Le site officiel du football européen

1987 : Heidi Støre

Publié: vendredi, 2 mai 2008, 4.03HEC
Pendant 20 ans, la Norvège a été l'une des plus grandes puissances du football international féminin - en grande partie grâce à Heidi Støre.
par Eivind Aarre
de Stavanger
1987 : Heidi Støre
Bettina Wiegmann (Allemagne) et Heidi Støre (Norvège) ©UEFA.com
SSI Err
Publié: vendredi, 2 mai 2008, 4.03HEC

1987 : Heidi Støre

Pendant 20 ans, la Norvège a été l'une des plus grandes puissances du football international féminin - en grande partie grâce à Heidi Støre.

Pendant 20 ans, la Norvège a été l'une des plus grandes puissances du football international féminin - en grande partie grâce à Heidi Støre.

Succès norvégien
Cette grande et puissante milieu de terrain a fait ses débuts en sélection à 16 ans, en 1980, mais c'est sept ans plus tard qu'elle s'est fait un nom lorsque la Norvège s'est qualifiée pour la deuxième Compétition européenne de l'UEFA pour les équipes féminines représentatives. Pour bon nombre d'experts, Støre a joué un rôle clé dans la sélection norvégienne qui a remporté son groupe, devant l'Allemagne, le Danemark et la Finlande, avant de battre l'Italie en demi-finale.

Des grands qui trébuchent
"Je me rappelle bien le tournoi de 1987, notamment parce qu'on a réussi à battre des équipes féminines bien établies", racontait Støre à uefa.com. "Pour aller en phase finale on a dû battre le Danemark. C'était notre première victoire (5-2) contre elles et, ensuite, on a battu l'Italie en demi-finale - ça aussi, c'était une première. En finale, la Suède était favorite. Je me rappelle que c'était la première fois que les médias en faisaient autant sur le football féminin et nous, les joueuses, on n'avait pas l'habitude. Ca nous a vraiment plu ! On avait déjà joué plusieurs fois contre les Suédoises mais on n'avait jamais réussi à les battre. La petite Trude Stendal a marqué les deux buts – et c'était une autre barrière qui tombait."

Apogée mondiale
Pour Støre, les entraîneurs Erling Hokstad et Dag Vestlund ont joué un grand rôle dans le succès de la Norvège. "Ils ont instauré une nouvelle attitude face au sport, sérieuse, avec plus d'heures d'entraînement et plus de sensibilisation à la tactique", expliquait Støre, qui a par la suite remporté une deuxième couronne européenne en 1993 et la Coupe du Monde féminine de la FIFA en 1995. "D'un point de vue sportif, le plus grand moment de ma vie a été la Coupe du Monde en Suède en 1995. Cette équipe de Norvège était la meilleure dans laquelle j'aie joué."

Déception
Støre aurait aimé prendre sa retraite sur une note positive deux ans plus tard, lors du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA, co-organisé par la Suède et la Norvège. "Le tournoi de 1997 a été une vraie déception. On a joué une équipe d'Italie intelligente pour notre dernier match de groupe, on a perdu 2-0 et on a été éliminées. C'est là que j'ai abandonné le football international pour me concentrer sur mon club, le Nikko Securities, au Japon."

Retour à la Fédération
A l'issue d'une riche carrière qui l'a aussi menée à Råde, au SK Sprint/Jeløy, au FC Trollhättan suédois et à l'Athene FK, Støre a pris ses distances avec le football avant de faire son retour au sein de la Fédération norvégienne de football pour aider les meilleurs clubs féminins à se développer. Elle évoque également les chances de réussite de ses jeunes compatriotes en Finlande : "Le football féminin est de plus en plus serré en Europe, de nombreuses équipes ont un bon niveau. La Norvège va devoir donner son maximum pour espérer l'emporter. L'équipe est un bon mélange de jeunesse et d'expérience et je pense qu'elle peut aller loin."

Mis à jour le: 08/02/12 3.51HEC

https://fr.uefa.com/womenseuro/season=1987/golden-player/index.html#1987+heidi+støre