Le site officiel du football européen

1984 : Pia Sundhage

Publié: vendredi, 2 mai 2008, 2.31HEC
Pia Sundhage a offert la victoire à la Suède contre l'Angleterre aux tirs au but lors de la finale 1984.
par Chris Burke
1984 : Pia Sundhage
Pia Sundhage dirige aujourd'hui l'équipe nationale des Etats-Unis ©Getty Images
SSI Err
Publié: vendredi, 2 mai 2008, 2.31HEC

1984 : Pia Sundhage

Pia Sundhage a offert la victoire à la Suède contre l'Angleterre aux tirs au but lors de la finale 1984.

Lorsque la première Compétition européenne pour les équipes féminines a été remportée par la Suède à l'issue d'une séance de tirs au but tendue face à l'Angleterre, Pia Sundhage a tiré son penalty en comptant sur son sang-froid et sans se fier à ses pronostics.

Penalty historique
C'était le 27 mai 1984, au stade Kenilworth Road, à Luton. Battues à l'aller, les Anglaises avaient imposé le nul 1-1 sur l'ensemble des deux matches. "La veille (du match retour), notre coach Ulf Lyfors nous a demandé qui voulait tirer le dernier penalty", raconte Sundhage. "J'étais sûre que ça n'arriverait pas, alors je me suis portée volontaire." La milieu de terrain a respecté son engagement, et tiré un penalty historique puisqu'il a permis à la Suède de devenir la toute première championne féminine d'Europe.

Buteuse décisive
Personne n'aurait été mieux qualifié que Sundhage pour tirer le dernier penalty. La joueuse avait octroyé la victoire à son équipe d'une tête plongeante à l'aller, et a marqué 70 autres buts en 146 sélections. Son charisme a contribué au rayonnement du football féminin en Suède. Aujourd'hui, elle poursuit sa mission en tant qu'entraîneur.

Débuts difficiles
"Au début, (les médias) se sont moqués de nous", rappelle-t-elle. De fait, les choses ont bien changé depuis les débuts de Sundhage dans le football : "J'ai commencé à cinq ou six ans, et je devais jouer avec les garçons car il n'y avait pas d'équipes de filles. Mais j'ai toujours été parmi les premiers choisis."

Succès international
La joueuse s'est enfin trouvé une équipe à l'IFK Falköping. Ses performances lui permettent d'être sélectionnée à l'âge 15 ans. "C'était en 1975, et on a gagné 2-0 contre l'Angleterre à Göteborg. Le sélectionneur national m'a téléphoné et j'ai lu un article dans un journal. C'était énorme pour moi, j'avais 15 ans. Mais je n'étais pas stressée car j'avais de bonnes qualités techniques." Par la suite, elle est devenue un pilier indéfectible de l'équipe jusqu'à sa retraite internationale, en 1996.

Réussite nationale
La Suède a disputé des finales européennes en 1987 et 1995. "Je me rappelle aussi la Coupe du Monde (de la FIFA) 1991 en Chine, où nous avons gagné le bronze, et les Jeux Olympiques 1996. Ca a été de grands événements pour moi et pour le développement du jeu", évoque Sundhage. Sur la scène nationale, la gardienne a remporté quatre titres en championnat et quatre Coupes de Suède avec le Jitex BK et Hammarby, son dernier club. Elle a par ailleurs commencé à assumer des responsabilités d'entraîneur dès le début des années 1990.

Succès comme entraîneur
Le sens du jeu qui fait de Sundhage une joueuse d'exception lui sert aussi pour entraîner diverses classes d'âge de l'équipe nationale. En 2001, elle se voit proposer le poste d'adjoint du Philadelphia Charge. Un an plus tard, elle reprend les rênes du Boston Breakers et devient le deuxième entraîneur féminin de l'histoire du football féminin aux Etats-Unis. Elle est sacrée Coach de l'année pour sa première saison. "C'était une expérience unique d'être entraîneur professionnel aux Etats-Unis", raconte Sundhage "Cela m'a donné beaucoup de confiance et de nouvelles idées." L'ex-gardienne a repris les rênes du KIF Örebro DFF entre 2005 et 2007, puis, après avoir été sélectionneur adjoint de l'équipe nationale de Chine, elle est nommée à la tête de la sélection des Etats-Unis qu'elle emmène décrocher l'or olympique en 2008.

Mis à jour le: 20/10/08 16.49HEC

https://fr.uefa.com/womenseuro/season=1984/golden-player/index.html#1984+pia+sundhage