UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO féminin de l'UEFA, les joueuses à suivre en finale

Nos quatre talents à suivre lors de la finale opposant Angleterre et Allemagne dimanche à Wembley.

Mille Bright, Fran Kirby, Lena Oberdorf et Svenja Huth
Mille Bright, Fran Kirby, Lena Oberdorf et Svenja Huth UEFA

L'Angleterre et l'Allemagne s'affrontent dimanche 31 juillet en finale de l'EURO féminin de l'UEFA à Wembley.

Nous vous présentons deux joueuses de chaque équipe qui pourraient briller et être décisives dans la lutte pour le titre.

La finale à la minute

Millie Bright (Angleterre)

Bright a réalisé de grandes performances au poste de défenseure centrale pour les Lionnes et Chelsea depuis quelques années, mais c'est au cours des derniers mois que son statut de joueuse de classe mondiale est devenu incontestable. Son positionnement, sa prise de décision et sa présence physique ne souffrent que peu de défauts et s'accordent parfaitement avec Leah Williamson, qui apporte du rythme à ce formidable duo.

Tous les buts de l'Angleterre

Au cours de cette année, Bright a ajouté à son jeu le fait d'être une réelle menace offensive. Elle n'avait pas marqué lors de ses 39 premières apparitions en équipe d'Angleterre jusqu'en septembre, mais au cours des 15 matches disputés depuis, elle a inscrit cinq buts, notamment lors de la victoire 3-1 contre l'Allemagne en février, Bright donnant l'avantage aux Anglaises à six minutes de la fin, après avoir été placée en attaque par Sarina Wiegman. Elle a été capitaine de l'Angleterre à deux reprises cette saison en l'absence de Williamson.

Fran Kirby (Angleterre)

Le niveau des attaquantes anglaises, comme Beth Mead, est tel que Kirby a été un peu oubliée dans le parcours des Lionnes, avant qu'elle ne lobe Hedvig Lindahl pour porter le score à 4-0 en demi-finale contre la Suède (elle avait également marqué lors d'une victoire 4-0 à domicile contre la Suède lors de ses débuts internationaux en 2014). Positionnée dans un rôle de meneuse de jeu par Wiegman, Kirby a montré sa polyvalence tout en exploitant sa vitesse et sa ruse et, pour la première fois, a inscrit plus d'un but dans un tournoi majeur, ayant également marqué contre l'Irlande du Nord.

En deux minutes, Angleterre 4-0 Suède

Une performance d'autant plus remarquable que Kirby a souffert d'une série de problèmes de santé ces dernières années, un problème de fatigue mettant fin à sa saison à Chelsea en février. Elle a fait installer une tente à oxygène à son domicile pour faciliter sa récupération. Comme Bright, Kirby a marqué contre l'Allemagne en février.

Temps forts
Voir plus

Svenja Huth (Allemagne)

Non utilisée lors de la victoire de l'Allemagne à l'EURO féminin 2013 et privée du reste de la phase finale de 2017 en raison d'une blessure lors de la première mi-temps du premier match, Huth a eu l'occasion de briller lors de l'EURO 2022. Ses performances ne sont pas surprenantes pour quiconque a vu Huth jouer pour Wolfsburg ces derniers temps (demandez à Bright et Kirby ; elle a marqué deux fois lors de la défaite 4-0 de son équipe en Ligue des champions contre Chelsea en décembre).

Vision, la passe millimétrée de Svenja Huth

Ailière aussi à l'aise pour délivrer des centres pour Alex Popp que dans les déplacements vers l'axe du terrain pour marquer ses propres buts, Huth cherchera à poser à l'arrière gauche anglaise Rachel Daly les mêmes problèmes que l'Espagnole Athenea del Castillo en quarts de finale. Il sera crucial pour l'Allemagne d'empêcher les arrières anglaises de monter et Huth a tout pour y parvenir.

Lena Oberdorf (Allemagne)

Oberdorf a eu 20 ans trois jours après la victoire de Wolfsburg face à Chelsea en décembre, mais étant membre de l'équipe d'Allemagne depuis la Coupe du monde féminine de la FIFA 2019, elle est déjà l'une des cadres. Capable de jouer en défense, avec l'Allemagne, elle accomplie les tâches ingrates au milieu de terrain en sélection afin de permettre à Huth et Popp de prendre la lumière en attaque.

En deux minutes, Allemagne 2-1 France

L'Angleterre possède également sa propre Oberdorf en la personne de Keira Walsh. Celle des deux qui sera la plus à même de déstabiliser la force de frappe adverse et de fournir de bons ballons pourrait bien déterminer qui quittera Wembley avec le trophée. Si c'est Oberdorf, il est peu probable que ce soit le dernier de ce qui s'annonce comme une carrière qui la place dans la lignée des grandes joueuses allemandes.