Gajhede et Petersen rêvent de la finale

Deux héroïnes danoises, Stina Petersen et Mariann Gajhede Knudsen, reviennent sur le beau parcours de leur équipe avant sa demi-finale.

Stina Petersen et Mariann Knudsen (Danemark)
Stina Petersen et Mariann Knudsen (Danemark) ©UEFA.com

Le parcours du Danemark au Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2013 attire forcément les comparaisons avec le sacre danois à l'EURO '92.

Déjà à l'époque, l'équipe était passée tout près de l'élimination en terminant troisième de son groupe avec deux points. Cette année, les féminines ont sorti aux tirs au but la France favorite et s'apprêtent à affronter la Norvège en demi-finale à Norrköping.

UEFA.com a rencontré l'impeccable gardienne Stina Petersen et la première buteuse du tournoi Mariann Gajhede Knudsen pour leur parler de ce parcours aussi impressionnant qu'inattendu.

UEFA.com : Vous avez croisé la Norvège à de nombreuses reprises, quels sont ses points forts ?

Stina Petersen : Elles se battent, elles sont très solidaires et elles n'ont besoin que d'une occasion pour marquer. Chacune de nos passes et de nos interventions devra être impeccable.

Mariann Gajhede Knudsen : Je pense qu'elles ont le gène de la compétition, ou un truc du genre. Elles réussissent un magnifique tournoi alors qu'avant celui-ci, elles n'impressionnaient pas grand monde. Elles ont une base solide et quelques jeunes. Leur défense est costaude et leurs attaquantes sont imprévisibles, elles peuvent faire mal à n'importe quelle défense.

UEFA.com : Vous attendiez-vous à aller aussi loin dans la compétition ?

Petersen : On s'était fixé pour objectif de sortir du groupe. On a réussi et on s'est donc fixé d'autres objectifs. J'ai rêvé d'être dans le dernier carré et j'espère que le conte de fées va continuer jusqu'en finale.

Gajhede: On a toujours des rêves ou des espoirs. Mais je ne peux pas dire que je pensais être encore là à ce stade de l'épreuve.

UEFA.com : Revenons sur le match contre la France.

Gajhede : Je crois que c'est la plus belle expérience que j'aie jamais vécue. On était outsiders et on a fait un bon match. Elles étaient meilleures, mais on leur a tenu tête jusqu'au bout. On a eu la chance, la force et la confiance qu'il fallait pour gagner aux tirs au but. C'était fabuleux !

Petersen : C'est un sacré souvenir. Il y avait beaucoup de pression, mais on l'oublie quand on gagne. C'était dingue ! J'ai gardé mon maillot, je ne l'ai pas lavé et je vais le conserver jusqu'à la fin de mes jours. C'était un match incroyable et je suis ravie qu'on ait gagné.

UEFA.com : Stina, vous étiez aux premières loges pour le tir au but gagnant de Janni Arnth...

Petersen : C'était difficile pour moi de bien voir car j'étais sur le côté et j'ai dû attendre que le ballon dépasse le poteau pour savoir s'il était rentré. Mais j'étais comme une folle quand Janni a marqué. On était super heureuses et on a fait la fête.

UEFA.com : Mariann, quelle a été l'importance de Stina depuis le début du tournoi ?

Gajhede : Que ce soit lors du premier match ou contre la France, elle a été prépondérante. C'est incroyable la dimension qu'elle a prise, alors qu'elle était seulement remplaçante au départ. Quand Heidi s'est blessée en cours de saison, elle a vraiment pris confiance et elle s'est installée dans l'équipe. Elle a fait d'énormes progrès en quelques mois seulement.

Haut