Les Bleues en panne face à l'Autriche

France 1-1 Autriche Les Bleues ont insisté en fin de rencontre, mais les Autrichiennes ont bien tenu après avoir ouvert le score puis concédé l'égalisation d'Henry.

©AFP/Getty Images

La France n'a pu obtenir qu'un nul face à une équipe d'Autriche disciplinée et efficace. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, surtout en deuxième période. Mercredi, le derby couperet contre la Suisse s'annonce bouillant !

Revivre le match

Cinq changements

Olivier Echouafni apportait cinq changements par rapport à l’équipe qui avait battu l’Islande, mais beaucoup souffert physiquement, quatre jours plus tôt. Contre une équipe au profil similaire aux Scandinaves, Laura Georges laissait place à Griedge Mbock en défense centrale tandis que l’attaque était représentée par Le Sommer, buteuse en première journée, Gaëtane Thiney, auteur d’une belle rentrée face à l’Islande, et Marie-Laure Delie.

Le classement du Groupe C

Lisa Makas avait puni les Bleues en première période
Lisa Makas avait puni les Bleues en première période©AFP/Getty Images

C’est la Parisienne qui se mettait la première en action, en tentant une talonnade en extension, mais son ballon finissait dans les gants de la gardienne autrichienne Manuela Zinsberger. Une habitude dans cette rencontre, comme face à l'Islande.

Première occasion

Cependant, ce sont les Autrichiennes qui marquaient sur leur première occasion franche. Sur une longue touche venue de la gauche, Gaëtane Thiney n'arrivait pas à dégager et Lisa Makas était derrière pour reprendre en tir tendu, hors de portée de Sarah Bouhaddi (0-1, 27e).

De leur côté, les Françaises peinaient à franchir le rideau défensif autrichien et il fallait attendre la deuxième période et un corner pour les voir revenir au score. Elise Bussaglia bottait le coup de pied arrêté pour Amandine Henry qui, complètement démarquée et jamais inquiétée, sautait très haut et smashait le ballon de la tête (1-1, 51e). Un quart d’heure plus tard, la même joueuse exécutait une belle frappe que la gardienne enlevait de la lucarne d’un splendide arrêt de la main opposée.

Les Bleues tentaient le tout pour le tout en fin de rencontre, Camille Abily entrait pour animer les offensives françaises et les Autrichiennes se retranchaient dans leur surface de réparation, mais rien n'y faisait. Plus rien n'allait être marqué et tout reste à faire pour les deux équipes de tête du Groupe C.

Haut