Le site officiel du football européen

1991 : Silvia Neid

Publié: vendredi, 2 mai 2008, 16.44HEC
Peu de sportifs peuvent se targuer d'avoir, comme Silvia Neid, décroché des trophées sur le terrain et sur le banc.
par Paul Saffer
1991 : Silvia Neid
Silvia Neid (Allemagne) ©Getty Images
SSI Err
Publié: vendredi, 2 mai 2008, 16.44HEC

1991 : Silvia Neid

Peu de sportifs peuvent se targuer d'avoir, comme Silvia Neid, décroché des trophées sur le terrain et sur le banc.

Peu de sportifs peuvent se targuer d'avoir, comme Silvia Neid, décroché des trophées sur le terrain et sur le banc.

Réussite
Nommée sélectionneuse de l'Allemagne en 2005, après avoir été l'adjointe de Tina Theune-Meyer et avoir mené les jeunes au titre mondial en 2004, Neid a triomphé dès son premier tournoi majeur, la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2007, sans concéder le moindre but. Elle espère avoir la même réussite lors du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2009, qu'elle a déjà remporté en tant que joueuse.

Sacre européen
Neid faisait partie de la première sélection d'Allemagne de l'Ouest en 1982 et a participé aux deux premières éditions de la Compétition européenne de football féminin en tant que capitaine, en Allemagne en 1989, lorsque la sélection allemande l'a emporté 4-1 en finale à Osnabruck devant 22 000 personnes. "Ce titre européen demeure un événement majeur du football féminin allemand", insiste Neid. "C'était super car la compétition a vraiment passionné le public. La demi-finale face à l'Italie a été la toute première rencontre féminine télévisée en Allemagne. En plus, il y a eu du suspense car on a gagné aux tirs au but. L'un des moments forts de ma carrière reste le dernier tir au but marqué par notre gardienne, Marion Isbert. Toute la pression est retombée d'un seul coup, c'était incroyable."

"Souvenir inoubliable"
"Ce match a marqué les gens, comme on a pu le constater en arrivant au stade d'Osnabruck pour la finale. Il y avait plein de supporteurs aux abords du stade et on a joué à guichets fermés. Certains ont même dû rester dehors et il a fallu retarder le coup d'envoi pour que tous les spectateurs aient le temps de rejoindre leur place. Le match est lui aussi un souvenir inoubliable. On n'était pas favorite contre la Norvège mais on les a balayées 4-1."

Bisanz félicité
Deux ans plus tard, c'est une équipe de l'Allemagne réunifée, toujours menée par Neid, 27 ans, qui a montré qu'elle était bien la meilleure formation du moment. Arrivée en finale, elle retrouvait la Norvège, qui ouvrait le score. Mais deux buts d'Heidi Mohr inversaient la tendance, avant que Neid n'enfonce le clou en fin de partie (3-1). Aucun autre pays que l'Allemagne n'a réussi à remporter deux fois de suite le Graal continental. "Conserver notre titre démontrait qu'on avait progressé", retient Neid. "Nus étions très fières et très heureuses pour notre sélectionneur Gero Bisanz, le grand architecte de ce sacre."

Technicienne
Neid a raccroché les crampons en 1996, après plus de 100 sélections. Bisanz avait prédit très tôt qu'elle deviendrait une coach de haut niveau et elle s'est donc attelée à la tâche en rejoignant le staff de Theune-Meyer, puis en volant de ses propres ailes pour confirmer l'hégémonie allemande sur le football féminin.

Mis à jour le: 22/10/08 21.01HEC

https://fr.uefa.com/womenseuro/season=1991/golden-player/index.html#1991+silvia+neid