et que l'Angleterre ne parvient pas à revenir au niveau de la Russie à la différence de buts ou à la meilleure attaque (si les deux équipes terminent à égalité, l'Angleterre sera deuxième en raison de son coefficient, conformément à l'article 8.05 du règlement officiel de la compétition).

• Si l'Angleterre et la Russie s'inclinent, aucune de ces deux équipes ne pourra briguer une place de meilleur troisième. Si la Russie fait un nul et l'Angleterre perd, la Russie participera au tirage au sort du meilleur troisième avec le Danemark.

Sergei Lavrentyev, sélectionneur de la Russie
L'Espagne est complètement différente de l'équipe qu'on a rencontrée il y a un an. Cette Espagne a bien plus de qualité, elle est plus organisée. Ce sont des adversaires difficiles, mais on est encore capables de les battre.

Notre position dans le groupe ne nous donne pas le choix : on doit attaquer, jouer pour gagner. C'est difficile d'évaluer les matches précédents, mais je dirais qu'on n'a pas été très bonnes contre la France puis on a été meilleures contre l'Angleterre. J'espère qu'on continuera à s'améliorer et qu'on livrera le match du tournoi contre l'Espagne, pour les battre.

Première journée
France 3-1 Russie (Delie 21e 32e, Le Sommer 67e ; Morozova 84e)

Deuxième journée
Angleterre 1-1 Russie (Duggan 90e+2 ; Korovkina 38e)
Todua ; Petrova, Sidorovskaya, Tsybutovich, Medved ; Terekhova (Kurochkina 90e+3), Kostyukova, Savchenkova (Dyachkova 84e), Sochneva ; Korovkina (Shlyapina 90e) ; Morozova.

• Joueuse du match : Valentina Savchenkova

• La Russie a bien failli gagner grâce à la tête d'Olesya Kurochkina avant la pause. Mais Toni Duggan sauvait l'Angleterre dans les dernières secondes.

• Suspendues en cas d'avertissement : Tatiana Skotnikova, Anastasia Kostyukova

Sur l'équipe
La Russie a perdu Anastasia Pozdeeva, blessée au ligament croisé, lors du match contre la France. Sinon, Lavrentyev dispose de toutes ses autres joueuses.

Ignacio Quereda, sélectionneur de l'Espagne
Le principal danger, c'est que la Russie doit gagner pour se qualifier car un nul risque de ne pas suffire. La Russie va nous mettre la pression et jouer avec intensité dès le départ. On verra une équipe de Russie différente (que lors de la victoire 2-1 de l'Espagne en janvier en match amical). Pour ce match à Murcie, il y avait sept absentes côté russe. On a vu comme elles avaient progressé depuis, contre la France et l'Angleterre.

En tant qu'entraîneurs, on essaie de donner du calme à l'équipe pour que les joueuses respectent leurs principes. On va devoir faire un bon travail mental pour que les joueuses donnent le meilleur d'elles-mêmes. On est heureux, cependant, car on a la possibilité de se qualifier pour le tour suivant, ce qui était notre objectif e arrivant. On est bien placé pour y parvenir.

Première journée
Angleterre 2-3 Espagne (Aluko 8e, Bassett 89e ; Verónica Boquete 5e, Hermoso 86e, Putellas 90e+3)

Deuxième journée
Espagne 0-1 France (Renard 5e)
Tirapu ; Torrejón, Paredes, Diéguez, Ibarra ; Sonia (Vicky 78e), Meseguer, Sandra (Vázquez 85e), Adriana (Putellas 78e) ; Hermoso, Boquete.

• Joueuse du match : Laura Georges

• Une victoire aurait envoyé l'Espagne en quart de finale en tant que premier du Groupe C, mais elle n'a pu revenir après l'ouverture du score de Wendie Renard. Au final, ce sont les Bleues qui ont pris la première place.

• Suspendues en cas d'avertissement : Irene Paredes, Nagore Calderón

Sur l'équipe
L'Espagne est au complet pour affronter la Russie.

Sur le match
• Les deux équipes se sont retrouvées en phase finale 1997 en Suède déjà. En phase de groupes comme cette année, la Russie était éliminée après deux défaites mais l'Espagne était à trois points de la France. Les Bleues s'inclinaient 3-0 contre la Suède, permettant à l'Espagne - après une victoire 1-0 à Karlskoga - de se qualifier pour les demi-finales à la différence de buts.

Le saviez-vous ?
• L'Espagne s'est qualifiée pour la dernière fois en 1997. Cependant, leurs équipes féminines M17F (2010 et 2011) et M19F (2004) ont remporté les titres européens. L'EURO féminin est la seule compétition d'équipes nationales de l'UEFA que l'Espagne n'a pas gagnée (hommes, femmes, jeunes et futsal compris).

Mis à jour le: 17/07/13 22.43HEC

http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2013/matches/round=2000175/match=2010729/prematch/preview/index.html#le+moment+jamais