UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO féminin 2022, Islande - France, faits et stats

L'Islande cherche à décrocher sa première victoire dans le Groupe D face à une équipe de France déjà qualifiée pour les quarts après deux succès.

Eugénie Le Sommer auteure du but de la victoire des Bleues face à l'Islande à l'EURO 2017.
Eugénie Le Sommer auteure du but de la victoire des Bleues face à l'Islande à l'EURO 2017. AFP via Getty Images

Islande - France, face à face

  • L'Islande et la France écrivent un nouvel épisode de la grande série de leur rivalité à l'occasion de la dernière journée du Groupe D de l'EURO féminin de l'UEFA 2022 au New York Stadium.
  • Deuxième du groupe, l'Islande cherche à décrocher sa première victoire après deux résultats nuls face à la Belgique et l'Italie concédés après avoir mené au score alors que la France est déjà qualifiée à la suite de ses victoires face à l'Italie (5-1) et à la Belgique (2-1).
  • Les Bleues ont dominé cette rencontre au fil des ans et des deux nations se rencontrent en phase de groupes de l'EURO pour le deuxième tournoi consécutif après leur rencontre de la première journée à Tilburg, il y a cinq ans jour pour jour.
  • Aux Pays-Bas, les Bleues s'étaient imposées 1-0 le 18 juillet 2017, Eugénie Le Sommer convertissant un penalty à la 86e minute après une faute sur Amandine Henry dans la surface.
  • Les deux équipes se rencontrent pour la troisième fois dans un EURO, après s'être affrontées lors de la première journée en 2009. L'Islande, pour son premier match dans un tournoi majeur, a ouvert le score à Tampere par une tête de Hólmfrídur Magnúsdóttir à la sixième minute, avant que Camille Abily n'égalise sur penalty pour la France 12 minutes plus tard.
  • Les Bleues ont pris l'avantage peu après la pause grâce à un autre penalty, cette fois transformé par Sonia Bompastor (53e), avant que Louisa Nécib (67e) n'ajoute un impressionnant troisième but. L'Islande a terminé à la dernière place de son groupe et la France deuxième chaque fois que ces deux formations ont été tirées au sort dans le même groupe à l'EURO.
  • Les victoires de la France contre l'Islande à l'EURO 2009 et huit ans plus tard ont été ses seules victoires dans ces tournois.
  • La dernière rencontre entre les équipes remonte à octobre 2019, lorsque la France s'est imposée 4-0 en amical à Nîmes. Le Sommer (4e, 16e) a permis aux Bleues de prendre un avantage de deux buts avant que Delphine Cascarino (66e) et Amel Majri (85e) n'ajoutent d'autres buts après la pause.
  • L'Islande n'a pas marqué lors de ses quatre derniers matches contre les Bleues depuis cette défaite 3-1 à l'EURO 2009. La France a été victorieuse lors de ses six derniers matches contre l'Islande, s'imposant à domicile et en éliminatoires de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011 et enregistrant une victoire 2-1 en éliminatoires de l'EURO 2009 à La Roche-sur-Yon en septembre 2008.
  • La seule victoire de l'Islande sur la France a eu lieu en éliminatoires de l'EURO 2009 à Reykjavík, en juin 2007.
  • Les Bleues ont remporté neuf des dix derniers matches contre l'Islande, ne concédant que trois buts.
  • Le bilan global de l'Islande lors des 11 rencontres face à la France est d'une victoire, un nul et neuf défaites, six buts marqués et vingt-quatre encaissés. Les deux équipes ont fait match nul 3-3 lors de leur première rencontre, en septembre 1995, lors d'un match de qualification pour l'EURO 1997 à Akranes.
