Petersen et Rasmussen heureuses

À nouveau impériale dans le but danois contre la France, Stina Petersen, est déjà concentrée sur la suite, alors que la buteur Johanna Rasmussen digère.

Le Danemark célèbre sa victoire aux tirs au but
Le Danemark célèbre sa victoire aux tirs au but ©AFP/Getty Images

À nouveau impériale dans le but danois contre la France, Stina Petersen, est déjà concentrée sur la suite, alors que la buteuse Johanna Rasmussen digère un événement pour le moins inattendu avec une participation aux demi-finales du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA

Stina Petersen, gardienne du Danemark

Ce fut un match difficile qui s'est terminé aux tirs au but et nous avons gagné ! C'est incroyable. Je me suis juste concentré sur cette rencontre parce que nous allons beaucoup de pression. Ensuite, quand la prolongation se terminait, je me suis, seulement à ce moment-là, tournée vers les penalties. Je me suis dit : "Voyons ce que l'on peut faire".

 Non (elle n'a pas étudié les tireuses de penalty française). Ça avait bien fonctionné contre la Suède, je n'ai rien étudié avant. Mais j'étais folle (après avoir failli repousser, dans le jeu, la tentative de Louisa Necib). Je me fie à mon instinct.

Johanna Rasmussen, buteuse du Danemark

Ce fut incroyable ! Nous avons ouvert le score tôt dans la rencontre. On savait alors qu'il allait falloir se battre pour défendre cet avantage. L'équipe de France est extrêmement forte. Lorsque nous en sommes arrivés à la prolongation, on espérait atteindre les penalties parce que notre gardienne est excellente dans cet exercice.

Nous sommes restés vraiment très compacts et en a travaillé très dur lui pour l'autre. Nous sommes une bonne équipe nous aussi. On a débuté ce match avec l'unique objectif de prendre du plaisir. On est déjà passé si près de rentrer à la maison... Tout le monde a essayé de s'amuser et on s'est serré les coudes.

Je pense que mon but a été vraiment important. C'est toujours super de marquer, mais ce but est venu un peu trop tôt. Enfin, maintenant ce fait, nous sommes en demi-finale.

 

Haut