Les Bleues sereines avant de retrouver Israël

Toujours sans faute en éliminatoires de l'EURO féminin, les Françaises n'ont pas l'intention de se relâcher face à Israël qu'elles ont déjà battu 5-0.

La Française Gaëtane Thiney face à l'Anglaise Alex Scott pendant la Coupe du Monde
La Française Gaëtane Thiney face à l'Anglaise Alex Scott pendant la Coupe du Monde ©Getty Images

Les Françaises ont pour l’instant réalisé le sans-faute après trois rencontres des éliminatoires du Championnat d’Europe féminin de l’UEFA 2013. Et à la veille de retrouver Israël à Troyes, les Bleues sont en confiance. Surtout qu’elles ont déjà battu les Israéliennes 5-0 au match aller.

Si les filles de Bruno Bini se sont fait une légère frayeur contre les Galloises, elles s’en sont toutefois défaites 4-1 à Llanelli. Mais elles encaissaient rapidement un but qui aurait pu les faire douter. Des doutes rapidement dissipés selon la milieue Camille Abily. "À vrai dire, je n’ai jamais eu trop peur car j’avais une totale confiance dans le groupe", raconte la Lyonnaise de 26 ans, auteur d’un but en éliminatoires jusqu’à présent. "L'équipe ne s'est pas affolée car nous savions que nous aurions de nombreuses occasions."

Contre Israël, dernier du Groupe 4, il serait facile de se relâcher puisque les demi-finalistes de la Coupe du Monde féminine de la FIFA ont facilement disposé de leurs adversaires à l'extérieur. L’attaquante auboise Gaëtane Thiney a bien l’intention de remettre ça. "L'objectif c'est de gagner, de produire du jeu, de montrer ce que l'on est capable de faire collectivement pendant 90 minutes", soutient la joueuse du FCF Juvisy Essonne (25 ans), qui a marqué ses deux premiers buts des éliminatoires contre les Galloises. "Mais un match n'est jamais gagné d'avance. Il faudra prendre Israël au sérieux."

Pour cela, la France pourra aussi compter sur ses attaquantes en forme Eugénie Le Sommer et Marie-Laure Delie, qui ont toutes deux déjà trouvé le chemin des filets à trois reprises. Les Françaises retrouveront ensuite la compétition le 31 mars face à l’Écosse qui a remporté son seul éliminatoire jusqu’à présent.

Haut