L'Allemagne passe grâce à Laudehr

Italie 0-1 Allemagne Le but de Simone Laudehr en première période a permis à l'Allemagne de battre à nouveau l'Italie.

Les Allemandes ont su réagir après leur défaite historique de mercredi face à la Norvège en battant l'Italie 1-0 pour s'offrir une demi-finale du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA contre la Suède.

Les tenantes du titre avaient subi leur premier revers en 17 ans dans la compétition lors de leur dernier match de groupe et si les Azzurre ont une fois de plus tenu la dragée haute aux Allemandes, comme il y a quatre ans en Finlande, le but de Simone Laudehr en première période a assuré la qualification. Alors que les Italiennes devront préparer leurs valises, l'Allemagne se prépare à affronter le pays hôte à Göteborg mercredi dans un remake des finales de 1995 et 2001. 

Lors de son dernier match à Växjö, l'Allemagne avait balayé l'Islande 3-0 et laissé entrevoir son potentiel largement remis en question avant cette rencontre.

Plus jeune que celui d'il y a quatre ans, le groupe allemand a néanmoins pu compter sur Laudehr, déjà présente en 2009. Après avoir envoyé le ballon au-dessus de la transversale sur le centre de Célia Okoyino da Mbabi, la joueuse du 1. FFC Frankfurt profitait du manque de réactivité de la défense italienne sur corner pour envoyer le ballon au fond du filet de Chiara Marchitelli.

Menée 2-0 en Finlande, l'Italie avait réduit l'écart par Partizia Panico. La vétéran était encore une fois à la pointe du 4-3-3 d'Antonio Cabrini est monopolisait l'attention de la défense allemande, ce dont profitait Elisa Camporese qui arrivait malheureusement un peu trop tard pour réussir à reprendre de la tête un centre de Melania Gabbiadini. 

Les tentatives de Panico et de Daniela Stracchi, repoussée par Nadine Angerer, suffisaient à prouver la détermination italienne avant la pause.  Animées du même état d'esprit qu'il y a quatre ans, les Italiennes revenaient sur le terrain gonflées à bloc à l'image d'Alice Parisi dont la reprise de volley passait au-dessus de la barre.

C'était ensuite au tour de Laudehr de se mettre en avant : l'Allemande était tout d'abord à deux doigts de doubler la marque sans un arrêt de Marchitelli et centrait ensuite en direction de Da Mbabi puis de Lotzen qui enlevaient un peu trop leurs tentatives.

Nadine Kessler ratait à son tour sa chance sur un corner de Lotzen et manquait ensuite l'immanquable devant le but italien vide après un coup franc de Dzsenifer Marozsán.

Joueuse du match : Simone Laudehr (Allemagne)

 

Haut