Le site officiel du football européen

2005 : Anne Mäkinen

Publié: samedi, 3 mai 2008, 0.05HEC
Internationale finlandaise depuis l'âge de 15 ans, Anne Mäkinen a dû attendre 14 années pour participer à un tournoi majeur, en atteignant les demi-finales du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2005.
par Paul Saffer
2005 : Anne Mäkinen
Anne Mäkinen, milieu de terrain pour la Finlande ©Getty Images
SSI Err
Publié: samedi, 3 mai 2008, 0.05HEC

2005 : Anne Mäkinen

Internationale finlandaise depuis l'âge de 15 ans, Anne Mäkinen a dû attendre 14 années pour participer à un tournoi majeur, en atteignant les demi-finales du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2005.

Internationale finlandaise depuis l'âge de 15 ans, Anne Mäkinen a dû attendre 14 années pour participer à un tournoi majeur. Elle n'oubliera jamais ce match d'ouverture de l'UEFA WOMEN'S EURO 2005™ contre l'Angleterre devant 29 092 supporteurs à Manchester malgré la défaite 3-2.

"C'était génial", affirmait Mäkinen sur uefa.com. "Je n'avais jamais joué devant autant de personnes, personne de l'équipe en fait. On n'entendait rien sur le terrain, c'était nouveau. Les supporteurs, même les supporteurs anglais, soutenaient les deux équipes. Enfin c'est ce que j'ai ressenti. C'était un bon match. L'Angleterre menait 2-0, on a égalisé et il y a eu ce troisième but à la fin pour l'Angleterre. Cela ne peut pas être mieux. Enfin, pour l'Angleterre, pas pour nous bien sûr."

Avant 2005, Mäkinen avait participé à sept campagnes de qualification sans succès. La suite ne surprenait cependant pas le milieu de terrain, partie acquérir de l'expérience aux Etats-Unis avant de rejoindre les géantes suédoises de l'Umeå IK après les éliminatoires. "On était dans un processus où on voyait les joueuses rejoindre des clubs en dehors de la Finlande. Elles s'amélioraient en gagnant de l'expérience internationale", explique Mäkinen. "Mais aussi, notre groupe évoluait ensemble depuis longtemps. Il fallait simplement être patient."

La Finlande terminait troisième des éliminatoires et se qualifiait pour les barrages contre la Russie, une nation déjà plus expérimentée. Les Finlandaises s'imposaient 1-0 à domicile puis 3-1 à Moscou quatre jours plus tard, Mäkinen ouvrant même le score. "Pour notre dernier match contre la Russie, je savais qu'on allait gagner car elles n'avaient rien montré chez nous", dit-elle. "On était tellement motivées. Je joue en équipe nationale depuis que j'ai 15 ans et on ne s'était jamais qualifiées pour aucune compétition. C'était une grosse surprise et quelque chose de positif pour le football féminin en Finlande."

Une fois en Angleterre, la Finlande se positionnait en tant qu'outsider, surtout après la défaite lors du premier match. Mais elle obtenait un bon 0-0 face à la Suède et une magnifique victoire 2-1 sur le Danemark, ce qui lui permettait de se qualifier. "On a prouvé à quel point notre équipe était solide mentalement. En dehors du terrain, on se serrait les coudes, on faisait tout ensemble et ça a peut-être été décisif", explique Mäkinen. "On avait confiance et quand on a joué contre le Danemark, on devait gagner, personne ne doutait de nos capacités même si on les avait rarement battues."

Une défaite 4-1 contre le futur vainqueur, l'Allemagne, mettait fin à l'aventure finlandaise mais Mäkinen en tire des enseignements positifs. "Le sentiment était différent dans le bus, on était très nerveuses", dit-elle. "On n'avait jamais vécu ce genre d'expérience, jouer en demi-finale. Et c'était l'Allemagne en face, sans doute la meilleure équipe au monde. On a fait de petites erreurs qu'on a payées cher, on n'a jamais eu notre chance. On a marqué un but, c'était bien mais l'expérience globale était plus importante que la victoire. Etre là. Au moins, si vous vous retrouvez dans la même situation, vous savez quoi faire."

Mis à jour le: 01/11/12 11.43HEC

https://fr.uefa.com/womenseuro/season=2005/golden-player/index.html#2005+anne+makinen