  • L'Islande participe à son quatrième EURO. Elle a terminé à la dernière place de son groupe en 2009 et 2017, avant d'atteindre les quarts de finale en 2013, où elle a été éliminée par la Suède, pays hôte.
  • La France participe à son septième EURO, tous consécutifs, les Bleues se sont qualifiées pour les quarts de finale pour la quatrième fois de rang. Les Bleues se sont inclinées en quarts de finale contre l'Angleterre en 2017, Jodie Taylor marquant l'unique but. La France a été éliminée aux tirs au but au même stade contre le Danemark et les Pays-Bas en 2013 et 2009 respectivement.
  • La seule victoire de l'Islande en phase finale avant le tournoi de 2022 était son 1-0 contre les Pays-Bas lors de la troisième journée en 2013, lui offrant une place en quarts de finale aux dépens de leurs adversaires.
  • L'Islande s'est également qualifiée pour sa quatrième phase finale d'EURO consécutive, finissant parmi les trois meilleurs deuxièmes, récoltant 19 points sur 24 possibles pour terminer deuxième derrière la Suède dans le Groupe F. Elle n'a perdu des points que contre les Blågult, avec un match nul 1-1 à Reykjavik en septembre 2020 et une défaite 2-0 à l'extérieur le mois suivant.
  • La France a terminé en tête du Groupe G lors des qualifications pour cette compétition sans avoir encaissé de buts lors de ses huit matches - elle en a marqué 44.
  • Le but de Karólína Lea Vilhjálmsdóttir à la troisième minute face à l’Italie est le plus rapide de l’histoire de l’Islande à l’EURO.
  • À 20 ans et 340 jours, Vilhjálmsdóttir est aussi devenue la plus jeune buteuse pour l’Islande lors du tournoi.
  • Ayant marqué lors de ces deux matches du Groupe D jusqu’ici, l’Islande a désormais fait trembler les filets lors deux matches consécutifs à l’EURO pour la première fois.
  • L’Islande n’a remporté qu’un seul de ses 12 derniers matches dans le tournoi (3 n., 8 d.) et reste sur six matches sans victoire (2 n., 4 d.).
  • L’Islande n’a inscrit que 6 buts en 12 matches à l’EURO, jamais plus d’un au cours d’un même match.
  • La capitaine Sara Björk Gunnarsdóttir a débuté tous les matches de l’Islande à l’EURO.
  • Le nul face à l’Italie a marqué la cinquième fois que l’Islande ouvre le score lors d’une rencontre à l’EURO. Son bilan jusqu’ici dans cette configuration : 1 victoire, 2 nuls, 2 défaites.
  • L’Islande n’a perdu qu’un seul de ses 12 derniers matches (9 v., 2 n.), une défaite 5-0 en amical face aux championnes du monde, les États-Unis le 23 février.
  • La victoire de la France face à la Belgique est la 16e de rang pour les Bleues toutes compétitions confondues. Les Bleues ne sont plus qu’à une victoire de leur record établi ente août 2011 et juillet 2012.
  • Les Bleues ont inscrit 7 buts dans le Groupe D, égalant leur meilleure performance en phase de groupes de l’EURO.
  • Lors de la victoire face à l’Italie en ouverture, la France a inscrit quatre buts (ou plus) en une mi-temps, une première l’EURO. Les Bleues n’avaient jamais remporté de match dans le tournoi par plus de trois buts d’écart.
  • Le triplé de Grace Geyoro est le second d’une joueuse française à l’EURO depuis Angélique Roujas en 1997.
  • Les Bleues sont invaincues lors de leurs neuf derniers matches de la phase de groupes (6v., 3n.) depuis une défaite 5-1 face à l’Allemagne en 2009.
En deux minutes, Italie 1-1 Islande

Joueuses à suivre, Islande

Svava Gudmundsdóttir

  • La joueuse de 26 ans a passé près d'un an à Bordeaux, club de Division 1 Féminine, après avoir signé en janvier 2021 en provenance du club suédois de Kristianstads.
  • L'attaquante a participé aux six matches de qualification de l'Islande pour la Coupe du Monde 2023, marquant lors de la victoire 4-0 à domicile contre la République tchèque le 22 octobre. Ce but était le premier de Gudmundsdóttir pour son pays depuis mars 2019.
  • L'attaquante de Brann a fait ses débuts en équipe nationale A, lors d'une victoire 4-0 en éliminatoires de l'EURO 2017 à l'extérieur contre la Macédoine du Nord en octobre 2015.

Sara Björk Gunnarsdóttir

  • La joueuse de 31 ans est la seule Islandaise à avoir débuté les deux précédents matches de l'EURO contre la France.
  • La milieue de terrain a remporté quatre grands trophées en deux ans à Lyon après avoir rejoint la capitale des Gaules en provenance de Wolfsburg à l'été 2020.
  • La capitaine islandaise a quitté la France lorsqu'elle a signé un contrat de deux ans avec la Juventus, le 24 juin.
  • Gunnarsdóttir est devenue la joueuse la plus capée de d'Islande en octobre 2020, dépassant les 133 sélections de Katrín Jónsdóttir lors de la défaite contre la Suède en qualifications pour l'EURO 2022.
En deux minutes, Belgique 1-1 Islande

Berglind Björg Thorvaldsdóttir

  • La joueuse de 30 ans a passé la campagne 2020/21 avec le club français du Havre, mais n'a pas pu aider les Normandes à éviter la relégation à la fin de sa première saison au plus haut niveau.
  • Thorvaldsdóttir a inscrit le but égalisateur lors d'une victoire 3-1 en amical contre la Pologne le 29 juin.
  • L'attaquante a fait une seule apparition lors de l'élimination de l'Islande en phase de groupes de l'EURO 2017, entrant en jeu lors de la défaite 3-0 contre l'Autriche lors de la troisième journée.
  • Elle n'a débuté que deux matches de qualification pour l'EURO 2022, mais a trouvé le chemin des filets lors des deux victoires à l'extérieur contre la Slovaquie et la Hongrie.

Joueuses à suivre, France

France vs Belgium Player Of The Match: Delphine Cascarino

Delphine Cascarino

  • La joueuse de 25 ans a marqué le troisième but de la France lors de sa dernière rencontre avec l'Islande, la victoire 4-0 à domicile en amical en octobre 2019.
  • Cascarino a fait ses débuts internationaux A sur le sol anglais, lors du match nul 0-0 en amical contre les Lionnes à Doncaster en octobre 2016.
  • L'attaquante a été nommée joueuse du match lors de la victoire 3-1 de Lyon en finale de l'UEFA Women's Champions League contre Wolfsburg en août 2020. Cascarino a passé les deux dernières saisons aux côtés de Sara Björk Gunnarsdóttir à Lyon.
Instant du jour, la France en quarts

Kadidiatou Diani

  • La joueuse de 27 ans a marqué deux fois lors de la victoire 7-0 en amical contre le Vietnam le 1er juillet.
  • Diani a participé aux quatre matches des Bleues à l'EURO 2017, entrant en tant que remplaçante lors des deux premières rencontres, dont la victoire 1-0 contre l'Islande.
  • L'attaquante a aidé la France à assurer son billet pour la Coupe du monde féminine U-17 de la FIFA en 2012 et le Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA l'année suivante.
  • L'attaquante du Paris Saint-Germain a été nommée joueuse de l'année de Division 1 Féminine pour 2020/21 alors que les Parisiennes ont obtenu leur tout premier titre de première division.
En deux minutes, France 2-1 Belgique

Sandie Toletti

  • La joueuse de 27 ans a inscrit le troisième but de la France lors de sa victoire 7-0 en amical contre le Vietnam le 1er juillet.
  • La milieue de terrain n'avait marqué son premier but chez les Bleues que dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2023, lors d'une victoire 11-0 à domicile contre l'Estonie le 22 octobre.
  • Toletti a participé aux huit matches de qualification de la France pour la Coupe du Monde 2023, sans avoir pris part aux préliminaires de l'UEFA EURO 2022.
  • Elle faisait partie de l'équipe de France qui a terminé vice-championne d'Europe féminine des moins de 17 ans en 2012, avant d'aider les Bleues à remporter le titre U19 l'année suivante.